Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny !

Cross-country / Enduro / Freeride / DH / Route / Cyclo-cross
 
AccueilAccueil  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 30 Jan 2010 - 9:05

A qui le maillot arc-en-ciel ?
A priori pas de diffusion sur france télévision en direct ce dimanche un lien ci joint un lien pour le voir sur le net

http://voetbal-kijken.blogspot.com/search/label/Veldrijden




Cyclo-cross Publié le 29/01/2010 15:00
Présentation. Les Championnats du Monde de cyclo-cross auront lieu ce week-end sur le circuit gelé de Tabor, en Tchéquie. Zdenek Stybar y est attendu pour le titre.



© Vélo 101
Il est une certitude. Ces dernières années, nous avons assisté à une passation de pouvoir dans les sous-bois. Un changement de génération évident. Les uns après les autres, Bart Wellens, Erwin Vervecken et Sven Nys ont fini par rétrograder sous la pression d'une vague montante et appelée à perdurer un certain nombre d'années en tête des circuits mondiaux. Cette génération a d'abord été incarnée par Lars Boom, avant que le Néerlandais ne choisisse de tourner le dos à sa discipline de prédilection pour se consacrer surtout à la route. Elle est aujourd'hui emmenée par le Belge Niels Albert et le Tchèque Zdenek Stybar, deux coureurs qui nous auront grandement fait vibrer tout l'hiver sur les plus beaux cyclo-cross du calendrier. Il aura d'ailleurs fallu attendre la manche finale de la Coupe du Monde pour départager ces jeunes champions.

Champion du monde en titre, Niels Albert va sur ses 24 ans. Vainqueur sortant de la Coupe du Monde, Zdenek Stybar vient d'avoir 25 ans. Et les deux hommes porteront quasiment à eux seuls les responsabilités de la course dimanche à l'occasion des Championnats du Monde de cyclo-cross organisés à Tabor, en République Tchèque. Zdenek Stybar y pense depuis le début de la saison. Et ses succès en Coupe du Monde tout au long de l'hiver apportent davantage de crédit à ses chances de devenir champion du monde de cyclo-cross pour la première fois de sa carrière dans quarante-huit heures. C'est son rêve, son ambition ultime, et il a minutieusement préparé une course qui se déroulera sur un circuit de Tabor qu'il connaît vraiment par cœur. Un circuit qui a d'ailleurs été doté de plusieurs modifications vis-à-vis de ce qu'il était par le passé.

© Vélo 101
D'une longueur de 3300 mètres, le tracé de Tabor se dispute en prairie dans son intégralité, mais la rudesse du climat tchèque en cette période de l'année laisse bien souvent augurer un terrain gelé. D'ailleurs, le parcours est prisonnier des neiges depuis plusieurs jours maintenant, et les courses qui se succéderont ces deux prochains jours s'annoncent encore plus spectaculaires. Car le circuit est déjà d'une grande difficulté sans les conditions climatiques, avec deux bosses principales, de nombreuses sections techniques, le passage de planches, la montée d'escaliers... Bref, un très beau circuit de cyclo-cross sur lequel les meilleurs seront invités à se battre. Evidemment, la nature du terrain avantagera ceux qui sont habitués à courir par de telles conditions neigeuses. Zdenek Stybar, c'est sûr, fera partie des grands favoris au titre mondial.

Outre Stybar et Albert, dont le duel nous fait saliver d'avance, il faudra garder un œil sur les Belges Sven Nys, Kevin Pauwels et Klaas Vantornout. Côté français, Francis Mourey et Steve Chainel demeureront nos meilleures chances de podium. Chez les féminines, Christel Ferrier-Bruneau et Caroline Mani pourront-elles rivaliser avec les Néerlandaises Marianne Vos, Daphny Van den Brand, Sanne Van Paassen, la Tchèque Katerina Nash et l'Allemande Hanka Kupfernagel ? En Espoirs, Arnaud Jouffroy et Matthieu Boulo se mesureront au Belge Tom Meeusen, le grand favori au maillot arc-en-ciel qui devra toutefois se méfier du Slovaque Robert Gavenda. Enfin chez les Juniors, la triplette Emilien Viennet-Julian Alaphilippe-David Menut cherchera à contester un succès des Néerlandais David Van Der Poel et Gert-Jan Bosman. Un beau week-end en perspective.
Le programme :
• samedi 30 janvier (11h00) : Juniors
• samedi 30 janvier (14h00) : Espoirs
• dimanche 31 janvier (11h00) : Dames
• dimanche 31 janvier (14h00) : Elites
Les 10 derniers vainqueurs :
Juniors :
2009 : Tijmen Eising (PBS, Pays-Bas)
2008 : Arnaud Jouffroy (FRA, France)
2007 : Joeri Adams (BEL, Belgique)
2006 : Boy Van Poppel (PBS, Pays-Bas)
2005 : Davide Malacarne (ITA, Italie)
2004 : Niels Albert (BEL, Belgique)
2003 : Lars Boom (PBS, Pays-Bas)
2002 : Kevin Pauwels (BEL, Belgique)
2001 : Martin Bina (TCH, République Tchèque)
2000 : Bart Aernouts (BEL, Belgique)
Espoirs :
2009 : Philipp Walsleben (ALL, Allemagne)
2008 : Niels Albert (BEL, Belgique)
2007 : Lars Boom (PBS, Pays-Bas)
2006 : Zdenek Stybar (TCH, République Tchèque)
2005 : Zdenek Stybar (TCH, République Tchèque)
2004 : Kevin Pauwels (BEL, Belgique)
2003 : Enrico Franzoi (ITA, Italie)
2002 : Thijs Verhagen (BEL, Belgique)
2001 : Sven Vanthourenhout (BEL, Belgique)
2000 : Bart Wellens (BEL, Belgique)
Dames :
2009 : Marianne Vos (PBS, Pays-Bas)
2008 : Hanka Kupfernagel (ALL, Allemagne)
2007 : Maryline Salvetat (FRA, France)
2006 : Marianne Vos (PBS, Pays-Bas)
2005 : Hanka Kupfernagel (ALL, Allemagne)
2004 : Laurence Leboucher (FRA, France)
2003 : Daphny Van Den Brand (PBS, Pays-Bas)
2002 : Laurence Leboucher (FRA, France)
2001 : Hanka Kupfernagel (ALL, Allemagne)
Elites :
2009 : Niels Albert (BEL, Belgique)
2008 : Lars Boom (PBS, Pays-Bas)
2007 : Erwin Vervecken (BEL, Belgique)
2006 : Erwin Vervecken (BEL, Belgique)
2005 : Sven Nys (BEL, Belgique)
2004 : Bart Wellens (BEL, Belgique)
2003 : Bart Wellens (BEL, Belgique)
2002 : Mario De Clercq (BEL, Belgique)
2001 : Erwin Vervecken (BEL, Belgique)
2000 : Richard Groenendaal (PBS, Pays-Bas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 30 Jan 2010 - 19:15

GP La Marseillaise. Le coup d'envoi de la saison sera donné dimanche autour de Marseille, lançant par la même occasion la Coupe de France.



© Sirotti
Avec la prolifération des épreuves exotiques, qui permettent à la saison de démarrer dès la mi-janvier sous le soleil, le Grand Prix La Marseillaise n'a plus tout à fait le rôle de course d'ouverture de la saison qui lui vaut aujourd'hui encore son nom de Grand Prix d'Ouverture. Malgré tout, la course phocéenne reste une compétition très prisée. Si elle n'ouvre plus la saison internationale, elle lance l'année cycliste sur le sol français. Et le remaniement de la Coupe de France ces toutes dernières années lui a offert l'opportunité d'intégrer le challenge, qu'elle viendra compléter pour la première fois en 2010, haussant encore l'intérêt de cette épreuve auprès des formations françaises. Toutes seront présentes demain au départ de Marseille pour cette grande première sur le territoire national et une course dessinée à travers les Bouches-du-Rhône.

Cette 22ème édition se déroulera sur son parcours habituel. D'une longueur de 139,7 kilomètres, la course empruntera le col du Petit Galibier (km 62), le col de l'Espigoulier (km 87) et la côte de Julhan Les Bastides (km 109), dont le sommet sera situé à 30 kilomètres de l'arrivée. Les finisseurs demeureront favorisés par la nature du terrain et pourront miser sur une arrivée massive pour en découdre au sprint. D'autant plus que le final leur offrira une belle occasion de se mesurer, l'arrivée ayant été déplacée pour désormais être jugée devant le mythique Stade Vélodrome. Cette nouvelle arrivée devrait séduire les concurrents. Mais toutes les chances seront ouvertes sur un tel tracé, sur lequel on serait bien en mal de définir à l'avance comment la course se terminera.
Les équipes françaises, qui ont présenté leurs couleurs cette semaine à Paris, ont de l'appétit et devraient démarrer la saison avec beaucoup d'audace et de combativité. Il faudra guetter alors des coureurs comme Rémi Pauriol et Amaël Moinard (Cofidis), Sandy Casar et Rémy Di Gregorio (Française des Jeux), Yohann Gène et Thomas Voeckler (Bbox Bouygues Telecom), Maxime Bouet et Dimitri Champion (Ag2r La Mondiale), sans oublier nos coureurs nationaux exilés à l'étranger, Romain et Brice Feillu (Vacansoleil), Sylvain Calzati et Nicolas Portal (Team Sky). Du côté des têtes d'affiche internationales, l'ancien vainqueur du Tour de France Oscar Pereiro (Astana) sera au départ avec la ferme intention de bien faire, lui qui sort d'un bon Tour Down Under. Gare également au Norvégien Thor Hushovd (Cervélo TestTeam), qui y effectuera sa rentrée !
Les 10 derniers vainqueurs :
2009 : Rémi Pauriol (FRA, Cofidis)
2008 : Hervé Duclos-Lassalle (FRA, Cofidis)
2007 : Jeremy Hunt (GBR, Unibet.com)
2006 : Baden Cooke (AUS, Unibet.com)
2005 : Nicki Sörensen (DAN, Team CSC)
2004 : Baden Cooke (AUS, La Française des Jeux)
2003 : Ludo Dierckxsens (BEL, Landbouwkrediet)
2002 : Xavier Jan (FRA, Auber 93)
2001 : Jakob Piil (DAN, Team CSC)
2000 : Emmanuel Magnien (FRA, La Française des Jeux)
La liste des engagés :
Cofidis (FRA)
1. Rémi Pauriol (FRA)
2. Rémi Cusini (FRA)
3. Léonarde Duque (COL)
4. Julien El Farès (FRA)
5. Tony Gallopin (FRA)
6. Kalle Kriit (EST)
7. Amaël Moinard (FRA)
8. Tristan Valentin (FRA)
Astana (KAZ)
11. Enrico Gasparotto (ITA)
12. Oscar Pereiro (ESP)
13. Valentin Iglinsky (KAZ)
14. Yevg Nepomnyachshiy (KAZ)
15. Bolat Raimbekov (KAZ)
16. Mirko Selvaggi (ITA)
17. Maxim Gourov (KAZ)
18. Andriy Grivko (UKR)
Française des Jeux (FRA)
21. Sandy Casar (FRA)
22. Sébastien Chavanel (FRA)
23. Rémy Di Gregorio (FRA)
24. Matthieu Ladagnous (FRA)
25. Christophe Le Mével (FRA)
26. Gianni Meersman (BEL)
27. Yoann Offredo (FRA)
28. Jusii Veikkanen (FIN)
Team Sky (GBR)
31. John-Lee Augustyn (AFS)
32. Michael Barry (CAN)
33. Sylvain Calzati (FRA)
34. Stephen Cummiines (GBR)
35. Peter Kennaugh (GBR)
36. Nicolas Portal (FRA)
37. Morris Possoni (ITA)
38. Davide Vigano (ITA)
Bbox Bouygues Telecom (FRA)
41. Freddy Bichot (FRA)
42. Yohann Gène (FRA)
43. Saïd Haddou (FRA)
44. Alexandre Pichot (FRA)
45. Matthieu Sprick (FRA)
46. Yuriy Trofimov (RUS)
47. Sébastien Turgot (FRA)
48. Thomas Voeckler (FRA)
Skil-Shimano (PBS)
51. Kort De Koen (PBS)
52. Yann Huguet (FRA)
53. Roy Curvers (PBS)
54. Albert Timmer (PBS)
55. Steve Houanard (FRA)
56. Tom Veelers (PBS)
57. Alexandre Geniez (FRA)
58. Robin Chaigneau (PBS)
Ag2r La Mondiale (FRA)
61. Maxime Bouet (FRA)
62. Dimitri Champion (FRA)
63. Hubert Dupond (FRA)
64. David Le Lay (FRA)
65. Julien Loubet (FRA)
66. René Mandri (EST)
67. Llyod Mondory (FRA)
68. Gatis Smukulis (LET)
Vacansoleil (PBS)
71. Borut Bozic (SLO)
72. Brice Feillu (FRA)
73. Romain Feilly (FRA)
74. Johnny Hoogerland (PBS)
75. Bjorn Leukemans (BEL)
76. Marco Marcato (ITA)
77. Frederik Veuchelen (BEL)
78. Lieeuwe Vestra (PBS)
Saur-Sojasun (FRA)
81. Cédric Coutouly (FRA)
82. Anthony Delaplace (FRA)
83. Jérémie Galland (FRA)
84. Jonathan Hivert (FRA)
85. Cyril Lemoine (FRA)
86. Guillaume Levarlet (FRA)
87. Jean-Marc Marino (FRA)
88. Julien Simon (FRA)
Topsport Vlaanderen-Mercator (BEL)
91. Kris Boeckmans (BEL)
92. Maarten Neyens (BEL)
93. Thomas De Gendt (BEL)
94. Jérôme Baugnies (BEL)
95. Johan Coenen (BEL)
96. Sander Armee (BEL)
97. Pieter Jacobs (BEL)
98. Preben Van Hecke (BEL)
Bretagne-Schuller (FRA)
101. Stéphane Bonsergent (FRA)
102. Jean-Luc Delpech (FRA)
103. Eduardo Gonzalo (ESP)
104. Matthieu Halleguen (FRA)
105. Lilian Jégou (FRA)
106. Noan Lelarge (FRA)
107. Laurent Pichon (FRA)
108. Florian Vachon (FRA)
Landbouwkrediet (BEL)
111. Frédéric Amorison (BEL)
112. Bert De Waele (BEL)
113. Steven Caethoven (BEL)
114. Bart Docks (BEL)
115. Hans Dekkers (NED)
116. Koen Barbe (BEL)
117. David Boucher (FRA)
118. Bert Scheirlinckx (BEL)
BigMat-Auber 93 (FRA)
121. Niels Brouzes (FRA)
122. Fabien Bacquet (FRA)
123. Guillaume Faucon (FRA)
124. Nadir Haddou (FRA)
125. Dimitri Le Boulch (FRA)
126. Julien Mazet (FRA)
127. Johan Montbaerts (FRA)
128. Jonathan Thiré (FRA)
An Post Sean Kelly (BEL)
131. Nico Eeckhout (BEL)
132. Kenny Lisabeth (BEL)
133. Benny De Schrooder (BEL)
134. Stijn Minne (BEL)
135. Paidi O'Brien (IRL)
136. Mark Cassidy (IRL)
137. Kim Borry (BEL)
138. Maxim De Busschère (BEL)
Roubaix Lille Métropole (FRA)
141. Benoît Daeninck (FRA)
142. Renaud Dion (FRA)
143. Mickaël Larpe (FRA)
144. Clément Lhotellerie (FRA)
145. Morgan Kniesky (FRA)
146. Arnaud Molmy (FRA)
147. Cédric Pineau (FRA)
148. Steven Tronet (FRA)
Cervélo TestTeam (SUI)
151. Joao Correia (POR)
152. Iñigo Cuesta (ESP)
153. Stefan Denifl (AUT)
154. Thor Hushovd (NOR)
155. Ted King (USA)
156. Brett Lancaster (AUS)
157. Oscar Pujol (ESP)
158. Dominique Rollin (CAN)
Carmiooro-NGC (ITA)
161. Eric Berthou (FRA)
162. Laurent Beuret (SUI)
163. Paride Grillo (ITA)
164. Jure Kocjan (SLO)
165. Enrico Peruffo (ITA)
166. Andréa Piechele (ITA)
167. Antonio Quadranti (ITA)
168. Andréa Tonti (ITA)
Vérandas Willems (BEL)
171. Stefan Van Dijk (PBS)
172. James Vanlandschoot (BEL)
173. Grégory Habeaux (BEL)
174. Dieter Cappelle (BEL)
175. Sven Render (BEL)
176. Jonas Vangenechten (BEL)
177. Fabio Polazzi (BEL)
178. Sjed De Wilde (BEL)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 30 Jan 2010 - 19:20

Championnat du Monde Juniors. Le Tchèque Tomas Paprstka bat au sprint le Français Julian Alaphilippe sur le circuit enneigé de Tabor et devient champion du monde.



© Mondiaux de Tabor
C'est une cité pleine de charme qui reçoit ce week-end l'élite du cyclo-cross à l'occasion des Championnats du Monde de la discipline. Nous voilà en Bohême du Sud, sur le circuit tchèque de Tabor, une ville médiévale bien connue des crossmen puisque déjà organisatrice de plusieurs événements internationaux. On le sait donc, cette région du globe est particulièrement froide en cette période de l'année, et même si un franc soleil règne ce matin sur le circuit repensé de 3100 mètres, un épais manteau neigeux recouvre bel et bien les chemins techniques et physiques empruntés par la course. La première d'entre elles est celle des Juniors, probablement la course sur laquelle l'équipe de France a le plus de chances de peser. Les Bleus possèdent dans leurs rangs trois jolies cartouches que sont Emilien Viennet, Julian Alaphilippe et David Menut.

En fait, on s'attend ce matin à un match France-Hollande. Et match il va y avoir, jusqu'à ce qu'un invité surprise ne vienne y mettre son grain de sel. Cinq tours sont à parcourir par les Juniors dans leur quête du titre mondial. Et les Français prennent la course à leur compte dès le retentissement du coup de pistolet. C'est le champion d'Europe Emilien Viennet qui se montre le plus ardant, faisant le forcing dès le départ pour se doter de plusieurs longueurs d'avance. Malheureusement, le circuit gelé prend par endroits l'apparence d'une vraie patinoire, et plusieurs coureurs vont en faire les frais, à commencer donc par Emilien Viennet. Les glissades se comptent à la pelle. A tous les échelons de la course, on assiste à de véritables exhibitions de cyclisme artistique. Et les positions évoluent ainsi au gré des figures acrobatiques des jeunes concurrents.

© Mondiaux de Tabor
Ces incidents de course à répétition vont user les nerfs des favoris. Le moral en prend un coup à chaque faute. Et Viennet, pourtant costaud, va rétrograder à la suite d'une énième erreur à mi-course. Les glissades des uns font aussi le bonheur des autres. Elles permettent notamment à Julian Alaphilippe de reprendre une place en position de victoire à l'entame des deux derniers tours. Or, tandis que le peloton fait ses comptes, voilà qu'un inattendu coureur tchèque passe à l'offensive peu après la mi-course. Ce coureur, c'est Tomas Paprstka, un jeune homme pour le moins méconnu de ses adversaires. Cet hiver, il s'est toutefois illustré à deux reprises en Coupe du Monde (6ème à Coxyde et 5ème à Zolder), mais pas de quoi en faire un vrai favori au titre mondial. Pourtant, son attaque surprise lui permet rapidement de se doter d'une avance consistante.

Derrière, les Néerlandais engagent donc une poursuite chevronnée, flanqués du seul Julian Alaphilippe. L'écart est stabilisé à 6 secondes quand le coureur français choisit de passer à l'offensive. A l'attaque du dernier tour, Alaphilippe démarre et recolle en un rien de temps au sillage de Tomas Paprstka. L'effort est violent et le jeune français éprouve le besoin de récupérer dans la roue de son adversaire tchèque, qui ne réclame pas le moindre relai et poursuit sa progression sans rien demander. Sur un circuit périlleux, Julian Alaphilippe reste concentré dans la roue du Tchèque. Il s'en remet à une confrontation au sprint avec un coureur qu'il ne connaît pas et dont il peut espérer que les efforts fournis ont émoussé sa pointe de vitesse. Il n'en sera rien. A ce jeu, Tomas Paprstka conserve l'avantage et s'impose de manière méritée devant Julian Alaphilippe. Le Néerlandais Emiel Dolfsma complète le podium.
Classement :
1. Tomas Paprstka (TCH, République Tchèque) en 40'30"
2. Julian Alaphilippe (FRA, France) m.t.
3. Emiel Dolfsma (PBS, Pays-Bas) à 9 sec.
4. Matej Lasak (TCH, République Tchèque) à 19 sec.
5. Gianni Vermeersch (BEL, Belgique) à 20 sec.
6. Gert-Jan Bosman (PBS, Pays-Bas) à 39 sec.
7. David Menut (FRA, France) à 48 sec.
8. David Van Der Poel (PBS, Pays-Bas) m.t.
9. Laurens Sweeck (BEL, Belgique) à 56 sec.
10. Michiel Van Der Heijden (PBS, Pays-Bas) à 1'00"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 30 Jan 2010 - 19:22

Championnat du Monde Espoirs. Le Polonais Pawel Szczepaniak triomphe à Tabor devant son frère cadet Kacper Szczepaniak et le Français Arnaud Jouffroy.



© Mondiaux de Tabor
Les coureurs nous le rappellent bien souvent : un Championnat du Monde n'est pas une course comme une autre. D'abord parce que la pression et l'enjeu de l'événement pousse tout le monde à se surpasser, pour un peu que l'on sache gérer le stress engendré par la remise en jeu des titres mondiaux. Ensuite parce que l'épreuve reste une course d'un jour, soumise aux aléas de la course, et sur laquelle les crossmen rappellent fréquemment que tout peut finalement arriver. Alors on a beau avoir dressé des listes de favoris sur la base des résultats obtenus par les meilleurs tout au long de la saison, nous ne sommes jamais à l'abri d'une surprise. Elle fut de taille dans la course des Juniors ce matin, elle n'est pas mal non plus dans la course des Espoirs. Le circuit verglacé de Tabor, qui trace un sillon dans la neige, est révélateur de surprises.

Les Espoirs ont sept tours à parcourir sous le froid soleil tchèque. Et une nation a choisi de s'inviter fermement dans les débats. Dès le tour de chauffe, les coureurs de l'équipe de Pologne réalisent une ébouriffante entrée en matière ! Marek Konwa et les frères Pawel et Kacper Szczepaniak se dégagent du peloton à la faveur d'un gros départ. Les trois Polonais surprennent leur monde et entament en tête un invraisemblable contre-la-montre par équipes, trustant les trois premières positions et tentant de creuser l'écart sur un peloton déjà très épars. Deux coureurs, en fait, refusent d'abdiquer à la poursuite du trio polonais. Le Belge Tom Meeusen, lauréat de la Coupe du Monde Espoirs et grand favori au titre mondial, et le Français Arnaud Jouffroy, ancien champion du monde Juniors, maintiennent leurs efforts pour tenter d'endiguer un écart qui augmente pourtant inéluctablement.
Très vite pourtant, les deux poursuivants comprennent qu'il ne leur sera pas aisé de rentrer sur les trois Polonais. Leurs devanciers sur le circuit de Tabor ne finiront peut-être pas tous les trois sur le podium, mais le titre mondial semble acquis à l'un d'entre eux. D'ailleurs, la différence grimpe de manière irrémédiable. A mi-course, Meeusen et Jouffroy accusent déjà un retard de plus de 35 secondes. Le forcing de l'équipe de Pologne va donc payer, mais il reste à départager les trois coureurs de cette même nation. Ca se fera à la pédale et selon une certaine logique sportive. Des trois, Pawel Szczepaniak est en effet le plus fort. Agé de 20 ans, il s'était fait connaître en obtenant la médaille de bronze de la même course il y a un an à Hoogerheide. Cette année, il a conclu la Coupe du Monde Espoirs au 5ème rang avec quatre apparitions dans le Top 10.
Passé à l'attaque une première fois, Pawel Szczepaniak reçoit le soutien de son jeune frangin Kacper à deux tours de l'arrivée, mais il repart de plus belle dans l'avant-dernière boucle pour aller chercher un fabuleux titre mondial devant son frère cadet Kacper Szczepaniak, un jeune homme à l'avenir tout aussi doré. La course pour le podium, elle, demeure effective. Marek Konwa a beaucoup donné depuis le départ et commet plusieurs fautes par manque de lucidité. A bout, Tom Meeusen pèche lui aussi. En revanche, Arnaud Jouffroy a encore un peu de réserves et il entame une belle remontée dans le final pour conquérir la médaille de bronze en terminant même dans le sillage de Kacper Szczepaniak. Jouffroy apporte à l'équipe de France sa deuxième médaille de la journée. De quoi donner d'autres idées aux Bleus dans la perspective des courses de demain.
Classement :
1. Pawel Szczepaniak (POL, Pologne) en 55'37"
2. Kacper Szczepaniak (POL, Pologne) à 20 sec.
3. Arnaud Jouffroy (FRA, France) à 21 sec.
4. Tom Meeusen (BEL, Belgique) à 46 sec.
5. Marek Konwa (POL, Pologne) à 56 sec.
6. Arnaud Grand (SUI, Suisse) à 58 sec.
7. Robert Gavenda (SLO, Slovaquie) à 1'00"
8. Sascha Weber (ALL, Allemagne) à 1'09"
9. Tijmen Eising (PBS, Pays-Bas) à 1'20"
10. Elia Silvestri (ITA, Italie) à 1'27"

<< Article précédent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 31 Jan 2010 - 17:17

Championnat du Monde Dames. Marianne Vos réédite son exploit et devient championne du monde pour la troisième fois devant Kupfernagel et Van Den Brand.



© Mondiaux de Tabor
Difficile de dire jusqu'où ira Marianne Vos, cette jeune néerlandaise de 22 ans seulement que le monde du cyclisme a le sentiment de connaître depuis bien longtemps déjà. En fait, la championne truste depuis plusieurs années les plus beaux podiums internationaux, si bien qu'on en oublierait son très jeune âge qui lui promet encore de belles années bien dorées. A son actif, un titre de championne du monde et deux Coupes du Monde sur route (on vous passe l'impressionnant détail), un titre de championne olympique et un titre de championne du monde de course aux points, et déjà deux titres de championne du monde de cyclo-cross avant que ne s'élance ce matin la course féminine des Mondiaux de la discipline. L'événement se tient à Tabor, en République Tchèque, sur un circuit verglacé tracé dans la neige et sous un timide soleil.

Championne du monde en titre, Marianne Vos est la grande favorite de ce Championnat du Monde féminin. Elle a repris la saison un peu plus tard que les autres, histoire de couper un peu entre sa saison de route et sa saison de cross, mais compte déjà trois succès en Coupe du Monde cette saison. Et son attitude sur la grille de départ trahit son envie de bien faire. Cette jeune femme est incroyable, arc-boutée sur son guidon avant même le lâcher des chevaux, comme prête à bondir ! Au coup de pistolet, il ne fait aucun mystère de la supériorité de Marianne Vos. Sur un circuit gelé que les filles devront parcourir à cinq reprises, Marianne Vos s'échappe tout de go. Elle prend la course à son compte dès le départ afin d'user ses adversaires avant de se montrer plus incisive encore dans le deuxième tour et de faire le trou. De manière sûre et définitive.
Dès cet instant, on comprend déjà que le titre mondial n'est plus en jeu. Il a trouvé acquéreuse en la personne de Marianne Vos, déjà sacrée en 2006 et 2009 et en route vers un troisième titre mondial de cyclo-cross. On se tourne donc vers la course au podium, pour lequel les filles de l'équipe de France présentent quelques garanties. Christel Ferrier-Bruneau, Caroline Mani et Pauline Ferrand-Prévot se glissent dans les roues de l'Allemande Hanka Kupfernagel et de la Néerlandaise Daphny Van Den Brand, qui mènent le train à la poursuite de Vos. Les chances de médaille, pour l'une ou l'autre des Françaises, semblent concevables. Médaille de bronze en fait car Hanka Kupfernagel fait à son tour la différence dans le deuxième tour et s'assure alors le gain de la médaille d'argent. Tous les espoirs restent donc permis pour la dernière médaille chez les Bleus.

© Mondiaux de Tabor
Mais Christel Ferrier-Bruneau va glisser dans la roue de Daphny Van Den Brand à mi-course, au pied d'une bosse. Coupée dans son élan, c'est le podium qui s'envole au profit de la Néerlandaise aux tresses. Ainsi donc, à mi-parcours, les positions sont bel et bien établies. Marianne Vos s'en va conquérir son nouveau titre mondial devant les anciennes championnes du monde Hanka Kupfernagel et Daphny Van Den Brand. La Tchèque Katerina Nash, pressentie pour un podium mais victime d'une chute dès le départ, est l'auteur d'une belle remontée mais échoue en 4ème position, juste devant les Françaises, lesquelles auront réalisé un très bon début de course avant de rétrograder quelque peu pour prendre les 6ème, 7ème, 8ème et 10ème places via Christel Ferrier-Bruneau, Caroline Mani, Pauline Ferrand-Prévot et Lucie Chainel-Lefèvre.

Classement :
1. Marianne Vos (PBS, Pays-Bas) en 42'59"
2. Hanka Kupfernagel (ALL, Allemagne) à 45 sec.
3. Daphny Van den Brand (PBS, Pays-Bas) à 1'02"
4. Katerina Nash (TCH, République Tchèque) à 1'20"
5. Eva Lechner (ITA, Italie) à 1'41"
6. Christel Ferrier-Bruneau (FRA, France) à 1'47"
7. Caroline Mani (FRA, France) à 1'53"
8. Pauline Ferrand-Prévot (FRA, France) à 2'11"
9. Sanne Van Paasen (PBS, Pays-Bas) à 2'28"
10. Lucie Chainel-Lefèvre (FRA, France) à 2'31"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 31 Jan 2010 - 17:18

Championnat du Monde. Le Tchèque Zdenek Stybar devient champion du monde sur ses terres de Tabor devant les Belges Klaas Vantornout et Sven Nys.



© Mondiaux de Tabor
De toute sa vie, Zdenek Stybar n'avait jamais reçu pareille ovation. Sur le podium des Championnats du Monde de cyclo-cross, l'acclamation qui l'a accompagné au moment où il se hissait sur la plus haute marche lui a fait saisir, tout doucement, qu'il allait enfin endosser le maillot arc-en-ciel après lequel il courait depuis déjà plusieurs années. A 24 ans, Zdenek Stybar est de la génération des Lars Boom et Niels Albert, ceux-là même dont il a été le dauphin en 2008 à Trévise et en 2009 à Hoogerheide. Après deux médailles d'argent, le Tchèque de l'équipe Telenet-Fidea rêvait de conquérir enfin l'or. Il en rêvait d'autant plus que l'édition 2010 des Championnats du Monde se disputait chez lui, sur ses terres enneigées du circuit de Tabor, en République Tchèque, dont il connaît chacun des 3100 mètres d'un tracé qu'il pourrait aborder les yeux fermés.

Il y a neuf ans déjà, la jolie cité médiévale de Tabor avait accueilli les Championnats du Monde. Zdenek Stybar n'était pas encore le double champion du monde Espoirs qu'il deviendrait en 2005 et 2006. Le circuit proposé était d'ailleurs assez différent. Repensé par l'organisation tchèque dans l'optique de ces Mondiaux, il avait toutefois été repéré pas plus tard qu'il y a trois semaines par Zdenek Stybar, qui y avait obtenu début janvier un nouveau titre de champion de République Tchèque. Le jeune homme savait donc tout des pièges à éviter et se sentait d'autant plus confiant en arrivant sur l'aire de départ ce midi qu'il sort d'une saison extrêmement fructueuse. Ces derniers mois, Stybar est devenu numéro un mondial de cyclo-cross en remportant la Coupe du Monde avec trois manches victorieuses. La suite était presque logique...
C'est pourtant une course très rude à laquelle s'attaquent les coureurs en début d'après-midi. La neige recouvre la prairie de Tabor et aux quelques endroits où le gel n'a pas pris, sur le circuit, c'est une boue collante qui s'est amoncelée pour venir encombrer les machines au fur et à mesure des passages, contraignant ainsi les concurrents à changer régulièrement de vélo. Il faut donc du temps pour parcourir ce tracé jonché de difficultés : emmarchements, planches, ponts, faux-plats, virages techniques... Et l'organisation va fixer le nombre de tours à neuf quand huit auraient suffi pour atteindre l'heure de course. Ce Championnat du Monde durera donc plus longtemps qu'à l'accoutumée, ce qui ne freine en rien les ambitions des uns et des autres. Au coup d'envoi, la course s'annonce très animée. Et Zdenek Stybar n'hésite pas à lancer aussitôt les hostilités !
Francis Mourey a le podium dans les jambes, mais...
Sous les yeux de ses innombrables supporters, le champion tchèque tente de faire la différence dès le départ, mais il est victime d'un dérapage, doit déjà changer de vélo et remettre ainsi son combat à plus tard. Un groupe de sept coureurs se forme alors à la faveur des premiers tours de circuit. Les Tchèques Zdenek Stybar et Martin Bina y côtoient les Belges Sven Nys, Klaas Vantornout et Kevin Pauwels, le Suisse Christian Heule et le Français Francis Mourey. En revanche, le tenant du titre Niels Albert est repoussé en lointaine position. Hors du coup au terme de la première boucle, on ne le verra pas de la course. Voilà donc réunis aux avant-postes les hommes qui marqueront ce Championnat du Monde de cyclo-cross. Parmi eux, Francis Mourey semble avoir le podium dans les jambes, mais un passage aux stands pour changer de vélo aux environs de la mi-course va l'écarter de la tête...
C'est que devant on ne temporise pas beaucoup. Une fois encore, Zdenek Stybar tente d'accélérer un grand coup dans le troisième tour. Et une fois encore, il doit renoncer après un nouveau dérapage sur une section bourbeuse. Mais le Tchèque ne se résigne pas, et il parvient à repasser en tête dans la quatrième révolution pour cette fois porter une accélération fatale à ses adversaires. Le trou est creusé avant même la mi-course et il n'y a personne pour le combler, si bien que l'écart va augmenter progressivement. Seul aux avant-postes, porté par tout un peuple dans une incroyable cohue, Zdenek Stybar n'a plus qu'à gérer son avantage au fil des tours de circuit. Son avance se stabilise ainsi autour de la demi-minute tandis que se dessine à l'arrière un trio poursuivant bâti autour des Belges Sven Nys et Klaas Vantornout et du Tchèque Martin Bina.
La première place acquise à Zdenek Stybar sauf incident malencontreux, le podium se joue en deux temps. A deux tours de l'arrivée d'abord, Klaas Vantornout attaque ses adversaires et s'approprie la médaille d'argent. Pour le bronze, Nys et Bina vont se battre jusqu'au bout, mais c'est au sprint que Sven Nys va obtenir le métal, ceci pour la cinquième fois de sa carrière. Francis Mourey, à la poursuite de ce groupe tout au long de la course après son changement de machine, doit se contenter de la 5ème place quand il avait assurément les moyens d'approcher le podium. Pour le titre, il n'y aura en tout cas pas la moindre réclamation possible. Zdenek Stybar était tout simplement au-dessus du lot aujourd'hui. A 24 ans et après deux médailles d'argent, son tour est enfin arrivé. Et le Tchèque de recevoir son maillot arc-en-ciel dans une ovation qu'il n'oubliera jamais.
Classement :
1. Zdenek Stybar (TCH, République Tchèque) en 1h08'58"
2. Klaas Vantornout (BEL, Belgique) à 21 sec.
3. Sven Nys (BEL, Belgique) à 38 sec.
4. Martin Bina (TCH, République Tchèque) à 40 sec.
5. Francis Mourey (FRA, France) à 56 sec.
6. Martin Zlamalik (TCH, République Tchèque) à 1'02"
7. Christian Heule (SUI, Suisse) à 1'07"
8. Radomir Simunek (TCH, République Tchèque) à 1'18"
9. Gerben De Knegt (PBS, Pays-Bas) à 1'49"
10. Bart Wellens (BEL, Belgique) à 2'13"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Lun 1 Fév 2010 - 20:29

Les Elles du peloton (épisode n°1)



Pros Publié le 01/02/2010 15:45
Les Elles du peloton : "quand on est femme de coureur, il faut accepter de les voir partir, c'est tout une organisation à la maison." (Aude Mangel)



© Vélo 101
Dans le cadre de notre fil rouge 2010, nous avons choisi cette année de donner la parole à celles qui gravitent, à différents échelons, dans l'entourage du cyclisme. Elles sont championnes ou assistantes, elles sont épouses de coureur ou bien hôtesses, elles sont mamans de champions ou bien élues... Les femmes s'impliquent dans le sport cycliste et nous souhaitions les mettre en avant tout au long de l'année. Chaque mois, nous vous permettrons ainsi de rencontrer l'une d'entre elles. Et pour inaugurer notre feuilleton 2010, nous avons donné la parole à Aude, la compagne de Laurent Mangel (Saur- Sojasun), qui deviendra madame Mangel le 30 octobre prochain. Vendeuse cycle au Décathlon de Besançon, Aude a accepté d'évoquer avec nous la condition de femme de coureur.

Aude, depuis quand côtoyez-vous le sport de haut niveau ?
Le sport, depuis toute petite par le biais de mon papa. Je suis maintenant le cyclisme de haut niveau depuis une bonne dizaine d'années. J'y ai rencontré Laurent il y a cinq ans.
Etes-vous adepte d'accompagner Laurent sur les courses ?
J'aimerais aller plus sur les courses pour le soutenir, mais du fait de mon activité professionnelle, je n'en ai que peu l'occasion. Je le fais en revanche à chaque fois que l'occasion me le permet, quand une course passe dans la région.
Si l'équipe Saur-Sojasun venait à participer au Tour de France et que Laurent était sélectionné, vous arrangeriez-vous pour faire le déplacement quelques jours ?
Là, mon chef est prévenu, je poserais trois semaines de congés d'emblée !
Femme de coureur, est-ce une condition facile ?
Oui et non. Il faut accepter de les voir partir. Quand il y a de la famille, avec les enfants, c'est tout une organisation à la maison. Après, en tant que femme de coureur, je trouve que nous sommes bien respectées dans l'équipe Saur, contrairement à d'autres équipes. Ils n'hésitent pas à nous laisser voir les coureurs sur les courses et nous autorisent même à participer au repas avec eux le soir à l'hôtel. Ca se fait sans problème.
Dans une saison, quels sont les moments les plus difficiles ?
Ce sont plutôt les moments de doute, d'incertitude. Quand les objectifs ne sont pas forcément atteints, ce sont les moments les plus durs. Mais je trouve que Laurent gère bien les choses. C'est quelqu'un d'assez posé, il va se poser les bonnes questions et n'est jamais trop stressé.
Avez-vous des contacts privilégiés avec les autres femmes de coureurs ?
Pas pour le moment. Je l'espère, par la suite. C'est vrai que nous avons eu l'occasion de se voir plusieurs fois avec d'autres femmes, mais nous n'avons pas de relations particulières.
Si vous aviez à donner votre avis à la gent féminine, recommanderiez-vous d'être dans l'environnement d'un sportif de haut niveau ?
Pas forcément. Disons qu'en tant que femme, c'est parfois assez difficile. Et puis je trouve que le vélo est parfois un petit peu macho. Je le ressens même en tant que vendeuse, dans le magasin. Les clients ne s'adressent pas forcément à une fille pour un renseignement sur les vélos.
Dans l'environnement des coureurs, il y a quelques femmes, y a-t-il la notion de jalousie pour une femme de coureur ?
Non, pas du tout. Personnellement, je ne suis pas jalouse de nature. Il y a certaines groupies, comme ils disent, mais ça ne m'inquiète pas.
Un coureur cycliste fait forcément attention à sa ligne, avez-vous dû vous adapter d'un point de vue culinaire ?
Je n'ai pas forcément changé les menus. Laurent aime bien la bonne bouffe, il apprécie bien mon tiramisu mais à l'entame de la saison, ce n'est plus vraiment le moment ! C'est vrai qu'ils font plus attention au moment des courses mais à la maison nous essayons de gérer quand même.
Vous êtes la maman d'une petite Luna, l'encourageriez-vous à faire du sport de haut niveau ?
Papa ne veut pas que ce soit du vélo mais je pense qu'elle aura grand besoin de dépenser son énergie, alors personnellement un sport comme la natation m'irait bien !
Pour conclure, naît-on femme de coureur ou le devient-on ?
Je pense qu'on le devient. C'est même la première chose que Laurent m'a dit quand nous nous sommes rencontrés : je n'ai pas un métier facile. Mais j'ai dû le devenir et je m'en suis bien accommodée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cigogne

avatar

Nombre de messages : 1736
Age : 34
Localisation : sur les sentiers
Vélo : tous
Pratique : tout
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mar 2 Fév 2010 - 9:14

je vais faire lire le dernier message à Laure, reeeeeeeeeeeeeeeeeeve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Baroudeur
avatar

Nombre de messages : 1366
Age : 56
Localisation : VELAINES 55
Vélo : Giant Anthem Adv. 27.5-1 / Kuota KEBEL
Pratique : Rando XC et Route
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mar 2 Fév 2010 - 19:52

Rassurez vous il y a un âge où les femmes ont du mal à nous voir partir, mais un âge aussi où elles ont parfois du mal à nous voir rentrer .

C'est comme au boulot certain(e)s apportent le sourire quand ils (elles) rentrent dans le bureau, d'autres quand ils sortent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mar 9 Fév 2010 - 19:31

La 37ème édition du Tour Méditerranéen s'annonce palpitante avec Valverde et Vinokourov pour têtes d'affiche d'une course qui s'achèvera au Mont Faron.



© Sirotti
La partie du peloton qui a choisi la Côte d'Azur pour quartier général en ce début de saison s'apprête à entamer sa troisième semaine sur les bords de la Méditerranée, à l'honneur tout au long du mois de février. Voici venu le Tour Méditerranéen, dont la 37ème édition commencera demain pour se conclure dimanche. Une fois encore, Lucien Aimar et son équipe ont concocté un parcours mêlant innovation et tradition pour nous présenter une course assurément très excitante. Comme l'année dernière, le Mont Faron, à tout jamais associé à l'Histoire du Tour Med, dont il est l'indispensable juge de paix, sera gravi au tout dernier jour de course, laissant planer le suspense jusqu'au terme de l'épreuve dimanche soir. Un final identique à celui de l'an passé, à ceci près que les organisateurs ont retiré l'exercice du contre-la-montre par équipes.

Ainsi, si une première décision s'était faite en amont du Mont Faron l'année passée grâce au chrono collectif, il n'en sera rien sur cette édition prête à s'élancer, à l'occasion de laquelle les favoris devraient rester plus discrets avant l'explication finale sur les pentes du Mont Faron, ce monticule de 584 mètres de haut surplombant Toulon et la mer Méditerranée et dont le sommet n'est accessible que via une route étroite serpentant la montagne rocheuse sur 5,5 kilomètres à 9 %. Les quatre premières étapes seront en effet propices aux sprinteurs, malgré le franchissement de plusieurs difficultés (les Portes et Valfère jeudi, le Pas de Couelle vendredi, la Taillude et Bagnols-en-Forêt samedi) situées toutefois loin des arrivées. Toutes les attentions se porteront donc sur le Faron, dont l'ascension sera précédée des cols de l'Ange, de l'Espigoulier et du Corps de Garde.
Mais gare toutefois à ces quatre étapes préliminaires, qui pourraient jouer des tours aux favoris. Certaines étapes pourraient être exposées au vent et précipiter une sélection avant même l'arrivée des coureurs dans les faubourgs toulonnais. Qui fera honneur à cette 37ème édition ? De beaux champions, comme d'habitude. On y retrouvera Alejandro Valverde et Christophe Moreau (Caisse d'Epargne), Cyril Dessel et Rinaldo Nocentini (Ag2r La Mondiale), Amaël Moinard et Rémi Pauriol (Cofidis), Alexandre Vinokourov et Enrico Gasparotto (Astana), Rémy Di Gregorio et Christophe Le Mével (Française des Jeux), Robert Gesink (Rabobank), Tom Danielson (Garmin-Transitions), Przemyslaw Niemiec (Miche), Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) et Brice Feillu (Vacansoleil).
Le parcours :
• 1ère étape (mercredi 10 février) : Carcassonne-Sauvian (123 km)
• 2ème étape (jeudi 11 février) : Peynier-Trets (170 km)
• 3ème étape (vendredi 12 février) : Gréasque-Six-Fours Le Brusc (115 km)
• 4ème étape (samedi 13 février) : La Londe-les-Maures-Biot (160 km)
• 5ème étape (dimanche 14 février) : La Ciotat-Toulon-Mont Faron (126 km)
Les 10 derniers vainqueurs :
2009 : Luis-Leon Sanchez (ESP, Caisse d'Epargne)
2008 : Alexandre Botcharov (RUS, Crédit Agricole)
2007 : José-Ivan Gutierrez (ESP, Caisse d'Epargne)
2006 : Cyril Dessel (FRA, Ag2r Prévoyance)
2005 : Jens Voigt (ALL, Team CSC)
2004 : Jörg Jaksche (ALL, Team CSC)
2003 : Paolo Bettini (ITA, Quick Step-Davitamon)
2002 : Michele Bartoli (ITA, Fassa Bortolo)
2001 : Davide Rebellin (ITA, Liquigas-Pata)
2000 : Laurent Jalabert (FRA, ONCE-Deutsche Bank)
La liste des engagés :
Caisse d'Epargne (ESP)
1. Alejandro Valverde (ESP)
2. Juan-José Cobo (ESP)
3. Mathieu Drujon (FRA)
4. José-Vicente Garcia (ESP)
5. Alberto Losada (ESP)
6. Christophe Moreau (FRA)
7. Francisco Peres (ESP)
8. Mathieu Perget (FRA)
Ag2r La Mondiale (FRA)
11. Cyril Dessel (FRA)
12. Dimitri Champion (FRA)
13. Maxime Bouet (FRA)
14. Alexandre Efimkin (RUS)
15. Vladimir Efimkin (RUS)
16. Rinaldo Nocentini (ITA)
17. Anthony Ravard (FRA)
18. Ludovic Turpin (FRA)
Bbox Bouygues Telecom (FRA)
21. Giovanni Bernaudeau (FRA)
22. Freddy Bichot (FRA)
23. William Bonnet (FRA)
24. Steve Chainel (FRA)
25. Damien Gaudin (FRA)
26. Yohann Gène (FRA)
27. Said Haddou (FRA)
28. Mathieu Sprick (FRA)
Cofidis (FRA)
31. Stéphane Augé (FRA)
32. Leonardo Duque (COL)
33. Julien El Farès (FRA)
34. Christophe Kern (FRA)
35. Sébastien Minard (FRA)
36. Amaël Moinard (FRA)
37. Damien Monier (FRA)
38. Remi Pauriol (FRA)
Astana (KAZ)
41. Alexandre Vinokourov (KAZ)
42. Allan Davis (AUS)
43. Assan Bazayev (KAZ)
44. Enrico Gasparotto (ITA)
45. Dimitri Fofonov (KAZ)
46. Maxim Iglinsky (KAZ)
47. Gorazd Stangelj (SLO)
48. Mirko Selvaggi (ITA)
Française des Jeux (FRA)
51. Mickael Chérel (FRA)
52. Timothy Gudsell (NZL)
53. Rémy Di Gregorio (FRA)
54. Yamhini Hutarovich (BLR)
55. Christophe Le Mével (FRA)
56. Anthony Roux (FRA)
57. Wesley Sulzberger (AUS)
58. Jussi Veikkanen (FIN)
Rabobank (PBS)
61. Robert Gesink (PBS)
62. Stef Clement (PBS)
63. Jos Van Emden (PBS)
64. Rick Flens (PBS)
65. Dimitri Kozontchik (RUS)
66. Pieter Weening (PBS)
67. Paul Martens (ALL)
68. Denis Van Winden (PBS)
Garmin-Transitions (USA)
71. Tom Danielson (USA)
72. Timmy Duggan (USA)
73. Robbie Hunter (AFS)
74. Michel Kreder (PBS)
75. Trent Lowe (AUS)
76. Christian Meier (CAN)
77. Tom Peterson (USA)
78. Peter Stetina (USA)
Acqua & Sapone (ITA)
81. Dario Andriotto (ITA)
82. Massimo Codol (ITA)
83. Francesco Failli (ITA)
84. Vladimir Miholjevic (CRO)
85. Andrea Masciarelli (ITA)
86. Manuel Ortega (ESP)
87. Guiseppe Palumbo (ITA)
88. Luca Pierfelici (ITA)
Endura Racing (GBR)
91. Ross Creber (GBR)
92. Robert Hayles (GBR)
93. Robert Partridge (GBR)
94. Evan Oliphant (GBR)
95. Ian Wilrinson (GBR)
96. James Maccallum (GBR)
97. Garry Hand (GBR)
98. Alexandre Blain (GBR)
Bretagne-Schuller (FRA)
101. Eduardo Gonzalo (ESP)
102. Lilian Jégou (FRA)
103. Noan Lelarge (FRA)
104. Stéphane Bonsergent (FRA)
105. Gaël Malacarne (FRA)
106. Laurent Pichon (FRA)
107. Jean-Luc Delpech (FRA)
108. Romain Hardy (FRA)
Skil-Shimano (PBS)
111. Floris Goesinnen (PBS)
112. Yukihiro Doi (JPN)
113. Yann Huguet (FRA)
114. Alexandre Genier (FRA)
115. Piet Rooijakkers (PBS)
116. Thierry Hupond (FRA)
117. Feng Han (CHN)
118. Frederik Wilmann (NOR)
Miche (ITA)
121. Pasquale Muto (ITA)
122. Przemyslaw Niemiec (POL)
123. Edwin Carvajal (COL)
124. Fortunato Baliani (ITA)
125. Roberto Cesaro (ITA)
126. Leopoldo Rocchetti (ITA)
127. Simone Campagnaro (ITA)
128. Leonardo Pinizzotto (ITA)
Roubaix Lille Métropole (FRA)
131. Clément Lhotellerie (FRA)
132. Jocelyn Bar (FRA)
133. Matthieu Boulo (FRA)
134. Benoît Daeninck (FRA)
135. Renaud Dion (FRA)
136. Mickael Larpe (FRA)
137. Arnaud Molmy (FRA)
138. Steven Tronet (FRA)
Vacansoleil (PBS)
141. Brice Feillu (FRA)
142. Matteo Carrara (ITA)
143. Michal Golas (POL)
144. Johnny Hoogerland (PBS)
145. Sergey Lagutin (OUZ)
146. Wout Poels (PBS)
147. Stephane Rosetto (FRA)
148. Lieeuwe Westra (PBS)
Saur-Sojasun (FRA)
151. Cyril Bessy (FRA)
152. Jérôme Coppel (FRA)
153. Jérémie Galland (FRA)
154. Jonathan Hivert (FRA)
155. Fabrice Jeandesboz (FRA)
156. Julien Simon (FRA)
157. Jean-Marc Marino (FRA)
158. Yannick Talabardon (FRA)
Auber 93 (FRA)
161. Niels Brouzes (FRA)
162. Fabien Bacquet (FRA)
163. Nadir Haddou (FRA)
164. Dimitri Le Boulch (FRA)
165. Julien Nazet (FRA)
166. Maxime Médérel (FRA)
167. Johan Nombaerts (FRA)
168
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mer 10 Fév 2010 - 21:25

Tour Méditerranéen # 1. Le Biélorusse Yauheni Hutarovich s'impose au sprint dans la 1ère étape du Tour Méditerranéen devant William Bonnet et Maxim Iglinsky.



© Sirotti
C'est le début aujourd'hui d'une édition du Tour Méditerranéen à nouveau très courtisée. Certains des meilleurs coureurs du monde ont fait le déplacement sur les bords de la Méditerranée pour en découdre tout au long d'une semaine dont le clou du spectacle consistera en l'ascension dimanche après-midi du Mont Faron. En attendant, si les quatre étapes préliminaires apparaissent moins sélectives, elles ne devront surtout pas être négligées. Courtes mais nerveuses, elles font du pied aux équipes voulant dynamiser la course. La première étape se dispute par exemple entre Carcassonne (Aude) et Sauvian (Hérault), et son kilométrage a été réduit de 30 kilomètres voici cinq jours par arrêté préfectoral. Les coureurs n'auront donc que 95 kilomètres à parcourir, mais ceux-ci vont s'avérer suffisants pour réaliser une première sélection.

C'est qu'un vent glacial souffle sur les routes languedociennes ce midi, crispant certains visages mais éveillant chez d'autres la tentation de faire sauter les moins aguerris. Une si brève étape est propice à une belle empoignade. Dès le départ, le rythme est soutenu et de premières bordures ne tardent pas à se former. Le peloton se divise en plusieurs tronçons, dix-huit coureurs seulement se maintenant dans le groupe de tête. A bord, les favoris sont demeurés vigilants. On y retrouve Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne), Alexandre Vinokourov (Astana), Rinaldo Nocentini (Ag2r La Mondiale) et Johnny Hooglerland (Vacansoleil), ainsi que de nombreux coureurs français comme William Bonnet, Maxime Bouet, Arnaud Coyot, Jean-Luc Delpech, Mathieu Drujon, Jean-Marc Marino, Anthony Ravard, Yannick Talabardon et Sébastien Turgot.

© Sirotti
Ces dix-huit hommes font la différence avec le gros du peloton, qui terminera l'étape avec un retard proche des deux minutes, d'autres paquets coupant la ligne d'arrivée entre six à treize minutes plus tard. Voilà donc une première sélection d'effectuée dans ce Tour Med et les favoris ont bien répondu présent ! Cette semaine s'annonce palpitante. A l'arrivée à Sauvian, c'est un sprint qui oppose les dix-huit audacieux du jour. Déjà lauréat de deux étapes de l'épreuve chère à Lucien Aimar l'année passée, le champion de Biélorussie Yauheni Hutarovich (Française des Jeux) franchit à nouveau la ligne en vainqueur pour endosser le premier Maillot Jaune. Il devance le Français William Bonnet (Bbox Bouygues Telecom) et le Kazakh Maxim Iglinsky (Astana). Demain jeudi, la deuxième étape aura lieu entre Peynier et Trets (170 km).

Classement 1ère étape :
1. Yauheni Hutarovich (BLR, Française des Jeux) les 95 km en 1h45'05"
2. William Bonnet (FRA, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
3. Maxim Iglinsky (KAZ, Astana) m.t.
4. Maxime Bouet (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
5. Anthony Ravard (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
6. Mathieu Drujon (FRA, Caisse d'Epargne) m.t.
7. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
8. Jean-Luc Delpech (FRA, Bretagne-Schuller) m.t.
9. Johnny Hoogerland (PBS, Vacansoleil) m.t.
10. Jean-Marc Marino (FRA, Saur-Sojasun) m.t.
Classement général :
1. Yauheni Hutarovich (BLR, Française des Jeux) les 95 km en 1h44'55"
2. William Bonnet (FRA, Bbox Bouygues Telecom) à 4 sec.
3. Maxim Iglinsky (KAZ, Astana) à 6 sec.
4. Maxime Bouet (FRA, Ag2r La Mondiale) à 10 sec.
5. Anthony Ravard (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
6. Mathieu Drujon (FRA, Caisse d'Epargne) m.t.
7. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
8. Jean-Luc Delpech (FRA, Bretagne-Schuller) m.t.
9. Johnny Hoogerland (PBS, Vacansoleil) m.t.
10. Jean-Marc Marino (FRA, Saur-Sojasun) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Jeu 11 Fév 2010 - 20:13

Vent nordique sur le Tour Med



Pros Publié le 11/02/2010 19:05Partager cet article 

Vent nordique sur le Tour Med

Tour Méditerranéen # 2. Le Finlandais Jussi Veikkanen prend possession du Maillot Jaune du Tour Méditerranéen après sa victoire dans la 2ème étape.



© Sirotti
Après le coup de Trafalgar réalisé hier par une poignée de coureurs, parmi lesquels les trois principaux favoris (Alejandro Valverde, Alexandre Vinokourov et Rinaldo Nocentini), le Tour Méditerranéen poursuit sa route entre Peynier et Trets (170 km), dans les Bouches-du-Rhône. Il règne à nouveau un froid glacial sur la course azuréenne. Les coureurs sont emmitouflés des pieds à la tête dans leurs vêtements hivernaux et l'étape du jour, après la grosse sélection établie hier, doit être plus sereine. On retrouve en effet une configuration de course classique, avec trois échappés qui animeront l'étape d'un bout à l'autre de la journée quasiment. Passent à l'attaque, peu après le départ, Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), Daniel Martin (Garmin-Transitions) et Sébastien Turgot (Bbox Bouygues Telecom), déjà présent dans la bonne échappée hier.

L'étape est longue, presque le double de celle de la veille, et les coureurs sont pétris de froid. Aussi, le peloton prend du retard, beaucoup de retard, sur les indications horaires. Il ne se présentera à Trets que peu de temps avant la tombée de la nuit, avec un retard d'une heure et demie. Longtemps, Stefano Garzelli, Daniel Martin et Sébastien Turgot vont se maintenir à l'avant de la course. Mais le rythme s'élève au sein du peloton et un rapproché devient évident. Les trois éclaireurs du jour sont repris sous la flamme rouge après une longue mais vaine échappée. Voilà donc un peloton compact qui se présente dans le dernier kilomètre. Compact ou presque car le paquet a semé une trentaine de concurrents en route, parmi lesquels le Maillot Jaune Yauheni Hutarovich (Française des Jeux). Il y a donc un maillot de leader à aller chercher à l'arrivée.

© Sirotti
Sous la flamme rouge, les meilleurs sprinteurs entrent en scène. Anthony Ravard (Ag2r La Mondiale) paraît en mesure de l'emporter quand il est embarqué avec l'avant-garde du peloton dans la voie de dérivation réservée aux voitures suiveuses, à quelques hectomètres de l'arrivée. Les sprinteurs sont piégés, pas le Finlandais Jussi Veikkanen (Française des Jeux), qui réside dans la région et connaît bien le dernier kilomètre. Le coureur se retrouve ainsi à sprinter pour la victoire d'étape, ce qu'il fait avec réussite pour s'adjuger la course et ravir du même coup le Maillot Jaune de leader à son coéquipier Yauheni Hutarovich, qu'il avait accompagné hier dans le premier peloton. Deuxième du Tour Méditerranéen l'année dernière, Jussi Veikkanen s'annonce comme un candidat sérieux à la victoire finale. Ses adversaires sont prévenus.

Demain vendredi, la troisième étape se disputera entre Gréasque et Six-Fours Le Brusc (115 km).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Ven 12 Fév 2010 - 19:56

Tour Méditerranéen # 3. Le Biélorusse Yauheni Hutarovich s'adjuge la 3ème étape du Tour Méditerranéen. Jussi Veikkanen conserve le Maillot Jaune.



© Sirotti
C'est un carton plein pour la Française des Jeux ! Après les succès du Biélorusse Yauheni Hutarovich mercredi et du Finlandais Jussi Veikkanen jeudi, c'est à nouveau un coureur flanqué du maillot au trèfle à quatre feuilles qui a coupé la ligne le premier aujourd'hui à l'arrivée de la troisième étape, disputée entre Gréasque (Bouches-du-Rhône) et Six Fours (Var), sur 115 kilomètres. Le peloton s'est expliqué au sprint à l'arrivée de cette étape qui comprenait trois difficultés, parmi lesquelles le col du Pas de la Couelle, autrement connu sous le nom de Petit Galibier. Cette première ascension était située au tout début de l'étape, et c'est peut-être le faible nombre de kilomètres à accomplir aujourd'hui qui a inspiré les deux grands favoris de ce Tour Med, lancés dès le départ dans une chevauchée des plus inattendues. Mais tellement épique !

A l'attaque, radio-course annonce ce matin les noms de l'Espagnol Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne) et du Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana). Les conditions climatiques, moins glaciales que les jours précédents, semblent avoir donné de l'inspiration à ces deux champions, qui déclenchent les hostilités très tôt dans une étape pourtant pas considérée comme la plus appropriée à ce genre de tentative. Il y a deux jours, les deux hommes avaient bien réussi à créer une première sélection au sein du peloton en participant activement à un coup de bordure. Mais à deux, les choses sont plus compliquées. Le peloton est bien conscient du danger que représente l'escapade de Valverde et Vinokourov. Aussi, il ne leur accordera pas plus de 1'30" d'avance. Malgré tout, le tandem hispano-kazakh va occuper la tête de course pendant 75 bornes.

© Sirotti
Alexandre Vinokourov est le premier à lâcher prise dans la côte de Chibron, à 40 kilomètres de l'arrivée. Alejandro Valverde, lui, rend les armes à une trentaine de kilomètres du but. Regroupé après une journée pour le moins étonnante, le peloton prend la direction d'une nouvelle arrivée au sprint. Les coureurs de la Française des Jeux se sentent à nouveau pousser des ailes. Et pour la troisième fois, c'est l'un d'entre eux qui coupe la ligne le premier. Le Biélorusse Yauheni Hutarovich obtient son deuxième succès de la semaine devant Fabien Baquet (BigMat-Auber 93) et Mathieu Drujon (Caisse d'Epargne). Le classement général demeure inchangé. Jussi Veikkanen (Française des Jeux) conserve le Maillot Jaune. Notez toutefois que l'animateur du jour Alexandre Vinokourov perd 7 secondes sur une cassure à l'arrivée.

Demain samedi, la quatrième étape se disputera entre La Londe-les-Maures et Biot (160 km).
Classement 3ème étape :
1. Yauheni Hutarovich (BLR, Française des Jeux) les 115 km en 2h33'19"
2. Fabien Baquet (FRA, BigMat-Auber 93) m.t.
3. Mathieu Drujon (FRA, Caisse d'Epargne) m.t.
4. William Bonnet (FRA, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
5. Leonardo Duque (COL, Cofidis) m.t.
6. Alexandre Pichot (FRA, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
7. Alessandro Donati (ITA, Acqua & Sapone) m.t.
8. Arnaud Coyot (FRA, Caisse d'Epargne) m.t.
9. Michel Kreder (PBS, Garmin-Transitions) m.t.
10. Jérémie Galland (FRA, Saur-Sojasun) m.t.
Classement général :
1. Jussi Veikkanen (FIN, Française des Jeux) en 8h42'11"
2. William Bonnet (FRA, Bbox Bouygues Telecom) à 4 sec.
3. Mathieu Drujon (FRA, Caisse d'Epargne) à 6 sec.
4. Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana) m.t.
5. Arnaud Coyot (FRA, Caisse d'Epargne) à 10 sec.
6. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
7. Anthony Ravard (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
8. Johnny Hoogerland (PBS, Vacansoleil) m.t.
9. Rinaldo Nocentini (ITA, Ag2r La Mondiale) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 13 Fév 2010 - 21:04

Cyclisme - Tour Mediterraneen

13/02/2010 - 18:40
El Farès improvise




AFP



  • Le Provençal Julien El Farès, 24 ans, a remporté la troisième victoire de sa carrière du coté de St-Paul-en-Forêt (Var), dans l'improvisation d'une journée, où les organisateurs ont eu beaucoup de mal à composer avec les décisions préfectorales.
    Lucien Aimar a toujours fait figure d'organisateur obstiné et intrépide dans ses choix. Mais aujourd'hui, l'ancien vainqueur du Tour 1966 a franchi un cap supplémentaire : Donner le départ d'une course sans savoir avec certitude où serait jugé l'arrivée, personne ne l'avait fait avant lui !
    Les services de la Préfecture des Alpes maritimes, avaient alerté ce matin l'organisateur d'un risque réel d'interdiction en raison du verglas qui avait fait son apparition dans la nuit sur les hauteurs de Grasse. La chaussée glissante avait déjà occasionné dans les premiières heures de la journée l'intervention de la gendarmerie, à plusieurs reprises, pour de la tôle froissée. Un peu plus tard, le Préfet officialisait l'arrêté prefectoral. Problème : la course était déjà partie !
    Trois coureurs s'étaient échappés : Jonathan Thiré (BigMat-Auber 93), Dominique Cornu (Skil-Shimano) et Julien El Farès (Cofidis) - le plus dangereux au classement général, à 2'08 du leader Jussi Veikkanen (Française des Jeux). Durant les premiers kilomètres, cette échappée restait sous le contrôle des équipes de la Française des Jeux, AG2R et Caisse d'Epargne. Mais si la marge de manoeuvre des trois fuyards restait limité, l'issue de cette étape allait singulièrement leur faciliter la tâche.
    Rendez-vous au Faron
    Le passage de la course sur les routes du 06 rendu désormais impossible, les organisateurs du Tour Med allaient tracer, en toute hâte, une ligne d'arrivée au Km 114, soient deux kilomètres avant la limite départementale entre le Var, d'où étaient partis les coureurs, et les Alpes Maritimes. Radio-Tour informait les directeurs sportifs et leurs coureurs. Mais, il était trop tard pour réagir. Moins d'un quart d'heure après cette annonce, Julien El Farès franchissait la ligne improvisée, devant Jonathan Thiré et Dominique Cornu. Le peloton rappliquait avec une cinquantaine de secondes de retard. Difficile d'être plus précis en l'absence de poste de chronométrage et de photo finish sur place.
    Les coureurs, après avoir enfilé des vêtements chauds, sont ensuite remonté sur leurs vélos pour rallier Biot en peloton, 46 km plus loin. A l'arrivée, le jury des commissaire a finalement validé la victoire de Julien El Farès, sans prendre en considération les écarts de temps, à l'issue de cette étape tronquée. "C'est peut-être une victoire pour les commissaires, mais pour moi, elle n'a aucune saveur", a déclaré le vainqueur du jour, qui s'était révélé l'an passé sur les routes de Tirreno-Adriatico, après avoir remporté la première étape.
    Le classement général est donc inchangé. Jussi Veikkanen reste le leader de l'épreuve, à la veille de la dernière étape qui doit prendre la direction de Toulon, avec la traditionnelle arrivée au sommet du Mont-Faron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 14 Fév 2010 - 19:25

Tour Méditerranéen # 5. L'Espagnol Alejandro Valverde remporte le Tour Méditerranéen après la victoire de Francesco Masciarelli au sommet du Mont Faron.



© Sirotti
Le Tour Méditerranéen se souviendra du rude hiver qui frappe l'Europe cette année. Toute la semaine, ses étapes auront été marquées par la rigueur du climat. Et pourtant, conformément à ce qui avait été avancé en début de semaine, c'est bien la cinquième et dernière étape qui doit livrer son verdict avec l'ascension traditionnelle du Mont Faron pour juge de paix. Jusqu'alors, l'Espagnol Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne) et le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) ont parfaitement manœuvré. Les deux favoris de ce Tour Med ont semé une partie de leurs adversaires dans la première étape et se sont même fait la belle dans la troisième étape durant 75 kilomètres. Ces deux-là sont en forme et ils sont attendus de pied ferme dans l'ultime étape du Tour Méditerranéen, dessinée entre La Ciotat (Bouches-du-Rhône) et le Faron (Var).

Il s'agit d'une étape de 126 kilomètres marquée au préalable par plusieurs difficultés. Six coureurs en profitent pour s'échapper : Mikaël Chérel et Rémy Di Grégorio (Française des Jeux), Leonardo Duque (Cofidis), Dimitri Fofonov (Astana), Paul Martens (Rabobank) et Ludovic Turpin (Ag2r La Mondiale). Sous un ciel froid et menaçant qui laissera s'échapper quelques flocons dans le courant de l'après-midi, les six attaquants tentent de se présenter au pied du Mont Faron avec un avantage conséquent, mais le peloton manœuvre bien et il revient à portée de fusil au pied de l'ascension finale. C'est alors parti pour 5,5 kilomètres de montée à 9 % via une route très étroite serpentant cette étrange montagne surplombant d'un côté la ville de Toulon et de l'autre la mer Méditerranée du haut de ses 584 mètres d'altitude.

© Sirotti
Là, les échappés matinaux sont revus les uns après les autres. Alexandre Vinokourov avance alors ses pions en accompagnant les plus rapides dans l'ascension, mais il présume finalement de ses forces et se brûle progressivement les ailes. Quand l'Italien Francesco Masciarelli (Acqua & Sapone) démarre à 3000 mètres du sommet, il ne peut pas suivre. L'Italien contient le retour de ses adversaires pour obtenir une victoire d'étape très recherchée. Dans son dos, alors qu'Alexandre Vinokourov rétrograde progressivement, l'Espagnol Alejandro Valverde est l'auteur d'un final époustouflant. Le Murcian termine très fort avec Nocentini, Gesink, Hoogerland et Iglinskiy dans sa roue. Il franchit la ligne en deuxième position et remporte le Tour Med, dont il avait fait son objectif et qu'il aura animé toute la semaine.

Classement 5ème étape :
1. Francesco Masciarelli (ITA, Acqua & Sapone) en 3h17'40"
2. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) à 8 sec.
3. Rinaldo Nocentini (ITA, Ag2r La Mondiale) m.t.
4. Robert Gesink (PBS, Rabobank) m.t.
5. Johnny Hoogerland (PBS, Vacansoleil) à 11 sec.
6. Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana) m.t.
7. Julien El Farès (FRA, Cofidis) à 22 sec.
8. Alexandre Geniez (FRA, Skil-Shimano) à 28 sec.
9. Amaël Moinard (FRA, Cofidis) à 30 sec.
10. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) m.t.
Classement général final :
1. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) en 14h55'17"
2. Rinaldo Nocentini (ITA, Ag2r La Mondiale) à 2 sec.
3. Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana) à 5 sec.
4. Johnny Hoogerland (PBS, Vacansoleil) à 9 sec.
5. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) à 35 sec.
6. Yannick Talabardon (FRA, Saur-Sojasun) à 1'13"
7. Jussi Veikkanen (FIN, Française des Jeux) à 1'18"
8. Robert Gesink (PBS, Rabobank) à 2'11"
9. Jean-Marc Marino (FRA, Saur-Sojasun) à 2'13"
10. Julien El Farès (FRA, Cofidis) à 2'18"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mer 17 Fév 2010 - 18:45

Le Carrefour de l'Arbre menacé, Francis Delrue s'explique, Rasmussen veut être Mexicain, le Tour du Haut Var à la télé, le parcours de Tirreno-Adriatico dévoilé.



© Sirotti
Carrefour de l'Arbre. Secteur-pavé stratégique de Paris-Roubaix, puisque situé à 15 kilomètres de l'arrivée, le Carrefour de l'Arbre et ses 2100 mètres de dalles disjointes pourrait être interdit à l'usage cette année. L'année dernière, plusieurs débordements de certains supporters belges alcoolisés ont été relevés sur le bas-côté. Le maire de Baisieux, Francis Delrue, s'en est inquiété et a pris voici neuf mois un arrêté municipal interdisant le passage du Paris-Roubaix sur Baisieux et sa portion de 500 mètres de pavés. Deux réunions se sont déjà tenues entre la préfecture, la gendarmerie, les organisateurs et les communes concernées. Pour que le Carrefour de l'Arbre soit maintenu sur le parcours de la reine des classiques, il devra s'acquitter de mesures spécifiques comme l'interdiction de l'alcool et le renforcement de la sécurité.

Francis Delrue. Principal opposant à un retour de Paris-Roubaix dans Baisieux et donc via le Carrefour de l'Arbre, le maire Francis Delrue a expliqué à Nord-Eclair ce qui le contrarie. "Depuis deux-trois ans, nous devons faire face à une forte évolution du nombre de spectateurs au Carrefour de l'Arbre et à une exploitation commerciale de ce qui était avant une fête populaire. Des tours opérateurs organisent de nombreuses festivités, les gens consomment énormément d'alcool et ne sont plus maîtrisables. Les conditions de sécurité, pour les coureurs comme pour le public, ne sont donc pas assurées. S'il n'y a pas eu de drame l'an dernier, ce n'est que par miracle. Or les miracles, je n'y crois qu'une seule fois." Le maire attend une prochaine réunion pour décider ou non de lever l'arrêté municipal pris voici neuf mois.

© Sirotti
Michael Rasmussen. Il a fait un retour discret à la compétition sur le sol européen mais il est pourtant bel et bien là. Présent au Tour de Reggio de Calabre puis au Tour Méditerranéen, le Danois Michael Rasmussen (Miche) a repris le cours de sa carrière après deux ans de suspension pour un mensonge qui lui a coûté, en 2007, la victoire finale dans le Tour de France. Et le grimpeur envisage de poursuivre sa carrière quelques années encore, au moins jusqu'aux Championnats du Monde 2011, qui auront lieu chez lui à Copenhague. Or, banni à tout jamais de l'équipe du Danemark, c'est vers l'équipe nationale du Mexique que Rasmussen se tourne désormais. Marié à une Mexicaine, il a requis à 35 ans la double nationalité.

Tour du Haut Var. Le peloton abordera en fin de semaine son quatrième week-end azuréen avec le Tour du Haut, à suivre à la télévision. L'épreuve œuvre pour que l'image du cyclisme perdure. Son président Serge Pascal a donc confié la production TV à l'un des leaders aujourd'hui, la société Visual TV, qui vient de produire les images du Tour du Qatar, une production réunie autour du réalisateur André Martres avec une équipe qui avait donné au Tour du Haut Var 2009 une image sublime du département du Var. Le Tour du Haut Var sera ainsi diffusé samedi et dimanche en direct sur Sport + (commentaires Frédéric Brindelle et Cyrille Guimard) et sur le site web de France 3 (avec Charly Bérard pour consultant). Les éditions régionales du 12/13 et du 19/20 y consacreront également une page spéciale.

© Sirotti
Tirreno-Adriatico. Les organisateurs italiens de la course des deux mers ont dévoilé le tracé de leur édition 2010, qui se disputera entre le mercredi 10 et le mardi 16 mars, soit sur sept jours de course. La 45ème édition de Tirreno-Adriatico s'élancera de Livourne, sur les rives de la mer Tyrrhénienne, pour rallier comme de coutume San Benedetto del Tronto, sur la côte adriatique. Course de préparation à Milan-San Remo, la course par étapes italienne la plus importante après le Giro offrira un terrain à la convenance des sprinteurs et des puncheurs. Il y aura une arrivée en côte à Chieti au quatrième jour de course et une véritable étape de montagne le lendemain entre Chieti et Colmurano par-delà le Forca di Presta, un col juché à 1535 mètres d'altitude. Une énième arrivée en côte attendra les coureurs dans l'avant-dernière étape à Macerata.

Le parcours :
• 1ère étape (mercredi 10 mars) : Livourne-Rosignano Solvay (148 km)
• 2ème étape (jeudi 11 mars) : Montecatini Terme-Montecatini Terme (165 km)
• 3ème étape (vendredi 12 mars) : San Miniato-Monsummano Terme (159 km)
• 4ème étape (samedi 13 mars) : San Gemini-Chieti (243 km)
• 5ème étape (dimanche 14 mars) : Chieti-Colmurano (234 km)
• 6ème étape (lundi 15 mars) : Montecosaro-Macerata (134 km)
• 7ème étape (mardi 16 mars) : Civitanova Marche-San Benedetto del Tronto (164 km)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Ven 19 Fév 2010 - 20:29

A l'assaut de l'arrière-pays varois !



[url=http://twitter.com/home?status=A l'assaut de l'arrière-pays varois ! http://v3.velo101.fr/s/472][/url]
Organisée sur deux jours depuis un an, la 42ème édition du Tour du Haut Var réunira à nouveau une multitude de têtes d'affiche sur un parcours séduisant.



© Vélo 101
C'était un sacré pari, et les organisateurs du Tour du Haut Var l'ont relevé avec brio l'an passé. Il y a un an en effet, l'ancienne classique de la Coupe de France rompait avec sa tradition pour s'aventurer sur un nouveau créneau. Fini le format de course d'un jour. Fini aussi l'appartenance à la Coupe de France. Le pari était d'occuper le calendrier sur tout un week-end et de proposer aux coureurs une nouvelle formule : un Tour du Haut Var devenu course par étapes et disputé sur deux jours de compétition. Les routes de l'arrière-pays varois séduisaient déjà les meilleurs du temps de la classique d'un jour. Elles ont donc logiquement attiré les mêmes champions l'an dernier pour deux jours de course mémorables à l'issue desquels l'Alsacien Thomas Voeckler avait inscrit son nom le premier au palmarès de cette nouvelle version.

Ce week-end, on repart donc sur les mêmes bases avec une pléthore de vedettes de la petite reine. Le parcours a été revu. Il s'adressera à nouveau aux puncheurs avec des étapes truffées de difficultés. Dès demain entre La Croix Valmer et Grimaud, il faudra gravir les cols de Gaslin, de la Garde Freinet, du Revest et du Bougnon avant d'en finir en côte dans les rues du charmant village de Grimaud, par la Montée Saint-Joseph. Dimanche, entre Draguignan et Montauroux, la course sera encore plus rude avec au programme les ascensions des cols de Tourtour, des Tuilières, des Marjoris, de Mons pour en finir par une nouvelle arrivée en côte plutôt sélective dans les rues de Montauroux.
Voilà un parcours séduisant et l'assurance de passer un quatrième week-end de suite sur les routes du sud de la France bien captivant. D'ailleurs les coureurs ne s'y sont pas trompés et on notera encore la présence de multiples têtes d'affiche : Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne), Robert Gesink (Rabobank), Thomas Voeckler et Pierrick Fédrigo (Bbox Bouygues Telecom), Cyril Dessel et Rinaldo Nocentini (Ag2r La Mondiale), David Moncoutié et Rémi Pauriol (Cofidis), Christophe Le Mével (Française des Jeux), Romain Sicard (Euskaltel-Euskaltel), Jérôme Pineau (Quick Step), Tom Danielson (Garmin-Transitions), Jakob Fuglsang (Team Saxo Bank), Sébastien Joly (Saur-Sojasun), Lilian Jégou (Bretagne-Schuller), Clément Lhotellerie (Roubaix Lille Métropole) et Maxime Médérel (BigMat-Auber 93).
Le parcours :
1ère étape (samedi 20 février) : La Croix Valmer-Grimaud (175 km)
2ème étape (dimanche 21 février) : Draguignan-Montauroux (200 km)
Les 10 derniers vainqueurs :
2009 : Thomas Voeckler (FRA, Bbox Bouygues Telecom)
2008 : Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner)
2007 : Filippo Pozzato (ITA, Liquigas)
2006 : Leonardo Bertagnolli (ITA, Cofidis)
2005 : Philippe Gilbert (BEL, Française des Jeux)
2004 : Marc Lotz (PBS, Rabobank)
2003 : Sylvain Chavanel (FRA, Brioches La Boulangère)
2002 : Laurent Jalabert (FRA, CSC-Tiscali)
2001 : Daniele Nardello (ITA, Mapei-Quick Step)
2000 : Daniele Nardello (ITA, Mapei-Quick Step)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 21 Fév 2010 - 8:12

Tour du Haut Var # 1. L'Italien Rinaldo Nocentini s'offre la première étape du Tour du Haut Var juste devant le peloton et endosse le Maillot Jaune.


En cette fin de semaine, le peloton aborde son quatrième et dernier week-end consécutif sur les routes de la Côte d'Azur. L'heure est au Tour du Haut Var, qui s'étend désormais sur deux jours et a rompu avec son statut de course d'un jour pour endosser l'étiquette de course par étapes. Deux étapes pour puncheurs qui proposeront de visiter l'arrière-pays varois et ses difficultés pour trouver un successeur aux grands noms du cyclisme qui ont inscrit la course à leur palmarès. Sur des routes ensoleillées, c'est un peloton consistant qui participe à cet événement. La première étape relie La Croix Valmer à Grimaud (175 km) par-delà les cols de Gaslin, de la Garde Freinet, du Revest et du Bougnon. Quatre difficultés bien réparties sur le parcours et susceptibles de réaliser aujourd'hui une première sélection entre les favoris.
La course démarre au quart de tour. Et une échappée d'une bonne dizaine de concurrents se dégage dans les rues de Saint-Tropez, après une vingtaine de kilomètres de course. On y retrouve là Mitchell Docker (Skil-Shimano), Leonardo Duque et Rein Taaramae (Cofidis), Kasper Klostergaard (Team Saxo Bank), Noan Lelarge (Bretagne-Schuller), Jean-Marc Marino (Saur-Sojasun), Christophe Moreau (Caisse d'Epargne), Romain Sicard (Euskaltel-Euskadi), Jonathan Thiré (BigMat-Auber 93) ou encore Ludovic Turpin (Ag2r La Mondiale). Mais ce dernier est le seul à ne pas collaborer à la bonne progression de l'échappée. C'est que les consignes sont claires chez Ag2r. Avec un leader comme Rinaldo Nocentini, pour qui le parcours semble être taillé sur mesure ce week-end, il n'est pas question de favoriser la bonne marche d'une échappée. Le peloton réagit également de son côté par le biais de l'équipe Française des Jeux.
Aussi, l'avance des hommes de tête est très vite contenue. Une à deux minutes, pas beaucoup plus. Leur entreprise semble condamnée, même si l'allure se veut particulièrement rapide depuis le début de la course. A 25 kilomètres de l'arrivée, le groupe de tête est invité à s'effacer à l'approche du col du Bougnon, un mythe du VTT et du Roc d'Azur côté sentiers, pas côté asphalte, où la décision ne se fera pas. Le peloton progresse donc groupé en direction du charmant village varois de Grimaud, où une dernière côte reste à gravir par les concurrents. Là, les puncheurs s'en donnent à cœur joie en tête d'un peloton qui s'étire mais demeure compact. Et Rinaldo Nocentini parvient à faire la différence pour se hisser au sommet en vainqueur avec quelques petites longueurs d'avance sur Samuel Dumoulin (Cofidis) et le peloton. L'Italien endosse le Maillot Jaune mais le suspense demeure entier sur ce Tour du Haut Var car les écarts n'auront finalement pas été faits aujourd'hui entre les nombreux prétendants à la victoire finale.
Demain dimanche, la seconde étape reliera Draguignan à Montauroux (200 km).
Classement 1ère étape :
1. Rinaldo Nocentini (ITA, Ag2r La Mondiale) les 175 km en 3h58'53"
2. Samuel Dumoulin (FRA, Cofidis) à 3 sec.
3. Bert De Waele (BEL, Landbouwkrediet) m.t.
4. Christophe Le Mével (FRA, Française des Jeux) m.t.
5. Mathieu Drujon (FRA, Caisse d'Epargne) m.t.
6. Jérémie Galland (FRA, Saur-Sojasun) m.t.
7. Steven Tronet (FRA, Roubaix Lille Métropole) à 6 sec.
8. Michel Kreder (PBS, Garmin-Transitions) m.t.
9. Jonas Jorgensen (DAN, Team Saxo Bank) m.t.
10. Julien El Farès (FRA, Cofidis) m.t.
Classement général :
1. Rinaldo Nocentini (ITA, Ag2r La Mondiale) en 3h58'53"
2. Samuel Dumoulin (FRA, Cofidis) à 3 sec.
3. Bert De Waele (BEL, Landbouwkrediet) m.t.
4. Christophe Le Mével (FRA, Française des Jeux) m.t.
5. Mathieu Drujon (FRA, Caisse d'Epargne) m.t.
6. Jérémie Galland (FRA, Saur-Sojasun) m.t.
7. Steven Tronet (FRA, Roubaix Lille Métropole) à 6 sec.
8. Michel Kreder (PBS, Garmin-Transitions) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 21 Fév 2010 - 17:38

Tour du Haut Var # 2. Le Breton Christophe Le Mével remporte le Tour du Haut Var sur le fil en s'adjugeant la seconde étape de l'épreuve à Montauroux.



© Vélo 101
Doubler le Tour du Haut Var sur deux jours de course aura décidément été une très riche idée. Par le passé, les grandes manœuvres déployées par les meilleurs coureurs du peloton dans l'arrière-pays varois nous captivaient déjà. Aujourd'hui, le plaisir est double puisqu'il s'agit d'avancer des pions le samedi puis de défendre sa position le dimanche, sur des parcours toujours fabuleux. Hier, les meilleurs ont fait un pas en avant mais la décision ne s'est pas faite et il demeure encore de très nombreux prétendants à la victoire finale alors que s'annonce la seconde étape aujourd'hui entre Draguignan et Montauroux (200 km), sur un parcours plus dur encore que celui d'hier. Il conviendra en effet de franchir aujourd'hui les cols de Tourtour, des Tuilières, des Marjoris, de Mons pour en finir par une nouvelle arrivée en côte très sélective.

Sur un parcours taillé pour les hommes forts, il est normal d'y voir s'y mettre en avant les meilleurs coureurs engagés ce week-end. De nombreuses tentatives vont être enregistrées tout au long de la journée, la plus sérieuse étant emmenée ans un premier temps par Jérôme Coppel (Saur-Sojasun), Tom Danielson (Garmin-Transitions), Rémy Di Gregorio (Française des Jeux), Cyril Gautier (Bbox Bouygues Telecom), David Moncoutié (Cofidis) et Romain Sicard (Euskaltel-Euskadi). Ces hommes-là s'échappent à la faveur de l'ascension du col de Mons mais sont rejoints dans la descente par un peloton dirigé par l'équipe Ag2r La Mondiale du porteur du Maillot Jaune Rinaldo Nocentini. Le regroupement opéré, un nouveau coureur tente sa chance : Pierrick Fédrigo (Bbox Bouygues Telecom). L'ancien champion de France cherche à creuser l'écart seul contre tous. Son action est courageuse mais le Marmandais est rattrapé lui aussi à moins de 10 kilomètres de l'arrivée.
C'est donc une nouvelle fois un peloton massif qui s'approche de la côte finale pour un nouveau sprint en côte. La dernière difficulté est toutefois plus longue que celle d'hier. Elle marquera donc davantage de différences. Christophe Le Mével (Française des Jeux) le sait et il attaque sous la flamme rouge alors que Rinaldo Nocentini a brusquement rétrogradé, asphyxié par le rythme imposé depuis plusieurs kilomètres. Le meilleur français du dernier Tour de France porte son effort loin de l'arrivée, creuse un petit écart mais sent ses premiers adversaires revenir à sa hauteur dans les derniers hectomètres. Le Breton conserve malgré tout l'avantage et coupe la ligne le premier pour s'adjuger l'étape. Au jeu des places à l'arrivée, il remporte également le classement général du Tour du Haut Var puisque 4ème de la première étape et donc vainqueur aujourd'hui.
Classement 2ème étape :
1. Christophe Le Mével (FRA, Française des Jeux)
2. Pierrick Fédrigo (FRA, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
3. Bert De Waele (BEL, Landbouwkrediet) m.t.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Lun 22 Fév 2010 - 20:08

Les nouvelles couleurs de l'équipe de France, Andy Schleck encore forfait, un nombre record de licenciés à la FFC, Juan-José Haedo gagne à Bombay.



© FFC
Equipe de France. Nouvel équipementier de la Fédération Française de Cyclisme, la marque textile Bio-Racer a présenté les nouvelles couleurs de l'équipe de France de cyclisme, toutes disciplines confondues. Cette présentation s'est déroulée dans le cadre du Congrès National de la Fédération Française de Cyclisme ce week-end à Bagnères-de-Luchon. La nouvelle tenue de l'équipe de France, dévoilée ici par Jéremy Grimal (Albi VS) et la Cadette Maelys Olasagasti (Saint-Gaudens), sera portée pour la première fois aux Championnats du Monde de cyclisme sur piste à Copenhague du 24 au 28 mars. C'est un maillot au look résolument plus rétro que le précédent qui a été conçu, tissé dans un bleu plus sombre et barré de trois bandes tricolores. Combien de médailles l'orneront ces prochains mois ?

Andy Schleck. Déjà forfait pour les courses du Challenge de Majorque au début du mois, le Luxembourgeois Andy Schleck (Team Saxo Bank) n'a pas davantage fait sa rentrée hier à la Ruta del Sol, qui se dispute cette semaine en Andalousie, dans le sud de l'Espagne. Le champion du Luxembourg, deuxième du Tour d'Italie 2007 et du Tour de France 2009, a déclaré forfait à la dernière minute, retardant un peu plus encore son retour à la compétition après la trêve hivernale. En cause, une douleur au genou. "Mon genou va mieux mais je ressens encore des douleurs lorsque j'appuie, si bien que je continue pour l'heure à traiter la douleur", a déclaré Andy Schleck en guise d'explications. Aucune information n'a été communiquée sur l'éventuelle date de son retour.

© Vélo 101
Licenciés. Réunie ce week-end à Bagnères-de-Luchon sous la présidence de David Lappartient, la Fédération Française de Cyclisme a fait le point sur divers sujets. Les différents intervenants, au nombre de 250, ont dressé un bilan moral, financier, sportif et sanitaire de l'institution. La fédé s'est en outre réjouie du nombre record de licenciés. La FFC compte à présent 105.658 licenciés, un véritable record qui vient battre le précédent, obtenu en 1998 avec 105.362 licenciés. Des ambitions ont alors été clairement affichées par David Lappartient, qui souhaite faire de la France "la première nation mondiale toutes disciplines cyclistes confondues. Le cap des 200.000 licenciés me semble être un objectif atteignable. Je ne peux pas m'empêcher de regretter la longue descente du cyclisme professionnel français à l'échelon international. La Fédération Française de Cyclisme ne restera pas longtemps spectatrice du déclin de notre cyclisme national."

Critérium de Bombay. Le sprinteur argentin Juan-José Haedo (Team Saxo Bank) a marqué l'histoire du sport indien en remportant hier le critérium de Bombay, la première course professionnelle organisée en Inde. Le coureur a pris part à une échappée de six coureurs composée en outre de Baden Cooke (Team Saxo Bank), Tobias Erler (Tabriz Petrochemical), Jaan Kirsipuu (CKT Tmit-Champion System), Philipp Mamos et Dirk Muller (Team Nutrixxion Sparkasse). Les coureurs devaient parcourir trente-six tours d'un circuit de 2,8 kilomètres. Et finalement, Juan-José Haedo s'est isolé en compagnie de l'Allemand Dirk Muller, qu'il a vaincu au sprint sur la ligne d'arrivée.
Classement :
1. Juan-José Haedo (ARG, Team Saxo Bank) les 100 km en 2h15'14"
2. Dirk Muller (ALL, Team Nutrixxion Sparkasse) m.t.
3. Tobias Erler (ALL, Tabriz Petrochemical) à 37 sec.
4. Baden Cooke (AUS, Team Saxo Bank) à 45 sec.
5. Philipp Mamos (ALL, Team Nutrixxion Sparkasse) m.t.
6. Jaan Kirsipuu (EST, CKT Tmit-Champion System) m.t.
7. Stuart O'Grady (AUS, Team Saxo Bank) à 2'45"
8. Leif Lampater (ALL, Mumbai Livestrong All Stars) m.t.
9. Ahmad Haidar Anuawar (MAS, Marco Polo) m.t.
10. Hossein Askari (IRI, Tabriz Petrochemical) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mar 2 Mar 2010 - 19:53

Interview de Julien Absalon



VTT Publié le 01/03/2010 12:35Partager cet article 

[Orbea - "Je suis dans les temps quant à ma préparation hivernale, j'aborde la fin de la grosse phase d'endurance et je vais attaquer l'interval-training."



© Vélo 101


Julien, à un peu moins de deux mois de Dalby Forest, le premier rendez-vous de la Coupe du Monde de VTT, quel est ton degré de forme ?
En progression au vu de mes sensations, mais loin d'être au top malgré tout. J'en suis au tout début de ma préparation. Je ne suis ni en retard ni en avance vis-à-vis des années précédentes. Dans les temps on va dire. J'aborde la fin de la grosse phase d'endurance. J'ai accumulé pas mal de kilomètres mais je ne suis pas encore capable d'accélérer fort. L'important c'est désormais de me construire une base d'endurance qui me servira tout au long de la saison. Dès cette semaine je vais commencer à attaquer l'interval-training. Je vais me servir d'une course en Toscane pour débloquer un peu la machine, puis j'enchaînerai avec une course en Espagne. Tout cela afin d'arriver en forme pour la première manche de la Coupe de France qui aura lieu à Saint-Raphaël le dernier week-end de mars. Sans oublier bien entendu l'important rendez-vous de fin avril à Dalby Forest, inscrit en lettres majuscules sur mon agenda.
N'as-tu pas trop souffert des conditions météorologiques, pour le moins médiocres, qui ont affecté la Côte d'Azur ces dernières semaines ?
Pas vraiment. Je n'ai rejoint la région varoise qu'assez récemment, c'est-à-dire depuis deux semaines et demie. Je suis resté en fait la plus grande partie de l'hiver dans les Vosges. Alternant entre ski de fond, la route, selon les conditions météo. Comme à l'accoutumée on va dire.
On imagine que tu vas viser cette saison une cinquième victoire d'affilée, qui serait la sixième au total, au classement final de la Coupe du Monde ?
Je place sur la même ligne Championnat du Monde et Coupe du Monde. Ce seront deux objectifs majeurs.
Quels adversaires sens-tu capables de te talonner sur les épreuves de la Coupe du Monde ?
José-Antonio Hermida s'avère plus adversaire sur le classement général final de la Coupe du Monde, de par sa constance à accumuler les places, que sur le Championnat du Monde lui-même. Je considère les concurrents helvétiques, qui eux sont très motivés et capables de se transcender sur les courses d'un jour, comme mes principaux rivaux.
Les derniers Mondiaux de Canberra, en Australie, en ont été l'illustration...
C'est vrai. Vous avez pu observer la valeur de la génération suisse montante, présentée par Nino Schurter, devant moi au final, et Florian Vogel, qui possèdent tous deux encore une bonne marge de progression. C'est de ce côté que je rencontre désormais l'adversité.
N'y a-t-il pas en France un manque de couverture médiatique, en particulier télévisée, de ces épreuves, en comparaison de ce qui se fait offerte par certains pays comme la Suisse, l'Italie ou même la Belgique ?
On a du mal en France à sortir des sports traditionnels, qui sont le foot et le tennis en particulier. Je regrette que nous ayons tant de mal à nous frayer un chemin entre ces sports qui captent l'essentiel des télés et aussi de la presse écrite, malgré les efforts et les résultats obtenus. C'est dommage pour le VTT qui, tout doucement, fait sa place, mais le chemin pour rattraper le temps perdu semble encore long.
Tu as réalisé un véritable festival sur le circuit de la Combe à la Serpent sur les hauteurs de la Fontaine d'Ouche lors du cyclo-cross de Dijon en novembre dernier...
Je prends le cyclo-cross comme un excellent moyen de conserver le contact avec la compétition en hiver. Travailler pendant cette période certains petits détails pas automatiquement abordés en saison me semble intéressant. Le changement de discipline me procure aussi une certaine motivation supplémentaire. C'est cela qui est bien dans le vélo. Cela permet aussi de vaincre la routine et continuer à éprouver du plaisir.
C'est ce qui a motivé ta participation sur route au Souvenir Vietto Gianello à Rocheville ?
C'est un entraînement grandeur nature que je qualifierai de très poussé, parce que cela m'a obligé à faire des efforts que je ne rencontrerais pas automatiquement seul à l'entraînement. Déjà en peloton, et en plus avec du rythme. Cela me permet de travailler à la fois l'endurance, car cela constitue du temps de course plus élevé qu'en VTT, et coordonner mes premières intensités de la saison.
On imagine que l'objectif plus lointain c'est quand même les Jeux de Londres en 2012 ?
J'ai conscience que ces deux années passeront très vite. C'est un objectif qui constitue ma motivation première. Je suis déterminé à mettre tout en œuvre pour arriver fin prêt pour cette date.
As-tu déjà connaissance de la topographie du circuit et l'as-tu déjà approché ?
Non, car il n'est toujours pas défini. Le premier site proposé par l'organisation a été refusé par les instances olympiques. Ce contretemps explique le fait que nous n'ayons pas pu aller sur les lieux pour étudier le parcours. Nous suivons cela de près avec le staff.
Un mot sur le vélo qui t'équipera cette année sous les couleurs du team Orbea ?
Un cadre rigide monocoque. Un vélo qui s'appelle Alma qui a pour origine une collaboration, dont je suis très fier, avec les ingénieurs d'Orbea. Il a été revu de fond en comble. Je peux déjà dire que l'Alma 2010 sera encore plus performant que l'Alma 2009. C'est l'arme avec laquelle je me battrai cette saison et aussi aux Jeux Olympiques. Nous avons beaucoup travaillé sur la géométrie, très axée sur la compétition cross-country. Egalement sur les dernières générations de fibres de carbone, c'est-à-dire ce qui se fait de mieux sur le marché actuellement. C'est un vélo hyper nerveux, tout en étant très maniable et quand même confortable. En somme, un compromis idéal pour la compétition. Ce que j'apprécie chez Orbea c'est qu'ils sont à l'écoute des coureurs, et que j'ai été aussitôt associé avec leurs ingénieurs et techniciens pour participer au développement des produits. Une partie intéressante de mon contrat.
As-tu suivi les débuts de Jean-Christophe Péraud sur la route avec Omage Pharma-Lotto ?
Je regarde avec attention ses résultats. J'ai même appris tout récemment qu'il était retenu pour participer à Paris-Nice. Une confrontation intéressante, au demeurant, pour Jean-Christophe, avec lequel j'entretiens une franche amitié. Mais pour vous dire la vérité, un passage sur la route ne me tente pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 27 Mar 2010 - 8:23

La société de crédit en ligne Cofidis a décidé de poursuivre son partenariat avec ses équipes cyclistes pour deux années supplémentaires, jusque fin 2012.



© Vélo 101
Dans un contexte délicat, avec le retrait annoncé de plusieurs sponsors au terme de la saison 2010 (Bouygues Telecom, Caisse d'Epargne, Milram, Saxo Bank...), c'est une excellente nouvelle qu'a communiquée aujourd'hui la société nordiste Cofidis. L'entreprise de crédit en ligne et par téléphone, présente dans les pelotons depuis 1997, doit au cyclisme son extraordinaire notoriété. Pourtant, après quatorze années de partenariat, les dirigeants du groupe avaient souhaité se donner le temps de la réflexion, ne sachant plus si le cyclisme correspondait encore à sa stratégie de communication. La décision ne dépendait ni du contexte économique ni des performances de l'équipe cycliste, en tout cas omniprésente depuis le début de la saison. Et les responsables du groupe nordiste ont finalement opté pour la continuité de leur équipe cycliste.

Et c'est une vraie marque de reconnaissance envers le travail accompli par Eric Boyer et ses adjoints que le groupe Cofidis a donné en décidant de se rengager non pas pour un an mais bien cette fois pour deux années supplémentaires, jusqu'à fin 2012 au moins. "Les études menées sur l'intérêt pour l'enseigne Cofidis d'être associée à une équipe cycliste professionnelle ont réaffirmé l'efficacité de cet engagement en termes de notoriété de la marque", a expliqué le groupe nordiste. Pour Cofidis, qui exerce son activité essentiellement à distance, il était donc essentiel de maintenir au plus haut niveau sa notoriété auprès du grand public. La société poursuivra donc son engagement auprès des équipes cyclistes sur route, sur piste et handisport, lesquelles reflètent parfaitement les valeurs de l'entreprise.
Cofidis entend ainsi poursuivre son investissement dans le sponsoring cycliste jusqu'en 2012 au moins, une année olympique qui pourrait donner l'occasion aux membres de l'équipe, valides ou handicapés, de ramener quelques médailles à la France. Cette décision, annoncée comme promis avant la fin mars, a donc réjoui les coureurs et le personnel de l'équipe, qui ont déjà obtenu onze victoires sur route, deux en paracyclisme et une médaille d'or et d'argent aux Championnats du Monde sur piste, qui se déroulent en ce moment à Copenhague. Un palmarès qui pourrait encore s'étoffer dans les prochaines semaines, car les objectifs sportifs fixés à l'équipe en début d'année restent plus que jamais d'actualité. Son avenir assuré, Cofidis entend bien regagner rapidement sa place dans le ProTour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 3 Avr 2010 - 19:15

Le nouveau statut de Chainel




zoom

A force d’attaquer, Steve Chainel a fini par gagner. Le Lorrain doit désormais faire mieux dans les grandes classiques. Photo AFP




Phénomène nouveau pour Steve Chainel : le Lorrain sera l’un des leaders de l’équipe Bbox Bouygues Telecom, demain, au départ de Bruges. « Je ne vais pas me contenter de suivre », annonce l‘impétueux Vosgien.

OAS_AD('Position1');


Steve Chainel, le plus belge des coureurs français ? Sans doute. Le Lorrain traverse volontiers la frontière dès qu’il s’agit de participer à une course au pays d’Eddy Merckx. Pour le natif de Remiremont, la référence se nomme plutôt Sven Nys, le roi du cyclo-cross, une star adulée outre-Quiévrain. L’ambiance qui règne sur les cyclo-cross pendant l’hiver est aussi sympathique au printemps pour les courses sur route. Le Vosgien y trouve son compte. Surtout quand il gagne, comme cette semaine lors de la première étape des trois Jours de La Panne. Un succès qui s’ajoute à des performances satisfaisantes, à l’image de sa quatrième place dans A Travers La Flandre. Ces résultats font de lui un coureur protégé dans l’équipe Bbox Bouygues Telecom dans le Tour des Flandres, demain. Un nouveau statut.
« Jusqu’ici, ma campagne flandrienne est plus que positive, se félicite Steve Chainel. Pourtant, après le championnat du monde de cyclo-cross, je me demandais si ce n’était pas une connerie d’enchaîner. » Le vice-champion de France de cyclo-cross a mis son orgueil de côté et travaillé. « Je me suis fait violence à l’entraînement, malgré les conditions difficiles. Et j’arrive en forme sur les classiques, c’était l’objectif. »« Attendre le moment de flottement »
Au départ de Bruges, Steve Chainel sera sans soute regardé d’un autre œil par ses pairs au pied du beffroi de la Grand-Place. Même s’il ne fait pas (encore) partie des favoris à la victoire finale au fameux Ronde, le Lorrain s’est taillé, dans le peloton, une réputation de baroudeur qui ne nourrit aucun complexe. Et puis, il possède une pointe de vitesse non négligeable. Ça aide. Le vainqueur du Circuit de Lorraine 2008 a donc une idée derrière la tête pour demain. « Franchement, je n’ai pas envie d’annoncer une place précise. J’ai surtout l’ambition de faire une belle course. » Cela signifie ne pas avoir de regret à l’arrivée à Meerbeke. Dans son esprit, il imagine « marquer les esprits ». « J’ai interdiction de participer à l’échappée matinale car, quand ça va se faire à la pédale, il faut que je sois là. » Là ? Dans les cinquante derniers kilomètres, aux côtés des Boonen, Devolder, Host, Pozzato, Cancellara, Gilbert et Bennati, soit les principaux candidats déclarés à la victoire. La tactique à suivre ? « Etre avec eux et attendre le moment de flottement quand les favoris se regroupent. Il y en a toujours un. Je ne vais pas me contenter de suivre et attendre le sprint… » Steve Chainel a un nouveau statut à défendre.Maxime RODHAIN.



Publié le 03/04/2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 3 Avr 2010 - 19:20

Tour des Flandres
# Dimanche 4 avril à 14H15 sur FRANCE 4

OU En direct sur internet

Après Milan-Sanremo, on continue avec la campagne des classiques. Place donc avec "le Ronde" comme on le nomme également. Stijn Devolder, le tenant du titre, essaiera de conserver sa couronne...

Présenté par Thierry Adam et Laurent Jalabert



http://video-direct.france4.fr/player.php?id=414


Par-delà les monts des Flandres, pavés ou asphaltés, la 94ème édition du Tour des Flandres portera dimanche un nouveau champion dans le cœur des Belges.



© Sirotti

Ses pavés sont plus petits, moins grossiers que ceux qui briseront les reins, huit jours plus tard, des coursiers de Paris-Roubaix. Mais ils témoignent eux aussi d'un lointain passé, celui des balbutiements des grandes épreuves cyclistes, à une époque où le macadam n'avait pas encore civilisé nos contrées.

On ne roulait pas sur les pavés pour le folklore mais par simple nécessité. Jusqu'à ce que l'asphalte n'inonde ces voies archaïques, et que les organisateurs, pour préserver les racines de leur classique, ne soient invités à s'écarter des grands axes pour s'engager sur les routes de campagne, là où les monts des Flandres avaient échappé à la modernisation du réseau routier.

C'est de ce lien étroit avec l'Histoire que tient la magie du Tour des Flandres, un monument qui fascine encore et toujours et vivra dimanche sa 94ème édition.

Des champions, il en a vu passer, le Ronde. Et ses pavés se nourrissent encore de leur sueur. Le parcours a évolué, ceux qui s'y sont mesurés aussi, mais les stigmates des visages demeurent immuables, quel que soit l'ordre de franchissement des monts.

Cet ordre, d'ailleurs a été repensé pour l'édition 2010. Dimanche, ce sont quinze monts qui devront être franchis tout au long des 261,5 kilomètres d'une classique qui relie Bruges et sa cathédrale médiévale à la cité de Meerbeke. L'ordre de passage des difficultés, qui s'enchaîneront dans la seconde partie de l'épreuve, a été revu.

Si le Koppenberg et ses pentes redoutables devrait lancer les hostilités à 73 kilomètres de l'arrivée, la principale innovation sera le rapprochement de Tenbosse du Mur de Grammont, que l'on considère à juste raison comme le juge de paix du Tour des Flandres.

Il n'y aura que 8 kilomètres entre le sommet de Tenbosse et le pied du Mur, où le peloton ne devrait pas pouvoir se présenter en masse. Devant la petite chapelle, au sommet, il restera alors moins de 16 kilomètres à parcourir, et une dernière difficulté, le Bosberg, qui ne permet généralement plus de faire la différence.

© Quick Step/Tim De Waele

Ce parcours d'une extrême exigence, ils seront encore nombreux à rêver l'apprivoiser dans deux jours. A commencer par Tom Boonen (Quick Step), double lauréat en 2005 et 2006, et qui, après avoir triomphé ici-même vêtu du maillot arc-en-ciel il y a quatre ans, rêverait cette fois de faire honneur au maillot de champion de Belgique.

Ses adversaires les plus coriaces, il les a déjà vus à l'œuvre dans les courses préparatoires au Tour des Flandres. Fabian Cancellara (Team Saxo Bank) et Juan-Antonio Flecha (Team Sky) ont une cote élevée eux aussi. Il faudra toutefois que la course soit rude pour que ces grandissimes favoris puissent s'extraire du peloton, sans quoi leurs meilleurs lieutenants pourront sans doute tirer leur épingle du jeu.

Ce fut le cas par le passé pour Stijn Devolder, et c'est le rêve à peine voilé de Sylvain Chavanel.


Il y a un an, le coureur français avait laissé une très grosse impression sur les routes des Flandres, mais il avait dû s'effacer devant le jeu d'équipe. Il espère que la chance lui sourira de nouveau cette année, lui qui possède le potentiel pour succéder un jour à Jacky Durant dans les Flandres.

Une course d'outsiders, Matti Breschel (Team Saxo Bank) peut y croire lui aussi. Encore faudra-t-il rester vigilant tout au long d'une course à laquelle prendront part bien d'autres spécialistes.

Aux coureurs précités, ajoutons les noms de Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto), Filippo Pozzato (Team Katusha), Thor Hushovd (Cervélo TestTeam), Alessandro Ballan (BMC Racing Team), Bernhard Eisel (Team HTC-Columbia), Daniel Oss (Liquigas-Bianchi), Lars Boom (Rabobank), Enrico Gasparotto (Astana), Sep Vanmarcke (Topsport Vlaanderen-Mercator) voire des Français comme l'immanquable Frédéric Guesdon (Française des Jeux) ou Steve Chainel (Bbox Bouygues Telecom). Lance Armstrong (RadioShack), lui, sera présent pour s'habituer aux pavés.
Reste à maintenir un œil sur le ciel. La pluie pourrait rendre les pavés plus menaçants et le vent jouer un facteur décisif.
Les monts :
• Den Ast (km 131) : 450 mètres asphaltés
• Kluisberg (km 165) : 925 mètres asphaltés à 6,8 %
• Knokteberg (km 172) : 1100 mètres asphaltés à 8 %
• Vieux-Quarémont (km 179) : 2200 mètres pavés à 4 %
• Paterberg (km 183) : 360 mètres pavés à 12,9 %
• Koppenberg (km 189) : 600 mètres pavés à 11,6 %
• Steenbeekdries (km 195) : 700 mètres pavés à 5,3 %
• Taaienberg (km 197) : 530 mètres pavés à 6,6 %
• Eikenberg (km 203) : 1100 mètres pavés à 6,2 %
• Molenberg (km 218) : 463 mètres pavés à 7 %
• Leberg (km 225) : 950 mètres asphaltés à 4,2 %
• Berendries (km 229) : 940 mètres asphaltés à 7 %
• Tenbosse (km 236) : 450 mètres asphaltés à 6,9 %
• Mur de Grammont (km 246) : 475 mètres pavés à 9,3 %
• Bosberg (km 250) : 980 mètres pavés à 5,8 %
Les 10 derniers vainqueurs :
2009 : Stijn Devolder (BEL, Quick Step)
2008 : Stijn Devolder (BEL, Quick Step)
2007 : Alessandro Ballan (ITA, Lampre)
2006 : Tom Boonen (BEL, Quick Step-Innergetic)
2005 : Tom Boonen (BEL, Quick Step)
2004 : Steffen Wesemann (ALL, T-Mobile)
2003 : Peter Van Petegem (BEL, Lotto-Domo)
2002 : Andrea Tafi (ITA, Mapei-Quick Step)
2001 : Gianluca Bortolami (ITA, Tacconi Sport-Vini Caldirola)
2000 : Andreï Tchmil (BEL, Lotto-Adecco)
La liste des engagés :


Quick Step (BEL)
1. Stijn Devolder (BEL)
2. Tom Boonen (BEL)
3. Sylvain Chavanel (FRA)
4. Kevin De Weert (BEL)
5. Kevin Hulsmans (BEL)
6. Matteo Tosatto (ITA)
7. Wouter Weylandt (BEL)
8. Maarten Wynants (BEL)
Ag2r La Mondiale (FRA)
11. Julien Bérard (FRA)
12. Ben Gastauer (LUX)
13. Kristof Goddaert (BEL)
14. Sébastien Hinault (FRA)
15. Lloyd Mondory (FRA)
16. Anthony Ravard (FRA)
17. Nicolas Rousseau (FRA)
18. Gatis Smukulis (LET)
Astana (KAZ)
21. Assan Bazayev (KAZ)
22. Allan Davis (AUS)
23. Valeriy Dmitriyev (KAZ)
24. Enrico Gasparotto (ITA)
25. Andriy Grivko (UKR)
26. Maxim Iglinsky (KAZ)
27. Valentin Iglinskiy (KAZ)
28. Mirko Selvaggi (ITA)
Caisse d'Epargne (ESP)
31. Andrey Amador (CRC)
32. Arnaud Coyot (FRA)
33. Mathieu Drujon (FRA)
34. Imanol Erviti (ESP)
35. Rui Da Costa (POR)
36. José-Ivan Gutierrez (ESP)
37. Pablo Lastras (ESP)
38. José-Joaquin Rojas (ESP)
Euskaltel-Euskadi (ESP)
41. Javier Aramendia (ESP)
42. Sergio De Lis (ESP)
43. Koldo Fernandez (ESP)
44. Aitor Galdos (ESP)
45. Inaki Isasi (ESP)
46. Gorka Izagirre (ESP)
47. Romain Sicard (FRA)
48. Pablo Urtasun (ESP)
Footon-Servetto (ESP)
51. Matthias Brandle (AUT)
52. Ermanno Capelli (ITA)
53. Manuel Cardoso (POR)
54. Vidal Celis (ESP)
55. Thomas-Patrick Faiers (GBR)
56. Enrique Mata (ESP)
57. Michele Merlo (ITA)
58. David Vitoria (SUI)
Française des Jeux (FRA)
61. Olivier Bonnaire (FRA)
62. Sébastien Chavanel (FRA)
63. Mikael Cherel (FRA)
64. Anthony Geslin (FRA)
65. Frédéric Guesdon (FRA)
66. Yauheni Hutarovich (BLR)
67. Matthieu Ladagnous (FRA)
68. Yoann Offredo (FRA)
Lampre-Farnese Vini (ITA)
71. Alfredo Balloni (ITA)
72. Lorenzo Bernucci (ITA)
73. Marcin Sapa (POL)
74. Vitaliy Buts (UKR)
75. Mauro Da Dalto (ITA)
76. Danilo Hondo (ALL)
77. Mirco Lorenzetto (ITA)
78. Simon Spilak (SLO)
Liquigas-Doimo (ITA)
81. Daniele Bennati (ITA)
82. Tiziano Dall'antonia (ITA)
83. Jacopo Guarnieri (ITA)
84. Aleksandr Kuschynski (BLR)
85. Daniel Oss (ITA)
86. Manuel Quinziato (ITA)
87. Fabio Sabatini (ITA)
88. Frederik Willems (BEL)
Omega Pharma-Lotto (BEL)
91. Mickaël Delage (FRA)
92. Michiel Elijzen (PBS)
93. Philippe Gilbert (BEL)
94. Leif Hoste (BEL)
95. Sebastian Lang (ALL)
96. Jurgen Roelandts (BEL)
97. Staf Scheirlinckx (BEL)
98. Greg Van Avermaet (BEL)
Rabobank (PBS)
101. Lars Boom (PBS)
102. Rick Flens (PBS)
103. Sebastian Langeveld (PBS)
104. Thomas Leezer (PBS)
105. Nick Nuyens (BEL)
106. Joost Posthuma (PBS)
107. Tom Stamsnijder (PBS)
108. Maarten Tjallingii (PBS)
Team Sky (GBR)
111. Kurt-Asle Arvesen (NOR)
112. Michael Barry (CAN)
113. Edvald Boasson-Hagen (NOR)
114. Juan-Antonio Flecha (ESP)
115. Mathew Hayman (AUS)
116. Ian Stannard (GBR)
117. Christopher Sutton (AUS)
118. Geraint Thomas (GBR)
Garmin-Transitions (USA)
121. Julian Dean (NZL)
122. Tyler Farrar (USA)
123. Matthew Wilson (AUS)
124. Robert Hunter (RSA)
125. Martijn Maaskant (PBS)
126. David Millar (GBR)
127. Svein Tuft (CAN)
128. Johan Vansummeren (BEL)
Team HTC-Columbia (USA)
131. Lars-Ytting Bak (DAN)
132. Gert Dockx (BEL)
133. Bernhard Eisel (AUT)
134. Matthew Goss (AUS)
135. Vicente Reynes (ESP)
136. Hayden Roulston (NZL)
137. Marcel Sieberg (ALL)
138. Martin Velits (SVK)
Team Katusha (RUS)
141. Marco Bandiera (ITA)
142. Pavel Brutt (RUS)
143. Serguei Ivanov (RUS)
144. Kim Kirchen (LUX)
145. Robert McEwen (AUS)
146. Filippo Pozzato (ITA)
147. Nikolay Trusov (RUS)
148. Stijn Vandenbergh (BEL)
Team Milram (ALL)
151. Wim De Vocht (BEL)
152. Markus Eichler (ALL)
153. Thomas Fothen (ALL)
154. Servais Knaven (PBS)
155. Peter Wrolich (AUT)
156. Paul Voss (ALL)
157. Roy Sentjens (BEL)
158. Niki Terpstra (PBS)
RadioShack (USA)
161. Lance Armstrong (USA)
162. Tomas Vaitkus (LIT)
163. Markel Irizar (ESP)
164. Geoffroy Lequatre (FRA)
165. Dimitri Muravyev (KAZ)
166. Yaroslav Popovych (UKR)
167. Grégory Rast (SUI)
168. Sebastien Rosseler (BEL)
Team Saxo Bank (DAN)
171. Fabian Cancellara (SUI)
172. Matti Breschel (DAN)
173. Baden Cooke (AUS)
174. Frank Hoj (DAN)
175. Domenik Klemme (ALL)
176. Kasper Klostergaard Larsen (DAN)
177. Gustav Larsson (SUE)
178. Stuart O'Grady (AUS)
Bbox Bouygues Telecom (FRA)
181. William Bonnet (FRA)
182. Steve Chainel (FRA)
183. Mathieu Claude (FRA)
184. Yohann Gène (FRA)
185. Saïd Haddou (FRA)
186. Alexandre Pichot (FRA)
187. Sébastien Turgot (FRA)
188. Thomas Voeckler (FRA)
BMC Racing Team (USA)
191. Alessandro Ballan (ITA)
192. Marcus Burghardt (ALL)
193. George Hincapie (USA)
194. Karsten Kroon (PBS)
195. John Murphy (USA)
196. Michael Schär (SUI)
197. Jackson Stewart (USA)
198. Danilo Wyss (SUI)
Cervélo TestTeam (SUI)
201. Roger Hammond (GBR)
202. Dominique Rollin (CAN)
203. Jeremy Hunt (GBR)
204. Thor Hushovd (NOR)
205. Martin Reimer (ALL)
206. Brett Lancaster (AUS)
207. Daniel Lloyd (GBR)
208. Gabriel Rasch (NOR)
Landbouwkrediet (BEL)
211. Frédéric Amorison (BEL)
212. Koen Barbe (BEL)
213. David Boucher (FRA)
214. Steven Caethoven (BEL)
215. Bert De Waele (BEL)
216. Bart Dockx (BEL)
217. Bert Scheirlinckx (BEL)
218. Geert Verheyen (BEL)
Skil-Shimano (PBS)
221. Roy Curvers (PBS)
222. Koen De Kort (PBS)
223. Mitchell Docker (AUS)
224. Floris Goesinnen (PBS)
225. Steve Houanard (FRA)
226. Tom Veelers (PBS)
227. Job Vissers (PBS)
228. Robert Wagner (ALL)
Topsport Vlaanderen-Mercator (BEL)
231. Johan Coenen (BEL)
232. Thomas De Gendt (BEL)
233. Pieter Jacobs (BEL)
234. Klaas Lodewyck (BEL)
235. Geert Steurs (BEL)
236. Preben Van Hecke (BEL)
237. Sep Vanmarcke (BEL)
238. Pieter Vanspeybrouck (BEL)
Vacansoleil (PBS)
241. Borut Bozic (SLO)
242. Gorik Gardeyn (BEL)
243. Johnny Hoogerland (PBS)
244. Bjorn Leukemans (BEL)
245. Marco Marcato (ITA)
246. Jens Mouris (PBS)
247. Bobbie Traksel (PBS)
248. Lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5539
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 4 Avr 2010 - 9:18

Cyclisme - Tour des Flandres

03/04/2010 - 21:38
Les favoris à la loupe




AFP




Tom Boonen (Quick Step) rêve d'ajouter un troisième Tour des Flandres à son palmarès. le champion de Belgique est le favori numéro un de l'édition 2010 du Ronde. Face à lui, le Suisse Fabian Cancellara (Saxo Bank) mais aussi son coéquipier Stijn Devolder, double tenant du titre.
LA COTE EUROSPORT.FR
5 étoiles: Tom Boonen
4 étoiles: Fabian Cancellara, Juan Antonio Flecha
3 étoiles: Philippe Gilbert, Stijn Devolder, Matti Breschel, Bernhard Eisel
2 étoiles: George Hincapie, Thor Hushovd, Alessandro Ballan, Marcus Burghardt, Kartsen Kroon, Serguei Ivanov, Daniel Oss, Tyler Farrar, Martijn Maaskant
1 étoile: Sylvain Chavanel, Leif Hoste, Jurgen Roelandts, Greg Van Avermaet, Sebastien Turgot, William Bonnet, Enrico Gasparotto, Andriy Grivko, Daniele Bennati, Manuel Quinziato, Nick Nuyens, David Millar, Baden Cooke, Stuart O'Grady, Lars Boom, Sebastian Langeveld, Paul Martens, Bjorn Leukemans, Johnny Hoogerland, Sep Vanmarcke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   

Revenir en haut Aller en bas
 
infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)
» Recherche infos diverses sur Vstrom
» infos diverses sur les grands joueurs
» Infos diverses
» Infos diverses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny ! :: Ici, on discute ! :: Vélo et compagnie-
Sauter vers: