Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny !

Cross-country / Enduro / Freeride / DH / Route / Cyclo-cross
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Sam 10 Jan 2009 - 9:28

Championnats de France de Pontchâteau :
les Engagés et les Directs
samedi 10 janvier 2009, par Gérard Hermann
Les Championnats de France de Pontchâteau réuniront 281 engagés samedi et dimanche dans les cinq courses au programme La Liste des Engagés. et les Directs suivants les catégories ci-dessous.

Les Lorrains présents sur ces Championnats, sauf oubli de ma part.
Cadets :
9. Charles Planet (Remiremont VTT)
57. Caro Benjamin (UC Varangéville)
60. Maxime Taczanowski (EC Stéphanois),

Suivez la Course des CADETS en Direct

http://www.directvelo.com/rss.php?type=direct&idLive=550
samedi à partir de 14H00

Dans la catégorie Espoir aucun Lorrain au départ.

Suivez la Course ESPOIRS en Direct
http://www.directvelo.com/rss.php?type=direct&idLive=551
samedi à partir de 15H00

Juniors :
12. Irwin Gras (EC Stéphanois)
59. Nicolas Rossignol (VTT Fun Club),
60. Maxime Taczanowski (EC Stéphanois)

Suivez la Course JUNIORS en Direct
http://www.directvelo.com/rss.php?type=direct&idLive=552
dimanche à partir de 11H00

Dames :
3. Nadia Triquet (UC Bassin Houiller),
12. Pauline Godey (VC Spinalien),
24. Vicky Fournial (UC Bassin Houiller),

Suivez la Course DAMES en Direct
http://www.directvelo.com/rss.php?type=direct&idLive=553
dimanche à partir de 13H30

Elites :
3. Steve Chainel (Bbox Bouygues Telecom),
26. Pascal Perrin (ASPTT Nancy),

Suivez la Course ELITES en Direct

http://www.directvelo.com/rss.php?type=direct&idLive=554
dimanche à partir de 15H00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Sam 10 Jan 2009 - 9:32

Cyclo-cross - Championnats de France: le mode d'emploi
PARIS, 9 jan 2009 (AFP), 12:42



Le programme des Championnats de France de cyclo-cross, samedi et dimanche à Pontchâteau:

. Samedi:

14h00 (30 min.): course cadets (nés en 1993 et 1994)

15h00 (50 min.): course espoirs (nés entre 1987 et 1990)
Championnats de France à Pontchâteau J-4 : présentation (6/1/2009)

Les Championnats de France de cyclo-cross se disputeront à nouveau sur le circuit de Coët-Roz à Pontchâteau samedi et dimanche.


© Vélo 101 Il y a un an, déjà, le sensationnel circuit de Coët-Roz à Pontchâteau avait reçu les Championnats de France de cyclo-cross. Organisés sur deux jours, ce qui constituait une nouveauté, ils avaient été marqués par les intempéries, des averses incessantes inondant le circuit pour le transformer en un bourbier gigantesque. Les mauvaises conditions climatiques avaient gâché la fête et le plaisir des organisateurs, dont le vénérable Jean-Yves Plaisance est à la tête. Les Pontchâtelains ne pouvaient en rester là, si bien qu'une nouvelle occasion de démontrer leur savoir-faire leur sera donnée ce week-end pour une nouvelle édition des Championnats de France sur leurs terres. Cette fois, pas de pluie annoncée mais un froid intense avec des températures négatives. On ne devrait pas voir beaucoup de mollets découverts aux abords du célèbre circuit.

A nouveau, Pontchâteau défendra donc ce week-end son statut de capitale nationale du cyclo-cross, un titre de noblesse que lui vaut une riche histoire. Créé justement dans l'optique d'un Championnat de France en 1978, le circuit à la fois vallonné et forestier doit sa légende à la victoire du champion local Jean-Yves Plaisance pour sa toute première édition. Depuis, la commune de Loire-Atlantique a eu l'occasion d'organiser d'autres événements d'envergure : deux Championnats du Monde en 1989 et 2004, un Championnat d'Europe en 2005, deux finales de Coupe du Monde en 1996 et 2001, une manche du Challenge National en 2002 et deux autres Championnats de France, en 1999 et 2008. Une fois de plus, la Loire-Atlantique sera donc à l'honneur ce week-end pour la toute première distribution de titres nationaux de l'année en cyclisme.

Testée l'an passé, la formule sur deux jours a été conservée. Cadets et Espoirs en découdront samedi, Juniors, Dames et Elites s'affronteront dimanche. Sur un circuit jugé à la fois physique et technique, ce sont 2650 mètres que les coureurs devront parcourir à chaque tour, dont 1440 en prairie, 360 en sous-bois et 335 sur chemins enrobés. Le tracé sinueux sera qui plus est marqué par un emmarchement en rondin, un escalier de 25 mètres, une spectaculaire pente herbeuse comprenant un passage à 20 % et, c'est la nouveauté, le franchissement de planches. Le triple champion de France Francis Mourey, invincible encore cet hiver sur les grands rendez-vous, sera l'homme à battre dans la catégorie suprême dimanche après-midi. Les autres compétitions se voudront un tantinet plus ouvertes que par le passé avec plusieurs candidats au titre national.

Le programme :

samedi 10 janvier (14h00) : Cadets (30 min)

samedi 10 janvier (15h00) : Espoirs (50 min)

dimanche 11 janvier (11h00) : Juniors (30 min)

dimanche 11 janvier (13h30) : Dames (40 min)

dimanche 11 janvier (15h00) : Elites (60 min)
Les champions de France sortants :
Cadets : Emilien Viennet (VC Ornans)

Espoirs : Aurélien Duval (UV Aube)

Juniors : Arnaud Jouffroy (VC La Pomme Marseille)

Dames : Laurence Leboucher (Sarthe-Gasseau)

Elites : Francis Mourey (Française des Jeux)

Championnats de France à Pontchâteau J-3 : le parcours en vidéo (7/1/2009)

Les Championnats de France se disputeront ce week-end sur le circuit de Coët-Roz, à Pontchâteau, que nous vous invitons à découvrir en vidéo.Pour la quatrième fois de son histoire après 1978, 1999 et 2008, le circuit de Coët-Roz à Pontchâteau (Loire-Atlantique) recevra samedi et dimanche les Championnats de France de cyclo-cross. Ce circuit à la fois physique et technique, nous l'avons reconnu mètre par mètre pour vous en proposer un diaporama. D'une longueur de 2650 mètres, il présente un dénivelé de 28 mètres par tour et se compose de passages en prairie (1440 mètres), en sous-bois (360 mètres) et sur chemins enrobés (335 mètres). Quelques difficultés naturelles ou superficielles ont été parsemées sur son tracé : des planches, un emmarchement en rondin, un escalier de 25 mètres et une spectaculaire pente herbeuse comprenant un passage à 20 %. Après une première partie physique et technique avec de nombreux changements de rythme, les coureurs aborderont une deuxième partie dite de récupération, rapide, avec passage au point bas du circuit. La troisième et dernière section se voudra plus physique, avec une ultime montée décisive vers la ligne d'arrivée. Lancez la lecture et partez à sa découverte.

http://www.velo101.com/actualite/default.asp?Id=15877&Section=Cyclo-Cross


Cadets : 1
. Kévin Boubard (Evian Vélo), 2. Thomas Boulongne (US Métro Transports), 3. Antony Chamerat-Dumont (CC Charvieu-Chavagnieux), 4. Pierre-Henri Lecuisinier (VS Gerzatois), 5. Clément Venturini (VC Lyon-Vaulx-en-Velin), 6. Quentin Jauregui (Team Cycling Caudry), 7. Dylan Kowalski (EC Raismes), 8. Anthony Turgis (US Métro Transports), 9. Charles Planet (Remiremont VTT), 10. Justin Mottier (CA Evron), 11. Romain Seigle (CVAC Vienne), 12. Flavian Le Guellec (VC Quimperlé), 13. Anthonin Didier (VC Langrois), 14. Quentin Charles (C2S), 15. Anthony Ansard (EC Villers Bretonneux), 16. Hugo Lorzenzi (Tarbes CC), 17. Grégory Conchon (VS Nivernais Morvan), 18. Maxime Bredin (VS Tregueux), 19. Thibaut Boulanger (AC Bazancourt Reims), 20. Steve Arbault (CC Varennes Vauzelles), 21. François Vidal (VC Vidasien), 22.

Espoirs : 1.
Arnaud Jouffroy (Vendée U), 2. Clément Bourgoin (VC Rhodanien), 3. Matthieu Boulo (AC Lanester), 4. Thomas Girard (Chambery CF), 5. Guillaume Perrot (AC Bourg en Bresse), 6. Romain Lejeune (CC Villeneuve Soissons), 7. Simon Le Brun (Cycle Poitevin), 8. Luc Lutsen (JGS Nivernaise), 9. Thibaud Taboury (EC St Etienne Loire), 10. Jules Chabanon (AC Bazancourt Reims), 11. Yann Le Queau (Brest Iroise Cycl.2000), 12. Freddie Guilloux (POC Côtes de Lumières), 13. Jérémy Grimal (Albi VS), 14. Paul Herman (CL Barlin), 15. Thomas Lemaître (AC Brévinois), 16. Aurélien Gizzi (ECV Boulzicourt), 17. Jonathan Cessot (

Juniors :
1. Emilien Viennet (VC Ornans), 2. Pierre Garson (AC Montdidier), 3. Jimmy Turgis (US Métro Transports), 4. Valentin Hadoux (VC Chaumont), 5. Flavien Dassonville (CC Nogent-sur-Oise), 6. Jérémy Cornu (ES Livarot), 7. Anthony Maldonado (VC La Pomme Marseille), 8. Alexandre Coffy (Evian Vélo), 9. Nicolas Genebrier (UC Creuzier Le Vieux), 10. Olivier Debard (VC Rhodanien), 11. David Menut (Creuse Oxygène), 12. Irwin Gras (EC Stéphanois), 13. Aurélien Daniel (Ekip Magic Armor), 14. Alexandre Billon (CM Aubervilliers 93), 15. Baptiste Pecheul (UC Briochine), 16. Julian Levasseur (VC Trouville Deauville), 17. Jérémie Piriou (CC Concarnois), 18. Pierrick Valomet (VC de Conlie), 19. Jayson Valade (AVC Libourne), 20. Briann Sommier (AC Bourg en Bresse), 21. Julien Ehlinger (ASPTT Mulhouse), 22. François Duquesne (AC Montdidier),

Dames :
1. Christel Ferrier-Bruneau (BMC), 2. Maryline Salvetat (VSLL Castres), 3. Nadia Triquet (UC Bassin Houiller), 4. Caroline Mani (Vienne Futuroscope), 5. Pauline Ferrand-Prévot (AC Bazancour Reims), 6. Maureen Guichardot-Demaret (AC Bisontin), 7. Sandrine Baldassarre (Evian Vélo), 8. Camille Darcel (VC Dinan), 9. Aurélia Dupont (EC Château D'Olonne), 10. Cynthia Huygens (UV Fourmisies), 11. Marlène Morel-Petitgirard (VC Ornans), 12. Pauline Godey (VC Spinalien), 13. Stéphanie Vaxillaire (SCO Dijon), 14. Bénédicte Hervé (ES Livarot), 15. Céline Wittek (CV Lievinois), 16. Manuella Glon (Oust Lanvaux VTT), 17. Anne Gounand (AC Bisontin), 18. Perrine Philippe (US Domont Cyclisme), 19. Lucie Lefèvre (CC Etupes), 20. Manon Parisot (AC Bisontin), 21. Magali Mocquery (Vienne Futuroscope), 22. Lucile Rival (US Pontchatelaine), 23. Aurélie Marie (AVC Libournais), 24. Vicky Fournial (UC Bassin Houiller),

Elites :
1. Francis Mourey (Française des Jeux), 2. Aurélien Duval (UV Aube), 3. Steve Chainel (Bbox Bouygues Telecom), 4. Nicolas Bazin (Differdange), 5. Jonathan Lopez (VC La Pomme Marseille), 6. Julien Belgy (Bbox Bouygues Télécom), 7. Florian Le Corre (SuperSport 35-ACNC), 8. Julien Roussel (Flers Cyclisme 61), 9. Arnaud Labbe (Bbox Bouygues Telecom), 10. Lionel Genthon (VC Romanais), 11. Laurent Colombatto (AC Bisontin), 12. David Derepas (ASPTT Dijon), 13. Christophe Morel (VC Bourgoin Jallieu), 14. David Pagnier (CC Villeneuve St Germain Soissons Aisne), 15. Julien Pion (CC Isère Cyclisme), 16. Ludovic Dubau (AC Bazancourt Reims), 17. Ludovic Merlier (VC Rouen 76), 18. Anthony Colas (CM Aubervilliers 93), 19. Ludovic Renard (Montrichard VC), 20. Damien Mougel (AC Bisontin), 21. Sébastien Hansen (US Domont Cyclisme), 22. David Bonhomme (AC Bourg-en-Bresse), 23. Jérôme Chevallier (AC Bisontin), 24. Frankie Théot (Flers Cyclisme 61), 25. Christophe Delamarre (Les Bleus de France), 26. Pascal Perrin (ASPTT Nancy), 27. Cyrille Bonnand (Les Bleus de France), 28. Geoffrey Clochez (Les Bleus de France), 29. Loïc Herbreteau (Lescar VS), 30. Christophe Le Bouedec (UCP Plouay), 31. Jérémy Mounier (Creuse Oxygène), 32. Bertrand Sainz (Lyon Sprint Evolution), 33. Fabrice Bost (Creusot Cyclisme), 34. Arnold Jeannesson (Caisse d'Epargne), 35. Cyrille Prise (VC Rouen 76), 36. Guillaume Benoist (VC Dinan), 37. Johan Mombaerts (Auber 93), 38. Cédric Garnier (OCC Laval), 39. Thibault Vassal (UV Mazamet), 40. Alexandre Baillet (CC Villeneuve St Germain Soissons Aisne), 41. Jimmy Casper (Besson Chaussures-Sojasun), 42. Sandy Casar (Française des Jeux), 43. Morgan Chedhomme (Auber93), 44. Jimmy Engoulvent (Besson Chaussures-Sojasun), 45. Benoît Sinner (Besson Chaussures-Sojasun), 46. Cédric Chartier (Les Bleus de France), 47. Denis Guyon (UC Sabolienne), 48. Mathias Pype (Pédale Suipasse), 49. Stevens Aubert (VS Hyères), 50. David Edet (VS Chartres), 51. Fabrice Meunier-Carus (ES Saint-Clairoise), 52. Jean-Pierre Chalas (O Grande Synthe), 53. Thibault Boutin (La Flèche Floracoise), 54. Sébastien Junqua (VC Langon), 55. Romain Fondard (ROMYA), 56. Nicolas Le Besq (AC Centuloise), 57. Marc Singer (EC Colmar), 58. Brice Chevalier (VC Sanclaudien), 59. Stéphane Fouillet (CA Evron), 60. Laurent Marcon (La Roue des Grands Bois), 61. Romain Lejeune (ESEG Douai), 62. Timothée Lefrançois (UC Nantes Atlantique), 63. Anthony Ravard (Agritubel)
. Dimanche:

11h00 (40 min.): course juniors (nés en 1991 et 1992)

13h30 (40 min.): course dames

15h05 (60 min.): course élite

. Les derniers champions:

1999 (Pontchâteau/Loire-Atlantique): Christophe Morel

2000 (Manosque/Alpes-de-Haute-Provence): Christophe Morel

2001 (Blaye/Gironde): David Pagnier

2002 (Sarrebourg/Moselle): Dominique Arnould

2003 (Nommay/Doubs): Dominique Arnould

2004 (Limoges): John Gadret

2005 (Liévin/Pas-de-Calais): Francis Mourey

2006 (Sedan/Ardennes): John Gadret

2007 (Lanarvily/Finistère): Francis Mourey

2008 (Pontchâteau): 1. Francis Mourey

2. John Gadret à 47 sec

3. Arnaud Labbe à 47 sec

(Laurence Leboucher chez les dames, Aurélien Duval chez les espoirs, Arnaud Jouffroy chez les juniors)


© 2009 AFP


Dernière édition par mx le Sam 10 Jan 2009 - 9:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Sam 10 Jan 2009 - 9:33

Cyclo-cross - Mourey seul candidat au doublé
PARIS, 9 jan 2009 (AFP), 12:41



Francis Mourey est le seul candidat au doublé dans les Championnats de France de cyclo-cross qui retournent à Pontchâteau un an après leur précédente venue sur le circuit fétiche de la Loire-Atlantique.

Indiscutable numéro un français, le Franc-Comtois de l'équipe Française des jeux postule à une quatrième couronne dans la catégorie élite. En revanche, les autres tenants ne peuvent défendre leur titre, pour cause de retraite (Laurence Leboucher chez les dames) ou de changement de catégorie (Aurélien Duval chez les espoirs, Arnaud Jouffroy chez les juniors, Emilien Viennet chez les cadets).

Mourey, à qui il ne manque plus à l'âge de 28 ans que le titre mondial (rendez-vous est pris le 1er février à Hoogerheide, aux Pays-Bas), se présente évidemment en grand favori, surtout en l'absence de John Gadret qui a choisi de renoncer provisoirement au cyclo-cross pour se consacrer à la route.

Le champion de France a dominé les trois manches du Challenge national sans jamais être réellement inquiété. Seule ombre à ce tableau limpide, il a terminé sa dernière sortie, dimanche dernier en Suisse, à une étonnante 13e place qu'il a expliqué par la nature du circuit ("Il aurait fallu que je prenne des risques et je n'en avais pas très envie") et des ennuis mécaniques.

Cette semaine, l'ancien maçon a mis la dernière main à sa préparation à Rénazé (Mayenne) dans le fief de son directeur sportif Marc Madiot, lui-même ancien champion de France de cyclo-cross, qui a dirigé un stage pour l'ensemble de son équipe. D'un naturel tranquille, Mourey se garde pour autant de mésestimer ses adversaires.


"Il serait bon que tous les fans de cyclo-cross arrêtent de claironner que je n'ai pas de rivaux en France", a-t-il dit au quotidien régional L'Alsace. "Avec Chainel, Labbe, Belgy, Bazin, Lopez et Duval, je m'en connais au moins cinq ou six, sachant que tous ces gens ne sont pas forcément dans la même forme en même temps !"

De cette liste d'adversaires, le nom de Steve Chainel s'impose. Le Lorrain de 25 ans, qui s'est déjà classé quatrième d'un Championnat du monde (en 2006), a pris la deuxième place du Challenge national avant de monter en puissance ces dernières semaines. Au point de se convaincre de ses chances, surtout si le circuit de Coët-Roz, théâtre du Mondial en 1989, s'avère roulant.

Passé dans la formation Bouygues Telecom, Chainel fait équipe avec Arnaud Labbe, un habitué des podiums (5 fois depuis 2003), et Julien Belgy. Mais Mourey dispose lui aussi d'un allié. "Je n'oublie pas qu'Aurélien Duval est dans mon équipe, s'amuse-t-il. Ce sera un casse-tête supplémentaire pour ceux qui voudraient nous faire des misères !"

Dans les autres courses, Arnaud Jouffroy vise à conquérir son premier titre espoirs, après avoir dominé les catégories de jeunes les années précédentes et réalisé un sans-faute dans les trois manches du Challenge national cet hiver.

L'opposition (Boulo, Bourgoin, Lejeune, voire Perrot) promet cependant un beau match tout comme le duel annoncé entre Maryline Salvetat, pour sa dernière saison de cyclo-cross, et Cristel Ferrier-Bruneau dans la catégorie dames.


© 2009 AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Sam 10 Jan 2009 - 16:42

Cyclo-cross

Championnats de France de cyclo-cross


Dimanche 11 janvier à 15h00


France 4 vous propose de suivre Cyclo-Cross en direct de la Ville de Pont-Château !

Les commentaires seront assurés par : Jean-René Godart et Laurence Leboucher (ancienne championne du monde de cyclocross).
Coët-Roz est reconnu comme le meilleur circuit de cyclo-cross européen.
Proposé pour les Championnats de France 2009, il est identique à celui des Championnats de France 2008 et des Championnats du Monde 2004. Il est aussi, de par ses difficultés techniques, plus visuel et plus spectaculaire. Etant mieux codifié dans son rapport sport / spectacle, mieux adapté aux médias, il devient plus sélectif pour les sportifs disputant la compétition et correspond à l'approche moderne du cyclo-cross.

Voir la bande-annonce >>

http://www.france4.fr/bandesannonces/index.php?id_ba=100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Dim 11 Jan 2009 - 9:11

Championnat de France Espoirs : Jouffroy le phénomène (10/1/2009)

L'Héraultais Arnaud Jouffroy remporte le Championnat de France Espoirs devant le Breton Matthieu Boulo et le Rhônalpin Guillaume Perrot.



© Vélo 101 Sous un splendide ciel bleu baigné de soleil, les Championnats de France de cyclo-cross de Pontchâteau ne ressemblent en rien à ceux disputés voici un an sur le même circuit de Coët-Roz. Certes, il y a le froid, qui se mue en douceur pour des compétiteurs réchauffés par l'effort et bravant le thermomètre dans des tenues souvent légères, mais un soleil triomphateur et un vent nul assurent le succès des épreuves du week-end. Alors il est bien évident que le spectacle lui aussi différera, tranchant avec le bourbier dans lequel s'étaient engagés l'an passé les prétendants au titre de champion de France. Les neuf tours de circuit que braveront aujourd'hui les meilleurs Espoirs du pays seront secs et donc plus roulants. Ce qui n'est pas pour plaire à celui qui représente au fil des ans le phénomène du cyclo-cross français : Arnaud Jouffroy (Pays de la Loire).

L'Héraultais a déjà réussi la très jolie passe de trois titres nationaux consécutifs en Cadets en 2006, puis en Juniors en 2007 et 2008. Son passage cette saison dans les rangs Espoirs aurait pu constituer un léger frein à sa collection de titres, au lieu de quoi c'est bel et bien lui qui se présente à nouveau aujourd'hui comme le grandissime favori au titre de champion de France. Vainqueur du Challenge National dans sa nouvelle catégorie après trois manches victorieuses, Arnaud Jouffroy affronte à Pontchâteau les meilleurs coureurs de sa génération. Et c'est lui qui donne le ton dès le départ en s'extirpant en compagnie du Breton Matthieu Boulo. Les deux hommes creusent le trou dès le premier tour, leur fuite en avant étant favorisée par une chute dans leur dos de Clément Bourgoin (Rhône-Alpes) et Clément Koretzky (Provence), dès lors repoussés.

En réalité, seuls Guillaume Perrot (Rhône-Alpes) et un impressionnant Fabien Taillefer (Roubaix Lille Métropole) vont parvenir à se joindre aux hommes de tête. Mais pas pour très longtemps car Arnaud Jouffroy est bien décidé à régner seul sur le circuit de Pontchâteau. Dans son maillot jaune du comité organisateur des Pays de la Loire, qu'il représente désormais avec son affiliation au Vendée U, le champion du monde Juniors en titre démarre dans le quatrième tour pour se porter en tête et résister au retour de ses adversaires. Un classique ou presque, car dans son dos, ses poursuivants ne sont pas résignés. Le public fait en effet connaissance avec Fabien Taillefer, un jeune coureur normand de grande réputation sur route mais que le monde du cyclo-cross méconnaît encore en dépit d'une victoire plus tôt dans l'édition Juniors de... Paris-Roubaix.


© Vélo 101 Fabien Taillefer engage une vive poursuite dans les derniers tours de circuit. Déchaîné, il semble même en mesure de rattraper son retard sur Arnaud Jouffroy quand il est victime d'une chute à deux tours de l'arrivée. Pour l'homme de tête, c'est le signal de la délivrance. Plus personne n'inquiétera en effet le jeune coureur Espoirs qui, à même pas 19 ans, devient champion de France de la catégorie dans la foulée de trois précédents titres nationaux. Jeune coureur d'exception, Arnaud Jouffroy endosse un maillot bleu-blanc-rouge qui lui va comme une deuxième peau (il fut également trois fois titré en VTT). Personne n'aura été en mesure de lui contester la victoire. Ni le malchanceux Fabien Taillefer, dont la place qu'il méritait sur le podium aura été trustée par le Breton Matthieu Boulo, médaillé d'argent, et le Rhônalpin Guillaume Perrot, troisième.

Classement :1. Arnaud Jouffroy (Pays de la Loire) en 51'28"
2. Matthieu Boulo (Bretagne) à 30 sec.
3. Guillaume Perrot (Rhône-Alpes) à 32 sec.
4. Fabien Taillefer (Roubaix Lille Métropole) à 33 sec.
5. Thibaut Taboury (Rhône-Alpes) à 1'07"
6. Clément Koretzky (Provence) à 1'10"
7. Aurélien Gizzi (Champagne-Ardenne) à 1'15"
8. Simon Le Brun (Poitou-Charentes) à 1'26"
9. Melvin Rullière (Rhône-Alpes) à 1'30"
10. Guillaume Belgy (Poitou-Charentes) à 1'35"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Dim 11 Jan 2009 - 9:13

Championnat de France Cadets : Lecuisinier s'offre un festin (10/1/2009)

L'Auvergnat Pierre-Henri Lecuisinier s'adjuge le Championnat de France Cadets devant les Rhônalpins Antony Chamerat et Kevin Bouvard.



© Vélo 101 Un an après le déluge qui avait gâché la fête des Championnats de France de cyclo-cross à Pontchâteau, les organisateurs ligériens ont pris une belle revanche cette année. C'est assez rare pour être souligné mais pour la deuxième fois de suite, c'est encore le circuit de Coët-Roz qui reçoit l'événement national de ce début d'année. Or si les années se suivent, elles ne se ressemblent pas forcément. Au ciel bouché dégoulinant de trombes d'eau l'an passé succède cette fois un climat presque azuréen. Bien sûr, le froid de saison est bien présent. La température frise avec des valeurs négatives, mais un soleil rayonnant inonde aujourd'hui de lumière le fabuleux circuit des Championnats et réchauffe même l'atmosphère lorsque le vent faible tombe. Dès lors, sur un terrain sec, ce sont des courses différentes auxquelles nous assisterons cette année.

Les Cadets vont le démontrer dans une compétition à la fois ouverte et indécise. Dès le premier tour de circuit, cinq hommes font la différence. Aux trois Rhônalpins Kevin Bouvard, Antony Chamerat-Dumont et Clément Venturini se joignent l'Auvergnat Pierre-Henri Lecuisinier et le Breton Flavian Le Guellec. Le quintette effectue les premiers tours de circuit ensemble avant que la sélection ne commence vraiment. Moins fringant que ses adversaires, Flavian Le Guellec est le premier à lâcher prise. Il laisse Pierre-Henri Lecuisinier seul contre trois coureurs issus du même comité régional. Le match est inéquitable... mais reste à savoir pour qui car sans se présenter comme un spécialiste du cyclo-cross, sa passion demeurant le cyclisme sur route, sur laquelle il excelle également, Pierre-Henri Lecuisinier s'affirme comme un redoutable adversaire.

Et puis surtout, les trois Rhônalpins ne semblent pas dans leur élément. Bien que lauréat du Challenge National au terme des trois manches hivernales, Kevin Bouvard exècre les terrains secs. Jamais parvenu à pareil niveau durant l'hiver, Clément Venturini subit la course et ne parvient pas à peser sur son déroulement. Quant à Antony Chamerat-Dumont, peut-être comprend-il très vite que la course s'achemine tout doucement vers un sprint à quatre, mais son coup de pédale dans l'exercice n'est pas le plus puissant. En définitive, personne ne parvient à se départager. Routier de formation, Pierre-Henri Lecuisinier se sait en mesure de faire la différence en cas d'arrivée au sprint. Titillant ses adversaires dans les passages délicats, il commence tout doucement à se préserver pour se concentrer sur son effort final, qu'il mènera sur l'asphalte au terme de l'épreuve.


© Vélo 101 Les trois Rhônalpins échappés n'ayant pu en effet profiter de leur surreprésentation en tête de course, c'est tout bonnement que le Championnat de France Cadets se dirige vers un sprint à quatre, au cours duquel les trois coéquipiers, redevenus adversaires, devront rivaliser avec Pierre-Henri Lecuisinier. Mais le Normand, exilé en Auvergne depuis cinq ans, ne fait aucun complexe dans la dernière ligne droite. Imparablement, il mène son sprint au centre de la chaussée pour tenir en respect ses trois concurrents issus du talentueux comité Rhône-Alpes. Sur la ligne, le nouveau champion de France Cadets de cyclo-cross précède à Pontchâteau Antony Chamerat-Dumont et Kevin Bouvard. Les conditions météos et un terrain très sec auront été ses principaux alliés dans une course palpitante jusqu'à son dénouement dans la dernière ligne droite.

Classement :

1. Pierre-Henri Lecuisinier (Auvergne) en 30'40"

2. Antony Chamerat-Dumont (Rhône-Alpes) m.t.
3. Kévin Bouvard (Rhône-Alpes) m.t.
4. Clément Venturini (Rhône-Alpes) à 2 sec.
5. Flavian Le Guellec (Bretagne) à 30 sec.
6. Romain Seigle (Rhône-Alpes) à 41 sec.
7. Kévin Ledanois (Pays de la Loire) à 45 sec.
8. Anthony Turgis (Ile-de-France) m.t.
9. Dylan Kowalski (Nord-Pas-de-Calais) à 49 sec.
10. Pierre Le Pottier (Normandie) à 56 sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Dim 11 Jan 2009 - 18:41

Championnat de France Juniors : Billon sort de l'ombre (11/1/2009)

Le Championnat de France Juniors revient au sprint au Francilien Alexandre Billon devant Anthony Maldonado et Valentin Hadoux.



© Vélo 101 Une seconde journée se lève sur le circuit de Coët-Roz, théâtre à nouveau des Championnats de France de cyclo-cross. Et aux conditions dantesques qui avaient marqué les esprits il y a un an succède pour de bon cette année un climat accueillant. Le beau temps était de la partie hier pour les premières épreuves, il le sera à nouveau aujourd'hui pour la suite du programme, qui reprend avec les courses Juniors ce matin. Le terrain est encore givré au moment du départ, les vapeurs brumeuses dégagées du paisible Brivet pas encore dissipées, mais les conditions seront excellentes pour une course exaltante. Le Championnat de France Juniors, sur la base de ce qui s'est vu ces derniers mois dans le Challenge National, s'annonce en effet des plus indécis. L'après-Jouffroy a visiblement laissé un vide que personne ne parvient à combler cet hiver.

Pourtant, on avait beaucoup cité le Picard Pierre Garson au rang de successeur d'Arnaud Jouffroy. Sa faculté à briller à un niveau proche de celui du champion héraultais l'an passé pour sa première année chez les Juniors avait laissé entrevoir un avenir brillant pour le jeune homme. Peut-être en sera-t-il ainsi mais il est en attendant trop tôt pour le confirmer. En réalité, si Pierre Garson demeure un redoutable cyclo-crossman, il doit composer avec une dizaine de concurrents évoluant sensiblement au même niveau. Ces Championnats de France Juniors vont le prouver. Sur un terrain sec et particulièrement roulant, l'épreuve prend l'allure d'une couse sur route. Pierre Garson essaie bien de provoquer la sélection en plaçant un démarrage au terme du deuxième tour, mais le circuit de Pontchâteau est trop roulant pour lui permettre de faire la différence.

Outre Pierre Garson, toujours très vigilant, quatre coureurs se montrent particulièrement convaincants en se frayant régulièrement une place en tête de course et au coude à coude. Il y a là Alexandre Billon (Ile de France), Irwin Gras (Lorraine), Valentin Hadoux (Champagne-Ardenne) et Baptiste Pecheul (Bretagne). Mais en dépit de l'énergie dégagée par les cinq coureurs les plus costauds du matin, d'autres parviennent à revenir de l'arrière pour se mêler à la course au titre national. Jusqu'au bout, ils seront une dizaine à pouvoir convoiter le maillot tricolore, aucun d'entre eux ne parvenant à se démarquer du lot. A l'entame du dernier tour, il devient donc évident que l'on s'achemine vers un sprint massif. A moins qu'un coureur ayant gardé des réserves ne parvienne à gicler au dernier moment dans les portions les plus rudes de ce parcours physique.


© Vélo 101 Physiquement, le Champenois Valentin Hadoux est peut-être le plus fort. C'est lui qui entraîne le peloton de tête dans la dernière boucle de circuit. Mais il pèche techniquement au franchissement des planches, à quelques encablures de la ligne, et manque une occasion de laisser ses adversaires sur place. Ce sera donc au sprint que se dénouera ce Championnat de France. Et Alexandre Billon, discret mais dans le coup depuis le départ, va exploiter sa chance. Sur les conseils de son entraîneur, le Francilien a fait le mort. Il s'est si bien fait oublier qu'il surprend ses adversaires dans la dernière ligne droite pour remporter au sprint le Championnat de France Juniors et se découvrir à un niveau qu'il mésestimait. La victoire surprise d'Alexandre Billon témoigne d'une course indécise. Le lauréat devance Anthony Maldonado et Valentin Hadoux.

Classement :

1. Alexandre Billon (Ile de France) en 41'07"
2. Anthony Maldonado (Provence) m.t.
3. Valentin Hadoux (Champagne-Ardenne) m.t.
4. Irwin Gras (Lorraine) m.t.
5. David Menut (Limousin) à 3 sec.
6. Pierre Garson (Picardie) m.t.
7. Alexandre Coffy (Rhône-Alpes) m.t.
8. Baptiste Pecheul (Bretagne) m.t.
9. Emilien Viennet (Franche-Comté) à 7 sec.
10. Jérémy Cornu (Normandie) à 20 sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Dim 11 Jan 2009 - 18:42

Championnat de France Dames : Salvetat réconciliée avec Coët-Roz (11/1/2009)

La Castraise Maryline Salvetat gagne le Championnat de France Dames devant la Languedocienne Christel Ferrier-Bruneau et Caroline Mani
.


© Vélo 101 Quand on a été une fois championne du monde, quatre fois championne de France et quatre fois lauréate du Challenge National, n'avoir jamais posé sa griffe sur le circuit de Coët-Roz à Pontchâteau sonne un peu comme une injure. Battue une énième fois l'an passé par Laurence Leboucher, la Castraise Maryline Salvetat (VSLL Castres) avait manifesté ses regrets devant la presse. Abattue, elle avait même laissé entendre qu'elle était sur le point de mettre un terme à sa carrière, que jamais décidément le circuit de Pontchâteau n'aurait voulu lui sourire. Plus qu'un cinquième titre de championne de France, cette ligne pontchâtelaine aurait indéniablement manqué à son palmarès. C'était sans compter sur la décision de la fédération de revenir disputer les Championnats de France sur le mythique circuit ligérien cette année, et le volte-face de Salvetat.

Championne orgueilleuse, Maryline Salvetat a en effet choisi au dernier moment de repartir pour une saison hivernale. Sans autre objectif que de se faire plaisir. Or au fur et à mesure de la progression de la saison, le plaisir retrouvé s'est mué en ambition affichée. Battue pour la première fois par Chritel Ferrier-Bruneau (Béziers Méditerranée Cyclisme) dans le Challenge National, la Castraise se présente aujourd'hui au départ du Championnat de France plus remontée que jamais. Et cette hargne, Salvetat sait parfaitement la retourner en atout. En vérité, toutes les conditions semblent réunies aujourd'hui pour permettre enfin à la championne de conquérir le circuit de Coët-Roz. Même le ciel s'est mis au diapason, offrant une voûte ensoleillée et un parcours sec aux concurrentes, prêtes à en découdre pour six tours roulants comme les aime Salvetat.


© Vélo 101 Pourtant, du fait de son statut de lauréate du Challenge National, Chritel Ferrier-Bruneau peut légitimement se considérer comme l'une des favorites au titre national aujourd'hui. Alors, assumant ses nouvelles responsabilités, c'est elle qui lance la course dans le premier tour. Mais la Languedocienne commence mal son parcours. En dépit d'un bon départ, elle est victime d'une chute dans le bas du circuit. Rien de grave mais c'est suffisant pour relâcher la concentration et perturber la confiance de celle qui se pose en principale rivale de Maryline Salvetat. Cette dernière reste imperturbable. Insolente de confiance comme d'aisance, elle marque clairement la différence dans la première escalade de la butte située en fin de parcours. Les planches franchies, la Castraise se détache. Les positions se dessinent avant même la conclusion du premier tour.

Dès lors, le sort en est jeté. Seule aux commandes de la course, Maryline Salvetat entame un one woman show. Dans son style toujours très volontaire, la Castraise ne se relâche pas un instant. Elle engrange les secondes d'avance pour se diriger tout droit vers un succès retentissant sur l'un des plus beaux circuits de cyclo-cross au monde. Une splendide façon de mettre un terme à une carrière qui s'achèvera maintenant dans trois semaines. Sans doute pas aussi bien qu'attendue, Christel Ferrier-Bruneau est opposée à Caroline Mani (Vienne-Futuroscope) et Nadia Triquet (Lorraine) pour les places vacantes sur le podium. Les trois femmes attendront le dernier tour pour se départager. Finalement, la hiérarchie sera respectée, Ferrier-Bruneau se dégageant à quelques hectomètres du but pour obtenir la deuxième place devant Caroline Mani.

Classement :

1. Maryline Salvetat (VSLL Castres) en 38'20"
2. Christel Ferrier-Bruneau (Béziers Méditerranée Cyclisme) à 49 sec.
3. Caroline Mani (Vienne-Futuroscope) à 1'01"
4. Nadia Triquet (Lorraine) m.t.
5. Pauline Ferrand-Orevot (Champagne-Ardenne) à 2'52"
6. Maureen Guichardot (Franche-Comté) à 3'17"
7. Camille Darcel (Bretagne) m.t.
8. Lucie Lefèvre (Franche-Comté) à 3'25"
9. Bénédicte Hervé (Normandie) à 3'54"
10. Bénédicte Hervé (Nord-Pas-de-Calais) à 4'20"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Dim 11 Jan 2009 - 18:43

Championnat de France : Mourey perpétue sa légende (11/1/2009)

Le Franc-Comtois Francis Mourey s'impose sur le fil dans le Championnat de France. Il bat Steve Chainel et Julien Belgy.



© Vélo 101 Sur le papier, les Championnats de France 2009 retiendront que Francis Mourey (Française des Jeux) a remporté son quatrième titre de champion national à Pontchâteau. Un de plus, comme annoncé. Et pourtant, dans les mémoires, ce titre arraché sur le fabuleux circuit de Coët-Roz restera comme l'un des plus mémorables. Certes, le triple champion de France en titre faisait figure de grandissime favori en ce jour froid et ensoleillé, mais un Championnat de France se décante souvent moins vite qu'une course du Challenge National. Tous les coureurs arrivent alors au meilleur de leur forme et leur motivation atteint son paroxysme. Et puis une course demeure livrée à son lot d'aléas, et ces Championnats de France n'auront pas été avares en la matière. C'est donc une course palpitante que vont se livrer les prétendants au maillot tricolore.

Tout commence dans le premier des onze tours du circuit boisé de 2650 mètres. Le sol sec offre un parcours roulant et une course un tantinet moins sélective que d'ordinaire. Et les choses tournent mal pour Francis Mourey, dont un rayon de la roue avant se brise dès le départ. Le champion français doit transiter par le poste de dépannage dès le tour de chauffe mais il ne panique pas et entame sa remontée sur les premières positions, qu'il rejoint au terme de la première boucle. Le départ de Francis Mourey est perturbé mais le Franc-Comtois retrouve rapidement sa sérénité. Si Julien Belgy (Bbox Bouygues Telecom) a profité des déboires du super favori pour attaquer dans le deuxième tour et entamer le travail de sape de ces Championnats de France, le champion se mêle très vite à la grande bagarre. En favori, il lance la chasse et ramène l'ordre dans la course.


© Vélo 101 Il apparaît pourtant très vite que Francis Mourey devra se démener pour lâcher ses adversaires de son sillage. Mais pour l'heure, c'est une course indécise qui se profile. Outre Julien Belgy et Francis Mourey, le peloton de tête se compose notamment de Steve Chainel (Bbox Bouygues Telecom), Julien Roussel (Flers Cyclisme 61), Cyrille Bonnand (Les Bleus de France), David Derepas (UCVA Troyes) et Arnold Jeannesson (Caisse d'Epargne), pour ne citer qu'eux. En favori logique, Francis Mourey est invité par ses adversaires à mener la course. Les opposants au triple champion de France laissent en effet le soin au meilleur coureur national de dicter la cadence. Et cette concession se fait au prix de quelques accélérations vigoureuses du coureur de la Française des Jeux, qui répète les coups de boutoir dans les portions les plus physiques du circuit.

Mais la fréquence des accélérations de Francis Mourey ne suffit pas à éclaircir les rangs et c'est un peloton toujours en file indienne qui aborde les derniers tours du parcours de Pontchâteau. Si Francis Mourey apparaît un léger ton au-dessus des autres, l'attitude agressive de Julien Belgy, Steve Chainel et Cyrille Bonnand laisse planer le doute quant au dénouement de ce Championnat de France, décidément beaucoup plus incertain qu'annoncé. Et bien que ce soit encore au passage des planches, placées dans une côte herbeuse particulièrement abrupte, que Francis Mourey exprime le mieux sa puissance, jamais le Franc-Comtois ne parvient à faire la différence. A l'entame du dernier tour de circuit, il est écrit que ce Championnat de France se conclura au sprint. Son verdict ne tombera que dans les tous derniers hectomètres, le suspense est à son comble.


© Vélo 101 Dans ce dernier tour passionnant, Francis Mourey rétrograde de quelques positions. Il calque désormais sa course sur celle de ses adversaires et attend l'attaque décisive qui lui permettra de jaillir. Celle-ci intervient au passage des planches, menée par le vaillant Steve Chainel. Epuisé par la difficulté de ce Championnat de France, le jeune homme ne peut plus faire machine arrière. Il insiste dans la montée conduisant vers la dernière ligne droite asphaltée, mais il est flanqué d'un Francis Mourey vigilant. Moins dominateur qu'annoncé, le Franc-Comtois demeure le plus frais au terme de ce championnat national. Calé dans la roue de Steve Chainel en vue d'un sprint décisif, il déboîte à 25 mètres de l'arrivée pour aller conquérir son quatrième titre de champion de France. Julien Belgy vient compléter le podium d'une course qui se sera voulue captivante.

Classement :

1. Francis Mourey (Française des Jeux) en 1h02'20"
2. Steve Chainel (Bbox Bouygues Telecom) m.t.
3. Julien Belgy (Bbox Bouygues Telecom) à 5 sec.
4. David Derepas (UCVA Troyes) à 8 sec.
5. Cyrille Bonnand (Les Bleus de France) à 10 sec.
6. Julien Roussel (Flers Cyclisme 61) m.t.
7. Lionel Genthon (VC Romanais Péageois) à 14 sec.
8. Florian Le Corre (SuperSport 35-ACNC) m.t.
9. Jérôme Chevallier (AC Bisontin) m.t.
10. Arnold Jeannesson (Caisse d'Epargne) à 17 sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cigogne

avatar

Nombre de messages : 1738
Age : 34
Localisation : sur les sentiers
Vélo : tous
Pratique : tout
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Lun 12 Jan 2009 - 9:54

une belle arrivée, dommage pour Chainel, il aurait mérité son titre mais Mourey a été plus malin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
teddy
Baroudeur
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 21
Localisation : Nançois (beach )
Vélo : Trek Remedy 7 2010 et Trek Madone 3.5 2012
Pratique : Enduro
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Lun 12 Jan 2009 - 18:04

je trouve aussi que c'est dommage mais je trouve l'arrivée curieuse scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cigogne

avatar

Nombre de messages : 1738
Age : 34
Localisation : sur les sentiers
Vélo : tous
Pratique : tout
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Mar 13 Jan 2009 - 10:57

teddy a écrit:
je trouve aussi que c'est dommage mais je trouve l'arrivée curieuse scratch
c'est la course, Mourey fait mine d'être fatigué pour forcer Chainel à attaquer tôt, il se grille et Mourey peut passer facilement (sauf si un autre a fait pareil et est resté planqué derrière)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Mar 13 Jan 2009 - 11:38

Interview de Francis Mourey (Française des Jeux) (12/1/2009)

Interview de Francis Mourey (Française des Jeux) : "je savais que je ne pouvais être battu que par plus fort, je n'aurais eu aucun regret."



© Vélo 101 Le spectacle aura été à la hauteur de l'événement. Ceux qui craignaient une outrageante domination de Francis Mourey (Française des Jeux) au Championnat de France de cyclo-cross auront apprécié le déroulement de la course d'hier. Bien que super favori, jamais le Franc-Comtois n'aura été en mesure de se défaire de ses adversaires, handicapé en outre par un incident mécanique dès le départ. Dès lors, sur un circuit rendu extrêmement roulant par des conditions climatiques favorables, c'est un peloton en file indienne qui a abordé le dernier tour de circuit. A l'arrivée, le meilleur l'a tout de même emporté. Pour la quatrième fois de sa carrière, Francis Mourey a franchi la ligne en vainqueur, mais cette fois au terme d'un sprint très serré mené contre Steve Chainel. Pourtant, jamais le champion de France n'a semblé douter de ses capacités.

Francis, vous remportez un quatrième titre national en cyclo-cross, mais la course se sera voulue plus dure que les précédentes ?"

J'avais déjà fait des Championnats de France difficiles. Cette année, ça a été dur. L'année dernière, ça avait été dur aussi. Il y a trois ans à Lanarvilly aussi. Aujourd'hui ça a été plus difficile pour gagner mais nerveusement j'ai connu des courses plus dures. La condition était là, je m'en suis rendu compte au stage de l'équipe à Renazé cette semaine. Tout le monde connaît par cœur le circuit de Pontchâteau, mais en le reconnaissant vendredi, je me suis rendu compte que ça allait rouler très vite. Ce sont surtout les planches, rajoutées dans la bosse finale comme aux Championnats du Monde en 2004, qui ont changé la donne."

Vous vous attendiez donc à un tel dénouement ?

"Aux Championnats du Monde, sur un circuit identique, nous étions encore six en passe de l'emporter à dix minutes de l'arrivée. Cette année, je me doutais que ce serait pareil. J'ai vu comment se sont déroulées les courses Espoirs, Juniors... A chaque fois, ça s'est joué dans le final. Je m'attendais à une arrivée groupée, avec deux-trois coureurs en tête. Faire la différence tout seul aurait été difficile sur un terrain comme celui-ci."

D'autant plus que votre départ n'a pas été très serein avec un incident mécanique...

"J'ai cassé un rayon dès le départ. Quand je suis revenu sur le groupe de tête, j'ai pris l'option d'user mes adversaires au maximum. Les sortir de ma roue pour faire le gusse quinze secondes devant n'aurait servi à rien. J'ai choisi de faire tous les faux-plats montants de manière très rapide. En décembre, je suis venu ici deux jours sur le circuit. Je savais que je pouvais tenir en prenant tous les faux-plats montants rapidement. Maintenant, si je n'avais pas gagné, c'est que je serais tombé sur des coureurs beaucoup plus forts que moi."

Comment avez-vous abordé ce final indécis ?

"A trois tours de l'arrivée, j'avais deux options en tête : soit j'attendais une confrontation au sprint, soit j'essayais de les sortir dans l'avant-dernier tour car je ne voulais pas les attaquer dans le dernier tour pour ne pas me faire contrer. A la sortie des planches, j'ai pris quelques longueurs d'avance, j'ai insisté sans me mettre à 100 % mais j'ai vu les ombres revenir. Je me suis alors préservé dans le dernier tour, j'ai laissé un ou deux coureurs mener pour mieux contrôler. Je craignais surtout Steve Chainel, qui s'est idéalement placé devant moi. Quand il a accéléré dans la dernière montée, ça a fait mal. Mais quand j'ai vu qu'il se rasseyait 50 mètres avant la ligne dans le sprint, j'ai passé deux dents de plus et j'ai compris que j'allais gagner."

A vous écouter, on a le sentiment que vous aviez pleinement confiance en vous ?

"Quand on fait un Championnat, on l'aborde toujours avec une confiance en soi à 100 %. Je savais le travail que j'avais effectué. Et je savais que je ne pouvais être battu que par plus fort. Je n'aurais eu aucun regret. Même après mon incident mécanique, j'ai su que j'avais les moyens de revenir. J'ai 28 ans, voilà dix ans que je fais du cyclo-cross de haut niveau, trois ans que j'évolue avec les dix meilleurs mondiaux. A force de faire des courses de très haut niveau, on a l'habitude de gérer toutes les situations. Il y a quelques années, j'aurais forcément davantage paniqué."


© Vélo 101 Avez-vous tout de même conscience que ça s'est joué à très peu de choses ?

"Ca s'est joué à pas grand-chose. Tout le monde prétendait dans la semaine que j'avais gagné d'avance le Championnat de France, mais un championnat n'est jamais une course comme une autre. Tout le monde est très fier à l'idée de pouvoir porter un maillot tricolore pendant un an, mais je savais en venant ici que ce serait difficile. Après, j'ai travaillé sérieusement ces dernières semaines. Ce championnat très relevé, ça veut dire qu'il y a un très bon niveau en France. Il n'y a pas besoin d'aller courir tous les week-ends en Belgique pour progresser. Il suffit que les quinze meilleurs Français se retrouvent régulièrement sur les organisations nationales pour faire augmenter le niveau et faire honneur à nos organisations."

Plus que la confrontation directe avec vos adversaires étrangers, vous mettez un point d'honneur à progresser à l'entraînement...
"Quand on travaille sérieusement à l'entraînement il n'y a pas de problème pour les courses. Avec les frères Madiot, je suis logé à la bonne enseigne. Nous sommes venus à Pontchâteau en décembre. Et quand vous montez pendant trois heures de temps le faux-plat montant qui mène à l'arrivée, le soir vous êtes content d'aller vous coucher. Si l'on choisit comme moi de ne pas faire tous les cyclo-cross internationaux, il ne faut pas rester les pieds dans le canapé chez soi. Si vous allez vous coucher le soir avec le mal aux jambes, ça veut dire que vous avez avancé."

La question maintenant, c'est de savoir ce que vous pouvez viser aux Championnats du Monde ?

"Ca fait plusieurs années que je m'en sens capable de devenir champion du monde. Il faut se donner des objectifs. J'ai déjà fait un podium aux Mondiaux, ça reste un objectif, même si je vise surtout cette année la première place. Je sais que ce jour-là, je serai à 100 % physiquement et psychologiquement, que j'aurai tout fait à l'entraînement pour y arriver. Trois coureurs sont un peu au-dessus du lot : Sven Nys, Niels Albert et Lars Boom. Derrière, nous sommes six ou sept au même niveau, mais un championnat reste ouvert, ça n'a rien à voir avec les autres courses. C'est ça la magie d'un championnat."

Propos recueillis à Pontchâteau le 11 janvier 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Mer 14 Jan 2009 - 20:48

Interview de Steve Chainel (Bbox Bouygues Telecom) (14/1/2009)

Interview de Steve Chainel (Bbox) : "si je peux aider Francis Mourey à décrocher un maillot arc-en-ciel, ce sera bon pour la discipline."



© Vélo 101 A 25 ans, la carrière de Steve Chainel (Bbox Bouygues Telecom) prend tout doucement une nouvelle dimension. Coureur prometteur, révélé sur les circuits de cyclo-cross dans les catégories de jeunes, le Lorrain a donné du fil à retordre au quadruple champion de France Francis Mourey sur le circuit de Pontchâteau. Deuxième au final au terme d'un sprint serré dans lequel il ne s'est incliné qu'à quelques décamètres de l'arrivée, Steve Chainel commence au mieux sa nouvelle vie au sein de l'équipe ProTour Bbox Bouygues Telecom, qu'il vient de rejoindre. Avant d'enchaîner avec une saison sur route sur laquelle on l'attendra particulièrement après les résultats obtenus l'an passé avec l'équipe Auber 93, Steve Chainel pense déjà aux Championnats du Monde, pour lesquels il pourrait constituer un élément fondamental de l'équipe de France.

Steve, vous vous inclinez au sprint pour le titre de champion de France, comment l'analysez-vous ?
"Sur route, je fais plus facilement les sprints que ne les fait Francis Mourey. Ca n'empêche qu'il va vite au sprint. En plus, à Pontchâteau, j'étais à fond dans le dernier tour. Et malheureusement, contrairement à Francis, je n'ai pas la même sérénité. J'ai été victime d'une crevaison au deuxième ou troisième tour et je pense être revenu beaucoup trop vite. Je me suis mis à fond pour rentrer et j'ai fait l'élastique toute la course. Je peux vous assurer qu'aujourd'hui je me suis fait mal aux jambes tout au long de la course, et pas seulement dans le dernier tour. J'ai rarement été en position de penser que je pouvais faire un podium."

Vous n'aviez pas de bonnes sensations ?
"Quand je suis rentré sur mes adversaires après ma crevaison, je me suis demandé comment j'allais faire pour les accrocher pendant encore six tours. Mais la condition est revenue quelque peu."

Malgré tous vos efforts, Francis Mourey sera resté invincible. Il n'y a donc pas moyen de le vaincre ?
"Francis a couru en favori et je ne sais pas trop ce qu'il faut faire pour le déstabiliser. La semaine qui précédait le Championnat de France, j'avais un petit peu joué avec la presse. Je savais que j'étais bien physiquement, je pensais que c'était réalisable de le suivre et d'arriver au sprint avec lui. C'est ce que je voulais, j'avais donné rendez-vous. Malheureusement, j'ai tenu parole, j'ai été fidèle au rendez-vous mais il m'a manqué le sprint, domaine dans lequel je pensais pouvoir le battre."

Cette médaille d'argent vous réjouit néanmoins ?
"Oui, il s'agit de mon premier podium Elites, je ne crache surtout pas dessus, d'autant plus que je n'avais jamais été en mesure de confirmer après ma quatrième place aux Championnats du Monde dans un grand championnat. Ce qu'on retient de la saison d'un coureur, c'est uniquement le Championnat de France et le Championnat du Monde. Cette année, j'ai décidé de faire les courses comme elles venaient et de tout miser sur les deux championnats. Aujourd'hui, je suis vice-champion de France. Je rentre au sein de l'équipe Bbox Bouygues Telecom de la meilleure des façons. J'aurais aimé leur apporter un maillot bleu-blanc-rouge mais il y a Francis."

Quel regard portez-vous sur ses performances ?
"J'ai 25 ans, il en a 28, j'ai toujours été confronté à lui depuis les Espoirs. Francis Mourey est une locomotive pour nous. Si l'on en est à ce niveau-là aujourd'hui, c'est aussi grâce à lui. Il nous tire vers le haut. J'espère pouvoir progresser encore et toujours pour pouvoir, pourquoi pas l'année prochaine, essayer d'être champion de France. Je l'ai été en Juniors mais je n'ai jamais refait de grosse performance sur cet événement. Alors même s'il n'y a pas le titre à Pontchâteau, même si je suis déçu, je me dis qu'une médaille d'argent c'est mieux que rien."

Une belle façon d'honorer votre nouvelle équipe Bbox Bouygues Telecom ?
"Aujourd'hui on a la chance de faire partie d'un groupe sportif du ProTour qui nous accorde le droit de faire du cyclo-cross, qui nous laisse carte blanche de début octobre à fin février. Je pourrais très bien enchaîner directement avec la route mais je couperai après la saison de cyclo-cross. Je remercie mon équipe de m'avoir fait confiance et j'espère maintenant faire une grosse saison route."

Que peut-on attendre de vous aux Championnats du Monde d'Hoogerheide le 1er février prochain ?
"A Zolder en Coupe du Monde, fin décembre, sans m'être enflammé comme au Championnat de France dimanche, je pense que j'aurais pu faire un gros coup, je pense à un Top 5. Mais encore une fois, il faut relativiser parce que nous bénéficions de conditions qui nous avantagent, nous, les coureurs qui sommes un cran au-dessous du gros gratin mondial, auquel appartient Francis Mourey. Il nous faut des terrains roulants, des terrains où nous sommes sûrs de ne pas péter quand c'est très dur. Les planches à Pontchâteau cassaient le rythme mais nous avantageaient car elles cassaient le rythme de coureurs qui étaient physiquement plus costauds. L'année dernière, j'ai fait 9ème de la manche de Coupe du Monde à Hoogerheide. J'y ai déjà gagné en Espoirs. J'espère réaliser un Top 10."

Comment vous répartirez-vous les rôles avec Francis Mourey ?
"Si je peux donner un coup de main à Francis, ça fait tellement longtemps qu'il aimerait être champion du monde. L'année dernière, John Gadret l'avait appuyé un peu avant qu'il ne chute. Si je peux faire ça pour lui cette année, je le ferai volontiers. Avant les Championnats de France, nous nous sommes un peu déclarés la guéguerre, gentiment, parce que nous n'avions pas le même maillot. Aux Mondiaux, nous défendrons les mêmes couleurs. Ce sera lui le numéro un de l'équipe de France, sans photo, donc si je peux l'aider à décrocher un maillot arc-en-ciel, ce sera bon pour la discipline."

Croyez-vous vraiment en vos capacités à aider Francis Mourey dans un Championnat du Monde ?
"Bien sûr. On l'a vu à Pontchâteau, c'était une course d'attente. Personne n'osait attaquer Francis. Sur un Championnat du Monde, si nous sommes encore une dizaine devant à deux tours de la fin, je n'hésiterai pas à me mettre devant et à imprimer le rythme le plus rapide possible de manière à fatiguer les adversaires. Le plus frais l'emportera alors. Je pense que Francis est réellement capable d'être champion du monde. Je l'observe énormément, je sais que c'est un très gros moteur, et en plus il sait gérer le stress et la pression. Je l'aiderai sans problème. Après, s'il n'a pas besoin de moi, je jouerai ma carte. C'est quand on ne m'attend pas que je suis là."

Propos recueillis à Pontchâteau le 11 janvier 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5486
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   Mer 14 Jan 2009 - 20:50

Vidéo du Championnat de France Dames (14/1/2009)

Visionnez la vidéo du Championnat de France Dames, qui a souri pour la cinquième et dernière fois à Maryline Salvetat sur le circuit de Coët-Roz
.

Dimanche après-midi à Pontchâteau, le public massé aux abords du circuit des Championnats de France de cyclo-cross a apprécié la course féminine. Non pas que le suspense ait duré bien longtemps,
Maryline Salvetat (VSLL Castres) s'étant échappée de manière définitive avant même la fin du premier tour, mais la cinquième et dernière victoire nationale de la championne aura été riche en émotions. Retour en vidéo sur l'événement national du week-end dernier.

http://www.velo101.com/actualite/default.asp?Id=15913&Section=Cyclo-Cross
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Championnats de France cyclo cross de Pontchâteau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Championnats d’Europe de Cyclo-cross de Pontchâteau des 29 e
» CHAMPIONNAT D'ALLEMAGNE DE CYCLO-CROSS
» CHAMPIONNAT DE SUISSE DE CYCLO-CROSS
» Championnat du monde Master cyclo cross
» championnat du monde master de cyclo cross a mol belgique decembre 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny ! :: Ici, on discute ! :: Vélo et compagnie-
Sauter vers: