Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny !

Cross-country / Enduro / Freeride / DH / Route / Cyclo-cross
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 26 Déc 2009 - 18:56

Interview de Yannick Pontal : "l'enduro est une discipline à la portée de tous, tous les participants peuvent s'y faire plaisir, du premier au dernier."


<td class=noirnormal>Un touche à tout. Le Gardois Yannick Pontal s'est essayé à de nombreuses disciplines du cyclisme : routier, crosseur, cyclo-crossman, le voilà à présent enduriste ! Amoureux du vélo, celui qui a connu les devants de la scène dans les jeunes catégories a su conserver son amour de la bicyclette et s'épanouir hors des sentiers battus et faire le plein de sensations. Rencontre avec Youke, qui portera les couleurs Sunn en 2010.Yannick, tu pratiques le cyclisme depuis de nombreuses saisons et tu as essayé de nombreuses activités. Peux-tu te présenter ?"J'habite à Tavel, un petit village près d'Avignon. J'ai débuté lé vélo il y a treize ans dans l'école de vélo locale. Par le biais de l'éducateur, qui est devenu mon entraîneur plus tard, j'ai

© Vélo 101
attaqué la compétition rapidement. Tout d'abord sur la route, ensuite en VTT. J'ai alors disputé le TRJV, TNJV et Cadet Trophy, le meilleur apprentissage du vélo ! J'ai tout de suite bien marché et j'ai commencé à disputer les Coupes de France XC avec quelques beaux résultats comme 2ème Cadet à Pra Loup, dans le Top 10 en Juniors. Au passage, chez les Espoirs, j'ai fait une saison complète de route où je me suis bien cramé. J'ai depuis retrouvé les chemins et pas mal couru dans toutes les disciplines : route, cross-country et cyclo-cross. Je ne pratique l'enduro que depuis deux saisons, mais j'ai l'impression de le pratiquer depuis mes débuts en VTT, car j'ai toujours roulé sur des parcours très techniques."

Comment un enduriste gère-t-il la coupure hivernale ?
"Pour ma part, la coupure hivernale est assez agréable et ludique. En effet, le maître-mot de l'enduro, pour moi, est la polyvalence ! Alors, pendant l'hiver, on reprend les bases avec la route, le XC, la descente, du BMX, de la course à pied, de la musculation et de la moto ! Les semaines ne sont pas monotones. De plus, j'aime le vélo en général, donc je prends plaisir à pratiquer toutes les disciplines."

Toi qui a pratiqué du XC, de la route, du cyclo-cross, comment expliques-tu l'attractivité de l'enduro et son développement ?
"L'enduro est une discipline à la portée de tous, comme les autres discipline, mais la grosse différence pour moi, ce sont les compétitions. En effet, sur les courses, tous les participants peuvent se faire plaisir du premier au dernier. Là, tu te bats contre toi et le chrono, donc même s'il n'y a pas de résultats à la clef, tu peux entendre dire en bas des pistes 'Ouah, c'était trop bon ! Quel plaisir de rouler sur cette piste'. Par contre, pour les autres disciplines, la rivalité avec les autres compétiteurs est directe, et quand tu prends un tir par les autres, tu n'éprouves pas de plaisir. Autre point positif de l'enduro, c'est le contact avec la masse. L'élite est beaucoup plus accessible, et on peut voir des gars comme Rémy Absalon, Jérôme Clementz et d'autres discuter, donner des impressions, des conseils à des gars de niveaux bien inférieurs. Tous les niveaux sont mélangés, c'est une discipline très conviviale, ça c'est quelque chose que je n'ai jamais vu ailleurs."

Quelles sont les qualités à avoir pour être un bon enduriste ?
"La polyvalence, c'est la clef en enduro. Il faut avoir le physique d'un crosseur pour encaisser les pédalages et arriver en haut des bosses assez lucide et avoir la technique d'un descendeur pour rouler fort en descente. A cela s'ajoute une part d'improvisation lorsque tu ne connais pas les tracés et une part de fluidité pour économiser le matériel qui est mis à rude épreuve ! Le matériel n'est parfois pas évident à choisir, il faut trouver le bon compromis légèreté-fiabilité pour arriver au bout."

Les calendriers régionaux et nationaux s'étoffent de nouvelles épreuves chaque année. Quels sont les challenges prisés par les compétiteurs ?
"Il est vrai qu'il y a de plus en plus d'épreuves qui s'ajoutent au calendrier. Les épreuves les plus prisées par les compétiteurs sont les Enduro Series, l'Avalanche Trophy et la légendaire Méga Avalanche. L'Euro Cup Super Enduro commence à attirer pas mal de monde et il y a aussi les rallyes enduro comme le Trophée Languedoc-Roussillon, la Riderz Cup et le 1001 sentiers. Avec toutes les épreuves qui existent à ce jour, tu peux rouler toute l'année sur tous les terrains possibles et imaginables ! Tout le monde peut trouver son format de course préféré."

Comment s'est passée ta saison 2009 ?
"Au niveau structure, c'était la débrouille car je n'avais pas de sponsors, mis à part un magasin, qui m'a fait des bons prix sur du matériel, et mon club, le Cesar Bike de Laudun, qui m'a bien aidé pour les inscriptions. Au niveau résultats, c'est plutôt mitigé car j'ai fait un gros début de saison avec de belles performances (podiums Riderz Cup et Trophée Languedoc, 8ème de la Maxi en Andorre). Du mois de juillet jusqu'à la fin de saison, j'ai eu plus de mal, jusqu'à finir complètement vidé. Mais le bilan est quand même pas trop mal car j'assure le Top 10 au général des Enduro Series et j'ai découvert pas mal de nouvelles choses avec un road trip en Italie grâce à Race Company et Alpi Bike Resort ainsi que des shooting pour Sunn."

Comment se présente justement la saison 2010 avec Sunn ?
"J'intègre avec plaisir la marque mythique Sunn. Une petite structure enduro a été créée. Le programme est national mais aussi international avec quelques courses à l'étranger. Mon rôle chez Sunn sera bien sûr de faire le maximum sur toutes les compétitions mais j'aurai aussi pour but de développer et tester les différents produits. Ce rôle m'implique davantage avec Sunn et pour moi c'est une motivation supplémentaire."

Selon toi, comment doit évoluer cette discipline ?
"Je pense que les organisateurs devraient plus communiquer avec le public pour éclaircir le déroulement des courses. Car parfois, pour le pratiquant qui veut débuter, les schémas de courses ne sont pas forcément clairs. Je pense que la FFC permettrait de valoriser encore plus cette discipline et aussi d'établir quelque chose de plus cadré. Notamment sur certains points comme les reconnaissances des circuits autorisées ou pas ! Après, il ne faudrait pas trop cadenasser les organisateurs afin qu'ils continuent à avoir de la diversité et de beaux parcours comme on les aime, c'est-à-dire le plus complets possible."

Propos recueillis par Jean-Baptiste Trauchessec le 23 décembre 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Lun 28 Déc 2009 - 8:03

Lance Armstrong : le retour presque gagnant

zoom

Lance Armstrong lors du dernier Tour de France.Photo AFP

S’il n’a gagné aucune course en 62 jours de compétition internationale, Lance Armstrong a réussi son retour sportif en montant sur le podium du Tour de France à l’âge de 37 ans.

OAS_AD('Position1');


Hormis un modeste critérium national (Nevada City Classic) en juin, Lance Armstrong a gardé son palmarès en l’état après sa longue interruption de carrière entamée fin juillet 2005. Mais il n’a cessé d’accaparer l’attention dès sa réapparition dans le peloton en janvier, au Tour Down Under en Australie, où il insistait avant tout sur son investissement pour la lutte contre le cancer.
« Son come-back est un événement plus médiatique que sportif», constate à l’heure du bilan Jean-François Quenet dans son « Livre d’or» annuel du cyclisme. Médiatique, incontestablement, au vu du déploiement de journalistes, photographes et cameramen de tout poil qui n’ont cessé de suivre le retour en zigzags de l’indestructible Texan. Mais sportif aussi puisque Armstrong, douzième du Giro en mai, est parvenu à se classer troisième du Tour deux mois plus tard.L’avant-dernière saison
Les zigzags ? Ils ont formé la trajectoire supposée de l’Américain annoncé un peu partout et attendu comme le Messie par la plupart des organisateurs. Aux Etats-Unis bien sûr mais aussi en Italie, en Espagne, en France, en Suisse, en Irlande. Jusqu’au Qatar, désireux de voir la légende vivante du cyclisme à qui l’on prête un destin politique dans son pays quand il raccrochera définitivement le vélo.
Une chute, assortie d’une fracture de la clavicule – la première de sa carrière –, a chamboulé le programme. Au final, Armstrong a découvert l’ambiance romantique du Giro auquel il n’avait encore jamais pris part depuis ses lointains débuts professionnels en 1992. Puis, il a engagé le match avec Contador, son propre coéquipier, dans le Tour. Sans parvenir à le gagner même s’il a mené la vie dure à son cadet.
Je pensais que ce serait plus facile, vient de reconnaître en substance le septuple vainqueur de la Grande Boucle en évoquant son retour dans une interview au quotidien italien, la Gazzetta dello Sport. Mais, très vite, il a préféré se tourner vers 2010, son... avant-dernière saison dans le peloton selon ses dires.La pique du « boss» à son ancien équipier
En 2010, a déjà annoncé Armstrong, « j’aurai un an de plus mais je pourrai mettre à profit l’expérience de cette saison. Je serai plus fort, aussi parce que je courrai dans la meilleure équipe du monde».
De fait, l’Américain a réussi un coup de maître en coulisses. Dans la nouvelle formation (RadioShack) dont il est à la fois l’inspirateur, le patron et l’incontestable leader, il a emmené avec lui la totalité des coéquipiers d’Astana présents sur le Tour. A l’exception, bien sûr, de Contador, lequel a dû recomposer tardivement un entourage.
Aussi habile en paroles qu’en actes, Armstrong a dressé le parallèle avec le début des années 2000, son duel avec l’Allemand Jan Ullrich dont il est toujours sorti vainqueur : « Avec Ullrich, j’avais une saine rivalité, montée en épingle par les médias. C’est la beauté du sport. Avec Alberto, il y a eu un choc de personnalités. Je ne veux pas dire que la mienne est meilleure que la sienne ou vice-versa. Nous sommes simplement différents. Mais je n’avais jamais eu un conflit de ce genre avec un compagnon d’équipe.»
Et le « boss» d’adresser une dernière pique à son concurrent : « Le fait que huit coureur d’Astana soient avec moi me paraît significatif.»
Le duel Alberto Contador-Lance Armstrong s’annonce déjà comme un des temps forts de l’année qui s’annonce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mer 30 Déc 2009 - 20:13

Ferrand-Prévot ne rejoint pas Krasniak, les Bleus en stage d'oxygénation, le GP de la Saint-Sylvestre reporté, Absalon réveillonne aux Gets.

Partie de chez Scott pour rejoindre la structure de Julie Krasniak, la championne du monde Juniors Pauline Ferrand-Prévot ne roulera finalement pas auprès de la Lorraine l'an prochain. C'est un désaccord sur le matériel utilisé qui a contraint la jeune championne à renoncer à s'engager auprès du team de Julie Krasniak. Dès lors, c'est en solitaire que Pauline Ferrand-Prévot poursuivra sa route en VTT. Cela ne devrait guère perturber la championne, ultra polyvalente, qui poursuivra sa brillante carrière en route et en cyclo-cross, où elle vise un podium aux Championnats de France dans dix jours.


Emmenée par le double champion olympique Julien Absalon, l'équipe de France de VTT cross-country "Génération JO 2012" effectuera son traditionnel stage d'oxygénation aux Gets, du mardi 5 au samedi 9 janvier 2010. Au programme de cette semaine sportive : ski sur le domaine skiable des Gets et des Portes du Soleil, ski de fond, relaxation au SPA, sans oublier un retour sur les bilans 2009, les objectifs de la saison à venir et la préparation mentale, élément indispensable dans la vie d'un sportif de haut niveau. Ce stage hivernal marquera le début symbolique de la saison 2010. "Les athlètes sont sereins et disponibles, prêts à reprendre une activité physique et goûter quelques jours aux joies des sports d'hiver dans un cadre différent, avant de reprendre l'entraînement habituel", explique le sélectionneur national des Bleus Yvon Vauchez.

En raison de conditions d'enneigement misérables au niveau du bas des pistes de Villars, le Grand Prix de la Saint-Sylvestre a été reporté au dimanche 10 janvier. Le faible manteau neigeux et la glace rendent fort probable la fermeture des pistes ces prochains jours. Si tel était le cas demain pour le traditionnel Grand Prix de la Saint-Sylvestre, la sécurité des vététistes ne pourrait pas être assurée et le parcours devrait être raccourci à l'extrême. Pour préserver le côté agréable à rouler et un bon déroulement de la compétition, la 21ème édition a donc été reportée au dimanche 10 janvier. Les horaires et la formule ne changeront pas ! L'épreuve célèbre cette année sa 21ème édition. Elle se dispute chaque année à Villars-sur-Ollon, rassemblant une centaine de vététistes sur les pistes enneigées au sommet du Grand Chamossaire, à 2120 mètres.





Le Lorrain Julien Absalon (Orbea) réveillonnera demain dans la station des Gets, en Haute-Savoie. Le champion y est arrivé samedi dernier afin de profiter de quelques jours de vacances. Avant la reprise de la saison, il s'est en effet accordé quelques jours de repos à la montagne jusqu'au 2 janvier. Julien Absalon a retrouvé aux Gets l'ancien champion du monde de descente Fabien Barel. Ensemble, les deux vedettes du VTT prendront part demain à la soirée festive du 31 décembre, lors de laquelle le Maire des Gets présentera ses vœux au public. Julien Absalon reviendra aux Gets la semaine prochaine pour participer au stage d'oxygénation de l'équipe de France. Au programme, du ski alpin mardi après-midi, du ski de fond et du ski alpin mercredi et jeudi et une dernière journée de ski sur le domaine des Portes du Soleil samedi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Jeu 7 Jan 2010 - 13:59

Championnats de France J-2 : chiffres et mode d'emploi (7/1/2010)


Les Championnats de France auront lieu ce week-end à Liévin. Aujourd'hui, coup d'œil sur les chiffres et le mode d'emploi de l'édition 2010.

Les Championnats de France 2010 en chiffres :
<TABLE style="WIDTH: 446.2pt; mso-cellspacing: 1.5pt; mso-yfti-tbllook: 1184" class=MsoNormalTable border=0 cellPadding=0 width=595>

<TR style="mso-yfti-irow: 0; mso-yfti-firstrow: yes; mso-yfti-lastrow: yes">
<td style="BORDER-BOTTOM: #ece9d8; BORDER-LEFT: #ece9d8; PADDING-BOTTOM: 0.75pt; BACKGROUND-COLOR: transparent; PADDING-LEFT: 0.75pt; WIDTH: 2.5pt; PADDING-RIGHT: 0.75pt; BORDER-TOP: #ece9d8; BORDER-RIGHT: #ece9d8; PADDING-TOP: 0.75pt" width=3>


</TD>
<td style="BORDER-BOTTOM: #ece9d8; BORDER-LEFT: #ece9d8; PADDING-BOTTOM: 0.75pt; BACKGROUND-COLOR: transparent; PADDING-LEFT: 0.75pt; PADDING-RIGHT: 0.75pt; BORDER-TOP: #ece9d8; BORDER-RIGHT: #ece9d8; PADDING-TOP: 0.75pt">

  • 3 : le nombre d'anciens champions de France au départ à Liévin chez les Elites, David Pagnier (sacré en 1992 et 2001), John Gadret (2004 et 2006) et Francis Mourey (2005, 2007, 2008 et 2009).
  • 6 : le nombre de titres décernés samedi et dimanche dans les catégories Cadettes, Cadets, Juniors, Espoirs, Dames et Elites.
  • 9 : le nombre de cyclo-cross d'envergure organisés précédemment par Liévin, un Championnat d'Europe, trois manches de la Coupe du Monde, un Championnat de France et quatre manches du Challenge National.
  • 11 : le nombre de coureurs issus d'un groupe professionnel : Française des Jeux (2), Caisse d'Epargne (2), Cofidis (2), Roubaix Lille Métropole (2), Ag2r La Mondiale (1), Auber 93 (1) et Bbox Bouygues Telecom (1).
</TD>
<td style="BORDER-BOTTOM: #ece9d8; BORDER-LEFT: #ece9d8; PADDING-BOTTOM: 0.75pt; BACKGROUND-COLOR: transparent; PADDING-LEFT: 0.75pt; PADDING-RIGHT: 0.75pt; BORDER-TOP: #ece9d8; BORDER-RIGHT: #ece9d8; PADDING-TOP: 0.75pt"></TD></TR></TABLE>

· 14 : l'âge du concurrent le plus jeune, Florian Esquer (VCS-TV Pont), né le 15 novembre 1995 et engagé dans la course Cadets.

· 39 : l'âge du concurrent le plus âgé, David Pagnier (CC Villeneuve-Saint-Germain Soissons Aisne), né le 9 octobre 1970 et engagé dans la course Elites.

· 50 : le nombre de coureurs sacrés champions de France de cyclo-cross dans la catégorie Elites depuis la création de l'événement en 1902.

· 120 : en minutes, le temps consacré à l'événement par France 4 et France 3 Nord-Pas-de-Calais, qui retransmettra l'événement de 14h55 à 16h55.

· 62 : le numéro du département organisateur, le Pas-de-Calais, dans la région du Nord-Pas-de-Calais. Arras en est la préfecture.

· 68 : en pourcentage, la proportion de prairie sur le circuit (1766 mètres) contre 24 % de route goudronnée (634 mètres) et 8 % de gravillons (206 mètres).

· 70 : en mètres, la dénivellation positive à chaque tour de circuit, qui comporte cinq buttes, soit 330 mètres de montées.

· 296 : le nombre de participants aux Championnats de France de Liévin, 20 Cadettes, 55 Cadets, 60 Juniors, 61 Espoirs, 37 Dames et 63 Elites.

· 2606 : en mètres, la distance d'un tour de circuit. Le nombre total de tours sera défini sur la base des premiers tours.

· 33500 : le nombre d'habitants de la ville de Liévin, ce qui fait d'elle la cinquième ville du Pas-de-Calais derrière Calais, Boulogne-sur-Mer, Arras et Lens.

Les recordmen :

  • 7 victoires : Eugène Christophe, André Dufraisse et Roger Rondeaux
  • 5 victoires : Dominique Arnould et Robert Oubron
  • 4 victoires : Camille Foucaux et Francis Mourey
  • 3 victoires : Alex Gérardin, Yvon Madiot, Charles Pélissier, Gino Proietti et André Wilhelm
  • 2 victoires : Pierre Bernet, Paul Chocque, Jean-Pierre Ducasse, John Gadret, Martial Gayant, Roger Lacolle, Robert Laforgue, Christophe Lavainne, Christophe Mengin, Georges Meunier, Christophe Morel, David Pagnier, Michel Pelchat et Jean-Michel Richeux


Le programme :

  • samedi 9 janvier (12h45) : Cadettes (30 minutes)
  • samedi 9 janvier (14h30) : Cadets (30 minutes)
  • samedi 9 janvier (15h15) : Espoirs (50 minutes)
  • dimanche 10 janvier (10h45) : Juniors (40 minutes)
  • dimanche 10 janvier (13h15) : Dames (40 minutes)
  • dimanche 10 janvier (15h00) : Elites (60 minutes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clea
Baroudeur
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 20
Localisation : Ligny
Pratique : XC
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 10 Jan 2010 - 13:45

Championnat de France de Cyclo-Cross sur France 4 à 14h55 !!! Very Happy Very Happy Enfin normalement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
catpetitpas
Baroudeur


Nombre de messages : 176
Age : 52
Localisation : ligny en barrois
Vélo : Commençal essence
Pratique : chutes et cascades
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 10 Jan 2010 - 14:26

Merci ma petite Cléa, Corentin était chargé de chercher la chaîne qui retransmettait le championnat de France cyclo-cross, mais tu connais les hommes....J'aurais pu toujours attendre....
Tous pour Steve!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurine

avatar

Nombre de messages : 205
Age : 20
Localisation : Longhcamps sur Aire
Vélo : Lapierre pro race 700
Pratique : XC principalement
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 10 Jan 2010 - 18:19

Steve fini 2ème au sprint, comme l'an dernier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Ven 15 Jan 2010 - 20:54

Anne-Caroline Chausson rejoint Sunn, présentation des Rondes Vertes, David Vazquez de retour chez MSC Bikes, 1er Snow Bike Contest à Ax 3 Domaines.



© Anne-Caroline Chausson
Anne-Caroline Chausson. L'immense championne qu'est Anne-Caroline Chausson rejoint Sunn cette année. Plus qu'un contrat sportif, c'est un véritable partenariat sur le long terme qu'a souhaité mettre en place la marque. En effet, Anne-Caro officiera en tant qu'ambassadrice de la marque Sunn, en marge de ses objectifs sportifs pour les saisons à venir. Elle sera au départ de quelques courses enduros et DH marathons et sera aussi présente sur le stand Sunn pour les grands événements VTT de la saison (Roc d'Azur, présentation des nouvelles gammes, Mondial du VTT...). L'arrivée d'Anne-Caroline Chausson marquera en outre le grand retour du BMX chez Sunn. "C'est la première marque à m'avoir fait confiance il y a une quinzaine d'années, a rappelé la championne. Avec ce retour aux sources, j'espère lui faire bénéficier de mon expérience."

Rondes Vertes. Apparues dans le paysage du VTT guadeloupéen il y a quatre ans, les Rondes Vertes accueilleront cette année le couple Ravanel, Cécile et Cédric, lequel va être amené à découvrir les chemins de l'île. Le couple est l'invité d'honneur des organisateurs des Rondes Vertes de Petit Bourg, qui auront lieu dimanche sur la plage de Viard. Au départ de la plage, les compétiteurs s'engageront ensuite pour un raid de 63 kilomètres sans classement. L'établissement d'une hiérarchie ne sera pas encore pour cette année, l'instauration de classement nécessitant une logistique plus conséquente, mais l'épreuve y réfléchit, forte d'un succès qui ne se dément pas. Pour sa première édition en 2007, 500 vététistes avaient participé à l'événement. Ils étaient plus de 700 l'année dernière. Cinq parcours sont proposés sur 18, 23, 31, 48 et 63 kilomètres.
David Vazquez. L'Espagnol David Vazquez a mis un terme à sa carrière de pilote mais retrouvera néanmoins MSC Bikes, où il a signé un contrat d'embauche. Il y aura pour mission de tester les nouveaux produits de la gamme des vélos et composants MSC et des pneus Maxxis. Il sera également chargé de la communication entre l'entreprise et les médias. "Après dix-sept années en compétition et treize au niveau international, j'ai décidé de mettre fin à ma carrière et essayer d'apporter toute l'expérience acquise au VTT pour MSC Bikes, a annoncé celui qui possède à son palmarès quatre Coupes du Monde, un titre en Maxxis Cup et un titre européen. Je n'arrêterai pas totalement la compétition car je ne manquerai pas de profiter des courses avec de nouvelles priorités, qui seront de tester de nouveaux produits pour la marque MSC Bikes."

Snow Bike Contest. La station d'Ax 3 Domaines organisera, le week-end du 10 et 11 avril, la 1ère édition du Snow Bike Contest, un rendez-vous pyrénéen de VTT enduro sur neige. Cet événement aura pour objectif de réunir 66 compétiteurs aguerris qui s'élanceront sur l'une des onze lignes de front à la rencontre d'un public familial à la recherche d'un spectacle sportif d'exception, après une journée récréative de ski. Ces deux journées dédiées au VTT et au divertissement seront rythmées par trois spéciales (dont deux de 13 kilomètres, avec 5 kilomètres sur neige et plus de 1300 mètres de dénivelé négatif) et entrecoupées par une soirée festive. Pour cette première année, Franck Parolin et Estelle Vuillemin, champions d'Europe de VTT enduro, se joindront aux organisateurs. Pour plus d'informations et pour toutes inscriptions : www.ax-ski.com.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Ven 15 Jan 2010 - 20:57

La 8ème manche de la Coupe du Monde a lieu dimanche à Roubaix en présence d'un Niels Albert affaibli par une fracture d'une côte.

à la télè

http://video-direct.france3.fr/player.php?id=649


© Vélo 101
Passés les championnats nationaux, on entre à présent dans la dernière ligne droite en direction des Championnats du Monde. D'ici là, il reste cependant les deux manches finales de la Coupe du Monde à disputer, parmi lesquelles celle de Roubaix dimanche dans le Nord. Et voilà que l'incident dont a été victime le champion du monde Niels Albert (BKCP-Powerplus) dimanche dernier à Oostmalle relance une Coupe du Monde décidément très indécise. Fin décembre pourtant, le Belge semblait avoir fait la différence une bonne fois pour toutes en reprenant l'avantage vis-à-vis de Zdenek Stybar (Telenet-Fidea), mais c'était sans compter une mauvaise chute qui lui a coûté une fracture d'une côte et l'affaiblira grandement dans la défense de sa position de leader sur le circuit roubaisien, dessiné dans et autour du mythique vélodrome nordiste.

Un moment incertain quant à sa participation à cette avant-dernière manche de la Coupe du Monde, Niels Albert devrait finalement être au départ dimanche. En dépit de la douleur qui le paralyse, il a continué à s'entraîner tout au long de la semaine, accomplissant hier encore une sortie de deux heures et demie sur la route. Son entourage se veut rassurant quant à ses sensations, mais Niels Albert ne sera certainement pas au top dimanche à Roubaix. Il a reçu une infiltration contre la douleur, se sent déjà mieux, mais sa préparation en vue de cette avant-dernière manche internationale a été rudement malmenée. Le champion du monde l'a affirmé : s'il prend le départ, c'est pour défendre sa place de leader de la Coupe du Monde, mais certainement pas pour y jouer la victoire. A Zdenek Stybar de saisir sa chance !
On devrait alors assister à une course passionnante, la Coupe du Monde étant une fois de plus relancée. D'autres coureurs auront intérêt à se montrer en vue de Tabor, comme Sven Nys (Landbouwkrediet-Colnago), Klaas Vantornout (Sunweb-Revor), Kevin Pauwels (Telenet-Fidea), Gerben De Knegt (Rabobank) ou Francis Mourey (Française des Jeux), qui aspire à un podium aux prochains Championnats du Monde. Le circuit, qui a fait son entrée en Coupe du Monde l'année passée, tourne autour du vélodrome à travers des terrains techniques et difficiles. A proximité de la Belgique, il devrait accueillir un très grand nombre de supporters dans l'enceinte du vélodrome roubaisien. Les meilleurs spécialistes du monde seront réunis à deux semaines des Mondiaux, dans les catégories Elites mais aussi Dames, Espoirs et Juniors. Un bon baromètre à l'approche de Tabor.
Le programme :
• dimanche 17 janvier (10h00) : Juniors
• dimanche 17 janvier (11h10) : Espoirs
• dimanche 17 janvier (13h30) : Dames
• dimanche 17 janvier (14h50) : Elites
Classements Coupe du Monde :
Classement Coupe du Monde Juniors # 3 :
1. Gert-Jan Bosman (PBS, Pays-Bas) 132 pt
2. David Van Der Poel (PBS, Pays-Bas) 103 pt
3. Michiel Van Der Heijden (PBS, Pays-Bas) 102 pt
4. Mike Teunissen (PBS, Pays-Bas) 97 pt
5. Jens Vandekinderen (BEL, Belgique) 90 pt
6. Emilien Viennet (FRA, France) 80 pt
7. Matej Lasak (TCH, République Tchèque) 76 pt
8. Laurens Sweeck (BEL, Belgique) 76 pt
9. Jens Adams (BEL, Belgique) 69 pt
10. Emiel Dolfsma (PBS, Pays-Bas) 68 pt
Classement Coupe du Monde Espoirs # 3 :
1. Tom Meeusen (BEL, Belgique) 140 pt
2. Robert Gavenda (SLO, Slovaquie) 115 pt
3. Arnaud Jouffroy (FRA, France) 100 pt
4. Cristian Cominelli (ITA, Italie) 96 pt
5. Tijmen Eising (PBS, Pays-Bas) 87 pt
6. Jim Aernouts (BEL, Belgique) 79 pt
7. Pawel Szczepaniak (POL, Pologne) 74 pt
8. Micki Van Empel (PBS, Pays-Bas) 74 pt
9. Matthieu Boulo (FRA, France) 63 pt
10. Lubomir Petrus (TCH, République Tchèque) 58 pt
Classement Coupe du Monde Dames # 5 :
1. Katherine Compton (USA, Planet Bike) 260 pt
2. Daphny Van Den Brand (PBS, Zzpr.nl-Destil-Merida) 245 pt
3. Marianne Vos (PBS, DSB Bank Ladies Cycling-Team-VVHP) 220 pt
4. Sanne Van Paassen (PBS, Zzpr.nl-Destil-Merida) 183 pt
5. Christel Ferrier-Bruneau (FRA, Béziers Méditerranée Cyclisme) 157 pt
6. Hanka Kupfernagel (ALL, Itera-Stevens) 150 pt
7. Sanne Cant (BEL, BKCP-Powerplus) 139 pt
8. Caroline Mani (FRA, Vienne-Futuroscope) 126 pt
9. Pavla Havlikova (TCH, KC Kooperativa SG Jablonec) 104 pt
10. Helen Wyman (GBR, Kona-FSA) 92 pt
Classement Coupe du Monde Messieurs # 7 :
1. Niels Albert (BEL, BKCP-Powerplus) 505 pt
2. Zdenek Stybar (TCH, Telenet-Fidea) 485 pt
3. Sven Nys (BEL, Landbouwkrediet-Colnago) 415 pt
4. Klaas Vantornout (BEL, Sunweb-Revor) 387 pt
5. Kevin Pauwels (BEL, Telenet-Fidea) 335 pt
6. Gerben De Knegt (PBS, Rabobank) 330 pt
7. Bart Aernouts (BEL, Rabobank) 307 pt
8. Francis Mourey (FRA, Française des Jeux) 302 pt
9. Christian Heule (SUI, Rendementhypo) 281 pt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 16 Jan 2010 - 20:14

Lance Armstrong généreux, Skil-Shimano pense au Tour, Landbouwkrediet-Colnago se présente, fin des Six Jours de Munich, deux blessés chez Bretagne-Schuller.



© Sirotti
Lance Armstrong. Touché par le séisme qui a dévasté Haïti, le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong (RadioShack) a fait une promesse de dons. Le champion s'est engagé à verser la somme de 250 000 dollars afin de venir en aide aux victimes du séisme qui a frappé l'île. "Je suis profondément attristé par ce drame, a déclaré Lance Armstrong depuis Adélaïde, où il est arrivé dans la semaine afin d'y préparer sa rentrée à la Classic Down Under puis au Tour Down Under. Au nom de Livestrong, nous allons verser 250 000 dollars à différentes organisations présentes sur places, parmi lesquelles la Fondation Clinton." Cette fondation mène des campagnes de lutte contre la maladie, la pauvreté et le changement climatique. A ce jour, les Haïtiens ont reçu près de 360 millions de dollars de promesses de dons.

Skil-Shimano. La formation néerlandaise Skil-Shimano a présenté son effectif hier à Rotterdam, là-même d'où partira le prochain Tour de France, dont la formation a fait d'une nouvelle participation son objectif cette saison. Pour prétendre à un nouveau billet d'invitation, le groupe sportif a recruté six nouveaux coureurs, parmi lesquels le Belge Dominique Cornu et les Français Alexandre Geniez et Yann Huguet. "Au-delà du sang neuf qui renforce l'équipe et l'organisation en termes de quantité et de qualité, le noyau fort de l'équipe est préservé, a relevé Iwan Spekenbrink. Pour 2010, nous avons donc un beau collectif qui a toute la confiance de l'encadrement." Skil-Shimano s'est fixé six valeurs cette année : orientation paneuropéenne, esprit d'équipe, investissement dans le développement du personnel, éthique, innovation et respect de l'environnement.
L'effectif de Skil-Shimano :
• Robin Chaigneau (PBS)
• Dominique Cornu (BEL)
• Roy Curvers (PBS)
• Bert De Backer (BEL)
• Koen De Kort (PBS)
• David Deroo (FRA)
• Mitchell Docker (AUS)
• Yukihiro Doi (JAP)
• Alexandre Geniez (FRA)
• Simon Geschke (ALL)
• Floris Goesinnen (PBS)
• Feng Han (CHN)
• Steve Houanard (FRA)
• Yann Huguet (FRA)
• Thierry Hupond (FRA)
• Cheng Ji (CHN)
• Long Jin (CHN)
• Piet Rooijakkers (PBS)
• Albert Timmer (PBS)
• Kenny Van Hummel (PBS)
• Tom Veelers (PBS)
• Jo Vissers (PBS)
• Robert Wagner (ALL)
• Frederik Wilmann (NOR)

© Landbouwkrediet-Colnago
Landbouwkrediet-Colnago. L'équipe belge Landbouwkrediet-Colnago a été présentée dans le courant de la semaine à Bruxelles. Avec deux capitaines de route que sont le septuple champion de Belgique de cyclo-cross Sven Nys et le vétéran Bert De Waele, qui entame sa dixième saison sous les ordres de Gérard Bulens. Cette année, la formation belge comptera vingt-et-un coureurs, soit cinq de plus que l'année dernière, parmi lesquels Steven Caethoven, Davy Commeyne et Hans Dekkers. "A l'exception de Sven Nys, dont le programme sur route est fixé en fonction de ses ambitions en cyclo-cross et en VTT, nous avons vingt coureurs qui souhaitent gagner leur vie sur la route, a noté Gérard Bulens. Les places seront plus chères. Le nombre de courses au calendrier a diminué. Tout le monde devra travailler dur pour pouvoir avoir un beau programme."

L'effectif de Landbouwkrediet-Colnago :
• Frédéric Amorison (BEL)
• Koen Barbé (BEL)
• Dirk Bellemakers (BEL)
• Jonathan Bertrand (BEL)
• David Boucher (FRA)
• Steven Caethoven (BEL)
• Davy Commeyne (BEL)
• Hans Dekkers (PBS)
• Sébastien Delfosse (BEL)
• Bert De Waele (BEL)
• Bart Dockx (BEL)
• Mathieu Drouilly (FRA)
• Benjamin Gourgue (BEL)
• Kevin Neirynck (BEL)
• Sven Nys (BEL)
• Kevin Peeters (BEL)
• Baptiste Planckaert (BEL)
• Martial Ricci-Poggi (FRA)
• Bert Scheirlinckx (BEL)
• Tom Van Den Haute (BEL)
• Geert Verheyen (BEL)
Six Jours de Munich. Les épreuves de Six Jours ne font plus recette. Aussi, l'un des derniers grands rendez-vous du genre vient de mourir. Les Six Jours de Munich ne seront plus organisés cette année, faute d'intérêt pour un concept passé de mode, selon les constatations des organisateurs allemands. Certes, 52000 spectateurs tout de même avaient assisté aux épreuves l'an passé, mais les organisateurs ont surtout relevé une baisse de fréquentation avec 8500 spectateurs de moins que l'année précédente et surtout 12000 de moins que ce qui avait été anticipé. Démoralisés, les Allemands ont donc renoncé à poursuivre leurs efforts. Personne n'a souhaité s'engager à leurs côtés pour organiser les Six Jours de Munich, qui ont donc été définitivement annulés, comme les Six Jours de Stuttgart en 2008 et les Six Jours de Dortmund en 2009. L'événement munichois avait été créé en 1933.

© Vélo 101
Bretagne-Schuller. Actuellement en stage à Villeneuve-Loubet, dans les Alpes Maritimes, l'équipe Bretagne-Schuller doit déplorer deux blessés dans ses rangs. Jean-Marc Bideau et Sébastien Duret ont en effet été accidentés. Le premier souffre d'une fracture du scaphoïde survenue après une chute à l'entraînement. Il a tout de même pris part au stage avec une attelle thermo-moulée. Pas de stage en revanche pour Sébastien Duret, qui est immobilisé pour plusieurs semaine. Samedi dernier, le coureur était allé s'entraîner sur un sentier avec son vélo de cyclo-cross quand il a glissé sur un morceau de glace et est passé par-dessus son guidon. Il souffre d'une fracture de la tête radiale (coude) avec déplacement. Trois vis lui ont été posées après opération. Il restera immobilisé pendant un mois et reprendra début mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 16 Jan 2010 - 20:19

Coordinateur de l'Etape du Tour - "Les dossards de l'Etape du Tour-Mondovélo seront dorénavant attribués en fonction des performances sportives des concurrents."



© Vélo 101


Thomas Delpeuch, l'Etape du Tour-Mondovélo se précise, pouvez-vous nous en donner les grandes lignes ?
L'Etape du Tour-Mondovélo est itinérante. Dans le même esprit, nous souhaitons changer de dispositif pour le village et pour la course. C'est pourquoi, à Pau, le départ 2010 sera donné aux abords du Palais Beaumont. Les sas de départ s'étaleront du Palais Beaumont au Château de Pau, sur l'ensemble du boulevard des Pyrénées, image historique de la ville. Si la météo est bonne, les participants pourront apercevoir la ligne d'arrivée. Le village aura également lieu sur un nouveau site : le stade d'eaux-vives. Pour la troisième année consécutive, l'arrivée sera jugée en altitude, au sommet du géant Tourmalet. La météo peut y être capricieuse donc comme en 2008 et 2009, nous ferons immédiatement redescendre les arrivants vers La Mongie, à 4 kilomètres du sommet, où le village sera installé pour les accueillir.
Quelles sont les barrières que vous vous êtes données en termes de participation ?
Nous espérons que cette édition sera de nouveau un succès. La limite que nous pouvons contrôler est celle des engagés, qui sera certainement poussée à 9500. Le nombre important est celui des partants, qui détermine les besoins d'organisation sur la course (sécurité, médical, ravitaillement...). En acceptant 9500 inscrits, nous devrions approcher les 8000 arrivants, si la météo est bonne. Notre capacité d'accueil dépend du parcours, du format des 80 premiers kilomètres : largeur de route et dénivelé.
Les modalités d'inscription vont-elles évoluer ?
Le tarif d'inscription augmente et passe à 75 euros. Nous souhaitons augmenter la qualité d'organisation de l'épreuve pour qu'elle reste un rendez-vous inoubliable pour chacun des participants. Nous allons renforcer tous les points de l'organisation afin d'éviter la moindre faille et augmenter le confort de chacun. La première amélioration substantielle concerne le mode d'attribution des dossards. Ces derniers vont dorénavant être attribués en fonction des performances sportives des concurrents. Cette mesure permettra de fluidifier la course et améliorera donc le confort et la sécurité de chacun.
Dans la pratique, comment allez-vous faire ?
Le traitement ne sera pas simple. Lors de l'inscription, les participants devront indiquer leurs performances récentes sur l'Etape du Tour-Mondovélo ou, à défaut, sur une autre cyclosportive de référence (140 kilomètres minimum et en montagne). A partir de ces éléments, vérifiables, nous allons classer les dossiers avant d'attribuer les numéros de dossards. Bien entendu, cette attribution ne pourra être affinée à l'extrême, elle ne sera pas le reflet exact du classement de la course. Globalement, nous devrions avoir un peloton avec les plus rapides devant et les moins rapides à l'arrière.
C'est un principe adapté du marathon qui laisse de côté les nouveaux qui n'ont pas de passé en cyclosport, or pas mal de coureurs ne font que l'Etape du Tour en cyclosportive, comment allez-vous agir ?
Effectivement, nous avons mis en place cette formule sur la course à pied depuis des années et le résultat a été très bon. En cyclisme, il n'existe pas de distance de référence donc cette classification est moins simple mais nous pensons qu'elle peut apporter beaucoup. Dans la course à pied, de nombreux organisateurs ont suivi le mouvement. Il en sera peut-être de même pour les cyclosportives, le ski de fond, le VTT... Tous les événements réunissant un grand nombre de participants et sur lesquels les différences de niveaux peuvent poser des problèmes de confort et de sécurité. Il est plus confortable d'évoluer avec des sportifs de son niveau, de son allure, plutôt que de devoir doubler 5000 personnes ou d'être doublé par 5000 personnes. Pour les 'nouveaux' qui n'auraient pas encore de performance sur les éditions précédentes, nous les invitons à envoyer des justificatifs de performances sur d'autres épreuves aux caractéristiques semblables.
Vis-à-vis des étrangers, même démarche via les Tour-operators officiels ?
Les Tour-operators font déjà ce travail de classification depuis un ou deux ans.
Vous attendez-vous à des critiques et des mécontentements pour la première année de ce schéma ?
Il y a toujours quelques critiques quand on change les habitudes. 2010 est une année de transition et nous essayons d'expliquer au mieux notre démarche. Qui va être mécontent ? Celui qui était habitué à partir devant mais qui n'en n'avait pas le niveau et celui qui surestime son niveau.
Selon vous, à quel type d'Etape du Tour les concurrents doivent-ils s'attendre. Ce sera plus facile ou plus dur que 2009 ?
C'est un parcours difficile, les trois cols sont redoutables et les liaisons ne sont pas de tout repos. Cette édition paraît effectivement plus sélective que Montélimar-Mont Ventoux.
Centenaire du passage du Tour dans les Pyrénées oblige, y aura-t-il des surprises prévues en termes de prestations pour les coureurs ?
Les Pyrénées, toutes collectivités confondues, préparent effectivement une belle fête pour le centenaire. Les festivités débuteront le premier week-end de juin avec l'ouverture du col du Tourmalet et la mise en place de la statue du Géant. A cette occasion, des milliers de cyclistes sont attendus pour une montée conviviale du col. Nous avons fait le choix de rapprocher la date de l'Etape du Tour-Mondovélo de celle du passage des professionnels. Les cyclosportifs pourront ainsi rester sur place quelques jours et profiter du spectacle.
D'ici le 18 juillet, quelles sont les grandes étapes qui vous restent à franchir avant cette vraie étape ?
La préparation de l'événement s'étale sur toute l'année. Néanmoins, le lancement des inscriptions sonne tout de même le début d'une phase opérationnelle en collaboration avec les collectivités (départ, arrivée, parcours) et les autorités. La gestion des inscriptions est une étape conséquente. Les autres phases principales sont la validation du dispositif sécurité, la préparation des villages départ et arrivée, le recrutement des bénévoles...
Propos recueillis le 13 janvier 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 17 Jan 2010 - 19:22

Coupe du Monde # 8. Le Tchèque Zdenek Stybar gagne la 8ème manche à Roubaix et prend la tête du challenge international de cyclo-cross.



© Rodolphe Ferrier
Il s'en était approché, était même parvenu à égaliser, mais n'avait encore jamais réussi à prendre la tête du classement général de la Coupe du Monde. Après sa contre-performance à Heusden-Zolder, la seule manche dont il n'aura pas obtenu le podium, le Tchèque Zdenek Stybar (Telenet-Fidea) pensait avoir passé son tour. Le champion du monde Niels Albert (BKCP-Powerplus) semblait en effet avoir fait la différence de manière quasi irrémédiable. Jusqu'à ce qu'une mauvaise chute du Belge dimanche dernier à Oostmalle ne vienne tout remettre en cause. Une côte fracturée, Niels Albert a tenu à honorer son rang de leader de la Coupe du Monde en s'engageant au départ de la huitième et dernière manche du challenge à Roubaix, dans le Nord, mais on savait que sa condition ne serait pas optimale dans l'optique d'y défendre sa pole position.

Il n'y a donc pas eu de miracle sur le spectaculaire circuit de Roubaix, dessiné dans l'enceinte du mythique vélodrome et aux abords de ce monument du cyclisme. Dès le départ, le champion de République Tchèque met le nez à la fenêtre. Zdenek Stybar est pressé d'en découdre mais il évite de se lancer corps et âme dans la bataille trop tôt. Le groupe de tête se compose de Stybar, donc, mais aussi des Belges Albert, Nys, Vantornout, Vervecken et Wellens, du Néerlandais De Knegt et du Français Chainel. Huit hommes prennent les devants sur le circuit roubaisien, et la présence aux avant-postes de l'ancien champion du monde Bart Wellens (Telenet-Fidea) ne passe guère inaperçue. Le Belge tente même sa chance dans le sixième des neuf tours de circuit, entraînant dans sa roue son coéquipier mais non moins adversaire Zdenek Stybar.
Cette fois, c'est la bonne. A l'entame du dernier tiers de la course, le Tchèque est en position de force. Il se débarrasse de Bart Wellens dans le septième tour et se maintient alors seul en tête sur le parcours gras, en direction d'un succès d'estime qui va lui permettre de ravir enfin la tête de la Coupe du Monde à une semaine de la manche finale. Il y aura du spectacle à Hoogerheide, car Niels Albert n'a pas tout à fait dit son dernier mot lui non plus. Certes, le champion du monde s'est incliné, mais il dispose de circonstances atténuantes. A Roubaix, il souffrait encore de sa côte brisée et a qui plus est été victime d'une chute à deux tours de l'arrivée, laquelle l'a finalement repoussé en 8ème position sur la ligne d'arrivée. Zdenek Stybar n'en demandait pas tant. Il s'impose devant les Belges Klaas Vantornout, Sven Nys, Erwin Vervecken et Bart Wellens.
La neuvième et dernière manche de la Coupe du Monde se disputera dimanche prochain à Hoogerheide, aux Pays-Bas.
Classement :
1. Zdenek Stybar (TCH, Telenet-Fidea) en 1h02'19"
2. Klaas Vantornout (BEL, Sunweb-Revor) à 8 sec.
3. Sven Nys (BEL, Landbouwkrediet-Colnago) à 16 sec.
4. Erwin Vervecken (BEL) à 25 sec.
5. Bart Wellens (BEL, Telenet-Fidea) à 38 sec.
6. Gerben De Knegt (PBS, Rabobank) à 1'00"
7. Bart Aernouts (BEL, Rabobank) à 1'12"
8. Niels Albert (BEL, BKCP-Powerplus) à 1'32"
9. Steve Chainel (FRA, Bbox Bouygues Telecom) à 1'43"
10. Enrico Franzoi (ITA, BKCP-Powerplus) à 1'55"
Classement Coupe du Monde Messieurs # 8 :
1. Zdenek Stybar (TCH, Telenet-Fidea) 565 pt
2. Niels Albert (BEL, BKCP-Powerplus) 551 pt
3. Sven Nys (BEL, Landbouwkrediet-Colnago) 480 pt
4. Klaas Vantornout (BEL, Sunweb-Revor) 457 pt
5. Gerben De Knegt (PBS, Rabobank) 380 pt
6. Kevin Pauwels (BEL, Telenet-Fidea) 375 pt
7. Bart Aernouts (BEL, Rabobank) 355 pt
8. Francis Mourey (FRA, Française des Jeux) 332 pt
9. Erwin Vervecken (BEL) 326 pt
10. Christian Heule (SUI, Rendementhypo) 313 pt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Lun 18 Jan 2010 - 13:31

Présentation du Tour Down Under. La 12ème édition de l'épreuve donne mardi le coup d'envoi de la saison 2010 en Australie avec une pléiade de têtes d'affiche.



© Sirotti
Si le critérium disputé dimanche dans les rues surchauffées d'Adélaïde, en Australie, a frappé les trois coups, c'est bel et bien demain que s'ouvrira le rideau sur la saison 2010. Et c'est par un joli clin d'œil que démarrera cette nouvelle année cycliste puisque le Tour Down Under marquera le premier événement d'une saison inscrite sous le signe de l'Australie. Comme le symbole de la réussite des efforts fournis par la fédération internationale depuis plusieurs années afin d'internationaliser le cyclisme, l'Australie fait désormais partie des nations incontournables de notre sport. Le champion du monde est Australien et il remettra justement son titre en jeu à Melbourne à la fin de la saison. Le vélo a conquis les antipodes, en atteste le succès annoncé du 12ème Tour Down Under, qui bénéficiera du plus beau plateau de son histoire.

La destination estivale a séduit nombre de champions. Ces six prochains jours, l'Australie Méridionale aura le plaisir de réunir sous leurs nouvelles couleurs Lance Armstrong (RadioShack), Cadel Evans (BMC Racing Team) et Oscar Pereiro (Astana), mais aussi Alejandro Valverde et Luis-Leon Sanchez (Caisse d'Epargne), Jens Voigt (Team Saxo Bank), Cyril Dessel (Ag2r La Mondiale) et Romain Sicard (Euskaltel-Euskadi). Des vedettes, à l'évidence, même s'il serait improbable de les voir s'illustrer au plus haut niveau dans cette course, la première du calendrier mondial. Le Tour Down Under servira surtout de remise en jambes pour ces clients-là. Pas pour tous en revanche, car ceux qui s'y présenteront déjà en bonne condition ne s'accorderont pas de tour de chauffe ! Les meilleurs ne se feront pas de cadeaux sur les six étapes de cette épreuve d'ouverture. C'est du côté des routiers-sprinteurs qu'il va falloir lorgner.
Ceux-ci seront nombreux à jouer des coudes dans des arrivées qui leur sont traditionnellement favorables, encore que le tracé et la différence de niveaux bénéficient parfois aux audacieux. Pour la gagne, citons néanmoins André Greipel (Team Columbia-HTC), Allan Davis (Astana), Robbie McEwen (Team Katusha), Chris Sutton et Greg Henderson (Team Sky), Graeme Brown (Rabobank), Juan-José Haedo et Stuart O'Grady (Team Saxo Bank), Gert Steegmans (RadioShack), Robert Förster (Team Milram), Robert Hunter (Garmin-Transitions) et Yauheni Hutarovich (Française des Jeux). Le kilométrage modéré des six étapes satisfera tout le monde. L'étape majeure interviendra samedi avec l'arrivée à Willunga, précédée par deux ascensions du Mont Willunga, la difficulté principale de cette édition.
Le parcours :
• 1ère étape (mardi 19 janvier) : Clare-Tanunda (141 km)
• 2ème étape (mercredi 20 janvier) : Gawler-Hahndorf (133,5 km)
• 3ème étape (jeudi 21 janvier) : Unley-Stirling (132,5 km)
• 4ème étape (vendredi 22 janvier) : Norwood-Goolwa (149,5 km)
• 5ème étape (samedi 23 janvier) Snapper Point-Willunga (149 km)
• 6ème étape (dimanche 24 janvier) : Adélaïde-Adélaïde (90 km)
Les 10 derniers vainqueurs :
2009 : Allan Davis (AUS, Quick Step)
2008 : André Greipel (ALL, High Road)
2007 : Martin Elmiger (SUI, Ag2r Prévoyance)
2006 : Simon Gerrans (AUS, Ag2r Prévoyance)
2005 : Luis-Leon Sanchez (ESP, Liberty Seguros-Würth)
2004 : Patrick Jonker (AUS, UniSa)
2003 : Mikel Astarloza (ESP, Ag2r Prévoyance)
2002 : Michael Rogers (AUS, Mapei-Quick Step Espoirs)
2001 : Stuart O'Grady (AUS, Crédit Agricole)
2000 : Gilles Maignan (FRA, Ag2r Prévoyance)
La liste des engagés :
Astana (KAZ)
1. Allan Davis (AUS)
2. Oscar Pereiro (ESP)
3. Valeriy Dmitriyev (KAZ)
4. Andriy Grivko (UKR)
5. Josep Jufre (ESP)
6. Jesus Hernandez (ESP)
7. Gorazd Stangelj (SLO)
RadioShack (USA)

11. Lance Armstrong (USA)
12. Daryl Impey (RSA)
13. Jason McCartney (USA)
14. Yaroslav Popovych (UKR)
15. Sebastien Rosseler (BEL)
16. Tomas Vaitkus (LIT)
17. Gert Steegmans (BEL)
BMC Racing Team (USA)
21. Cadel Evans (AUS)
22. George Hincapie (USA)
23. Karsten Kroon (PBS)
24. Danilo Wyss (SUI)
25. Martin Kohler (SUI)
26. Mauro Santambrogio (ITA)
27. Thomas Frei (SUI)
Omega Pharma-Lotto (BEL)
31. Mickaël Delage (FRA)
32. Olivier Kaisen (BEL)
33. Jonas Ljungblad (SUE)
34. Matthew Lloyd (AUS)
35. Jurgen Roelandts (BEL)
36. Gerben Lowik (PBS)
37. Jurgen Van Goolen (BEL)
Team Columbia-HTC (USA)
41. Andre Greipel (ALL)
42. Michael Rogers (AUS)
43. Bert Grabsch (ALL)
44. Bernhard Eisel (AUT)
45. Marcel Sieberg (ALL)
46. Matthew Goss (AUS)
47. Hayden Roulston (NZL)
Team Sky (GBR)
51. Chris Sutton (AUS)
52. Davide Vigano (ITA)
53. Ben Swift (GBR)
54. Mathew Hayman (AUS)
55. Russell Downing (GBR)
56. Christopher Froome (GBR)
57. Greg Henderson (NZL)
Ag2r La Mondiale (FRA)
61. Martin Elmiger (SUI)
62. Cyril Dessel (FRA)
63. Blel Kadri (FRA)
64. Yuriy Krivtsov (UKR)
65. Ren Mandri (EST)
66. Anthony Ravard (FRA)
67. Ludovic Turpin (FRA)
Team Katusha (RUS)
71. Robbie McEwen (AUS)
72. Alexander Pliuschin (MDA)
73. Eduard Vorganov (RUS)
74. Juan Horrach (ESP)
75. Denis Galimzyanov (RUS)
76. Stijn Vandenbergh (BEL)
77. Sergey Klimov (RUS)
Team Saxo Bank (DAN)
81. Stuart O'Grady (AUS)
82. Jens Voigt (ALL)
83. Kasper Klostergaard (DAN)
84. Baden Cooke (AUS)
85. Frank Hoj (DAN)
86. Juan-José Haedo (ARG)
87. Anders Lund (DAN)
Team Milram (ALL)
91. Robert Foester (ALL)
92. Markus Fothen (ALL)
93. Dominik Roels (ALL)
94. Thomas Rohregger (ALL)
95. Wim Stroetinga (PBS)
96. Luke Roberts (AUS)
97. Bjorn Schroder (ALL)
Française des Jeux (FRA)
101. Mikaël Chérel (FRA)
102. Thibaut Pinot (FRA)
103. Yauheni Hutarovich (BLR)
104. Anthony Roux (FRA)
105. Wesley Sulzberger (AUS)
106. Pierre Cazaux (FRA)
107. Arthur Vichot (FRA)
Caisse d'Epargne (ESP)
111. Alejandro Valverde (ESP)
112. Luis-Leon Sanchez (ESP)
113. José-Joaquin Rojas (ESP)
114. José-Ivan Gutierrez (ESP)
115. Jose Garcia (ESP)
116. Mathieu Drujon (FRA)
117. Matthieu Perget (FRA)
Euskaltel-Euskadi (ESP)
121. Romain Sicard (FRA)
122. Jonathan Castroviejo (ESP)
123. Gorka Izaguirre (ESP)
124. Miguel Minguez (ESP)
125. Mikel Nieve (ESP)
126. Daniel Sesma (ESP)
127. Ivan Velasco (ESP)
Rabobank (PBS)
131. Graeme Brown (AUS)
132. Stef Clement (PBS)
133. Rick Flens (PBS)
134. Tom Leezer (PBS)
135. Koos Moerenhout (PBS)
136. Jos Van Emden (PBS)
137. Pieter Weening (PBS)
Liquigas-Doimo (ITA)
141. Tiziano Dall'Antonia (ITA)
142. Kristjan Koren (SLO)
143. Jacopo Guarnieri (ITA)
144. Maciej Paterski (POL)
145. Mauro Finetto (ITA)
146. Peter Sagan (SVQ)
147. Fabio Sabatini (ITA)
Garmin-Transitions (USA)
151. Jack Bobridge (AUS)
152. Julian Dean (NZL)
153. Cameron Meyer (AUS)
154. Christian Meier (CAN)
155. Trent Lowe (AUS)
156. Robbie Hunter (RSA)
157. Matthew Wilson (AUS)
Footon-Servetto (ESP)
161. José-Alberto Benitez (ESP)
162. Manuel Cardoso (POR)
163. Aitor Perez (ESP)
164. David Gutierrez (ESP)
165. Michele Merlo (ITA)
166. Martin Pedersen (DAN)
167. David Vitoria (SUI)
Quick Step (BEL)
171. Kevin Van Impe (BEL)
172. Mauro Facci (ITA)
173. Thomas Vedel-Kvist (DAN)
174. Nikolas Maes (BEL)
175. Addy Engels (PBS)
176. Jurgen Van De Walle (BEL)
177. Andreas Stauff (ALL)
UniSA-Australia (AUS)
181. Michael Matthews (AUS)
182. Rohan Dennis (AUS)
183. Simon Clarke (AUS)
184. Timothy Roe (AUS)
185. Jonathan Cantwell (AUS)
186. Peter McDonald (AUS)
187. David Kemp (AUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Lun 18 Jan 2010 - 19:04

Cyclisme

18/01/2010 - 12:47
Armstrong : "Le contexte est différent"




AFP



Un an après son retour à la compétition, Lance Armstrong aborde la saison 2010 dans un état d'esprit sensiblement différent. Le fait d'appartenir à une équipe désormais sponsorisée par un groupe américain, Radio Shack, lui donne des responsabilités supplémentaires. Mais son ambition reste la même...
Comment vous sentez-vous à l'heure d'aborder cette nouvelle saison?
L.A. : Je me sens mieux qu'il y a un an à la même époque. Nous avons bien bossé à Hawaï pendant quelques semaines, alors je sais que j'ai un peu de puissance et d'énergie ici. C'est pour ça que j'ai bougé dimanche (NDLR: lors de la Cancer Council Helpline Classic, un critérium organisé en préambule du Tour Down Under. Je voulais me tester et tester les autres.
Comment voyez-vous ce Tour Down Under?
L.A. : Je ne suivais pas beaucoup cette course avant de la découvrir l'année dernière. En 2009, il y avait beaucoup de bons sprinters et certaines équipes étaient là pour contrôler la course. Je pense que nous verrons à nouveau ce type de scenario cette année. Mais on a vu aussi qu'il pouvait y avoir beaucoup de vent certains jours. Si c'est le cas, ça pourrait ouvrir la voie à des échappés ou à une forme de sélection. Il faudra être vigilant.
Etes -vous surpris de voir l'importance qu'une épreuve comme le Tour Down Under est en train de prendre?

L.A. : Vous savez, ce n'est plus le cyclisme que nous avons connu à l'époque d'Eddy Merckx, de Bernard Hinault, ou même de Miguel Indurain. Le cyclisme s'est internationalisé. Il est devenu "global". Il y a des équipes compétitives qui se développent dans de plus en plus de pays, des coureurs viennent de partout. Peut-être que c'est une surprise pour certains, et même à certains égards pour moi, mais c'est une très bonne chose pour notre sport.
Et à titre personnel, quelle est la plus grosse différence entre le lance Armstrong d'il y a 10 ans e celui d'aujourd'hui?
L.A. : La plus grosse différence, c'est qu'aujourd'hui, j'ai quatre enfants. Il y a dix ans, je n'en avais qu'un ! Je ne plaisante pas. Toute votre vie professionnelle et personnelle s'organise différemment une fois que vous avez des enfants. Parfois, j'ai presque l'impression que mon métier, c'est chauffeur, quand je dois les amener au sport ou à l'école. Sinon, l'autre différence par rapport à il y a dix ans, c'est évidemment que j'ai gagné sept Tours de France. Le Tour a changé ma vie. C'est devenu plus difficile pour moi d'aller faire mes courses, dans un bar ou au restaurant en restant tranquille. Ce n'était pas le cas il y a 10 ans. Mais je ne m'en plains pas. Je préfère ma vie telle qu'elle est aujourd'hui que telle qu'elle était il y a 10 ans.
Comment allez-vous répartir votre temps entre votre fondation et la compétition cette année?
L.A. : Je m'occuperai toujours beaucoup de ma fondation contre le cancer, mais un peu moins qu'en 2009. Certains moments, j'essaierai d'y consacrer beaucoup de temps, mais à d'autres périodes, je serai plus focalisé sur la course, sur mon métier. Trouver un équilibre entre les deux n'est pas simple. Quand vous allez sur un grand tour et que vous passez les jours qui précèdent le départ en costume cravate, c'est vraiment compliqué à gérer. Je ne veux plus faire ça.
Si vous vous concentrez davantage sur la course, vous allez obtenir de meilleurs résultats...
L.A. : C'est facile de répondre oui à ce genre de questions, mais il y a quand même beaucoup de choses qui jouent contre moi. Il y a mon âge d'abord, et le fait que beaucoup de gars seront sans doute encore plus forts que l'année dernière. J'aime croire que je peux obtenir de meilleurs résultats, mais c'est sur la route qu'il faudra le montrer.
Ressentez-vous plus d'attentes aujourd'hui qu'il y a un an?
L.A. : Oui. C'est différent parce que le contexte est différent, parce que l'équipe est différente. Radio Shack, c'est une équipe américaine, et ça implique davantage de choses pour moi que d'être sponsorisé par une équipe basée au Kazakhstan.
Cette année, ce sera tout pour le Tour?
L.A. : Le Tour, c'est évidemment l'objectif numéro un. Mais par rapport à 2009, j'aimerai bien être en forme sur l'ensemble de la saison. Si je pouvais être compétitif par séquences au printemps ou au début de l'été, avant le Tour, ce serait bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mar 19 Jan 2010 - 17:28

Tour Down Under # 1. L'Allemand André Greipel reprend ses marques en remportant au sprint la 1ère étape de l'épreuve australienne.



© Sirotti
Cette fois, c'est donc parti ! La saison 2010 est sur les rails, et c'est sous le soleil estival qui inonde l'Australie que les coureurs ont donné leurs premiers coups de pédales. La 12ème édition du Tour Down Under rassemble cette année encore certains des meilleurs coureurs du monde. Une rentrée des classes splendide, qu'on apparenterait assez aisément à un show organisé dans le cadre d'une cérémonie d'ouverture, mais qui n'en a assurément que l'apparence. Car le coup d'envoi de la saison est bel et bien donné, et ceux qui vont batailler sur les routes du monde à compter de ce jour et pour les neuf mois à venir ne se feront plus de cadeaux. Alors bien sûr, il règne un esprit reposé en ce tout début de saison. Mais le gain de la victoire va néanmoins rapidement tirer de leur confort les coureurs engagés entre Clare et Tanunda.

Le confort, il est de courte durée pour le champion du monde Cadel Evans (BMC Racing Team), pris dans une chute après 300 mètres de course seulement. Rien que des égratignures pour l'Australien, mais voilà une première journée mouvementée. Elle le sera aussi pour le tenant du titre Allan Davis (Astana), victime d'une crevaison passée inaperçue aux yeux de ses coéquipiers, lesquels n'ont pas fait le déplacement avec leurs oreillettes en Australie, tant et si bien que le vainqueur sortant du Tour Down Under perd plus de huit minutes dès le premier jour de course. Des anecdotes, très certainement, comme la première échappée de ce Tour Down Under, lancée après 20 kilomètres de course par l'Australien Tim Roe (UniSA-Australia), le Suisse Martin Kohler (BMC Racing Team) et le Français Blel Kadri (Ag2r La Mondiale), les grands animateurs du jour.

© Sirotti
Ensemble, les trois hommes vont faire fructifier leur avantage à dix minutes avant d'être pris en chasse par le peloton et de se rendre à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. Cette première étape n'échappera donc pas à son sprint massif. L'occasion pour l'Allemand André Greipel (Team HTC-Columbia) de reprendre ses marques. Il y a un an, le sprinteur de 27 ans avait commencé l'année de la même manière, avant d'être victime d'une mauvaise chute dans la foulée et de devoir renoncer à la moitié de sa saison. Sans cela, il est fort à parier que Greipel aurait pu rivaliser avec son coéquipier Cavendish en termes de sprints victorieux tout au long de la saison. Le sprinteur germanique semble donc prêt à relever le challenge cette saison. Il s'adjuge au sprint la première étape du Tour Down Under et prend possession du Maillot Ocre.

Demain mercredi, la deuxième étape reliera Gawler à Hahndorf (133,5 km).
Classement 1ère étape :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) les 141 km en 3h15'30"
2. Gert Steegmans (BEL, RadioShack) m.t.
3. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) m.t.
4. Danilo Wyss (SUI, BMC Racing Team) m.t.
5. Greg Henderson (NZL, Team Sky) m.t.
6. Baden Cooke (AUS, Team Saxo Bank) m.t.
7. Graeme Brown (AUS, Rabobank) m.t.
8. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) m.t.
9. José-Joaquin Rojas (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
10. Valeriy Dmitriyev (KAZ, Astana) m.t.
Classement général :
1. Andre Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) en 3h15'20"
2. Gert Steegmans (BEL, RadioShack) à 4 sec.
3. Martin Kohler (SUI, BMC Racing Team) m.t.
4. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 6 sec.
5. Blel Kadri (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
6. Timothy Roe (AUS, UniSA-Australia) à 8 sec.
7. Danilo Wyss (SUI, BMC Racing Team) à 10 sec.
8. Greg Henderson (NZL, Team Sky) m.t.
9. Baden Cooke (AUS, Team Saxo Bank) m.t.
10. Graeme Brown (AUS, Rabobank) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mer 20 Jan 2010 - 17:48

Greipel double la mise




Tour Down Under # 2. L'Allemand André Greipel s'adjuge à nouveau au sprint la 2ème étape et conforte son avance au classement général de la course.



© Sirotti
Qui d'André Greipel (Team HTC-Columbia) ou de son coéquipier Mark Cavendish va le plus vite au sprint ? La question demeure en suspens depuis l'été dernier et la collection de succès du sprinteur germanique sur les routes du Tour d'Espagne. A l'évidence, les deux vont très vite et, par la nature des succès remportés l'an passé, le Britannique précède l'Allemand. Mais n'oublions pas que Greipel avait été victime d'une mauvaise chute dès le début de la saison voici un an, sans quoi il aurait probablement fait de l'ombre à son jeune coéquipier, face auquel on aimerait bien le voir sprinter prochainement, juste histoire d'être fixés... Car l'interrogation ne trouve pas de réponse, si ce n'est qu'André Greipel compte à présent huit victoires d'étapes dans le Tour Down Under en même pas trois éditions, la série restant en cours cette semaine.

A Tanunda hier, l'Allemand a rapidement repris ses automatismes. Il est venu en Australie pour gagner des étapes, purement et simplement, et de la conquête de nouvelles victoires dépendra la défense de son Maillot Ocre de leader du classement général. La deuxième étape se dispute de Gawler à Hahndorf (133,5 km), sous un soleil toujours présent. Le parcours qui traverse le vignoble de l'Australie Méridionale avantage encore une fois les équipes de sprinteurs, mais trois coureurs désirent montrer le maillot en tentant une échappée de loin. Dès les premiers instants de la course, le Français Mickaël Delage (Omega Pharma-Lotto) démarre, entraînant dans sa roue son coéquipier belge Olivier Kaisen (Omega Pharma-Lotto) et l'Australien David Kemp (UniSA-Australia).

© Sirotti
Le trio du jour n'intimide pas le peloton, qui ne se précipite pas tout de go à sa poursuite et laisse les trois attaquants s'octroyer une avance conséquente, de l'ordre de 11'30". Il s'agit alors de ne plus trop tarder à engager la chasse car Mickaël Delage, Olivier Kaisen et David Kemp sont plutôt efficaces à l'avant de la course. Pour preuve, les échappés tiendront tête au peloton jusqu'à 8 kilomètres de l'arrivée, ne s'effaçant qu'au terme d'une fugue de 120 kilomètres. A nouveau, c'est donc au sprint que se termine une étape du Tour Down Under. Aucun sprinteur ne manque cette fois à l'appel mais André Greipel est bien le plus rapide du moment. Pour la deuxième fois de suite, il coupe la ligne d'arrivée en tête devant le Néo-Zélandais Greg Henderson (Team Sky) et l'Australien Robbie McEwen (Team Katusha), confortant ainsi le Maillot Ocre de leader.

Demain jeudi, la troisième étape se déroulera entre Unley et Stirling (132,5 km).
Classement 2ème étape :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) en 3h23'49"
2. Greg Henderson (NZL, Team Sky) m.t.
3. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) m.t.
4. Robert Hunter (AFS, Garmin-Transitions) m.t.
5. Graeme Brown (AUS, Rabobank) m.t.
6. Allan Davis (AUS, Astana) m.t.
7. Danilo Wyss (SUI, BMC Racing Team) m.t.
8. Luke Roberts (AUS, Team Milram) m.t.
9. Baden Cooke (AUS, Team Saxo Bank) m.t.
10. José-Joaquin Rojas (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
Classement général :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) en 6h38'59"
2. Greg Henderson (NZL, Team Sky) à 14 sec.
3. Gert Steegmans (BEL, RadioShack) m.t.
4. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) à 16 sec.
5. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) m.t.
6. Danilo Wyss (SUI, BMC Racing Team) à 20 sec.
7. Graeme Brown (AUS, Rabobank) m.t.
8. Baden Cooke (AUS, Team Saxo Bank) m.t.
9. Robert Hunter (AFS, Garmin-Transitions) m.t.
10. José-Joaquin Rojas (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Jeu 21 Jan 2010 - 19:13

Tour Down Under # 3. Le champion du Portugal Manuel Cardoso s'impose au sprint dans la 3ème étape mais André Greipel reste en tête du classement général.



© Sirotti
Malgré la chaleur caniculaire qui pèse aujourd'hui sur la partie méridionale d'une Australie en plein cœur de l'été, il n'est pas passé inaperçu aux yeux des coureurs que cette troisième étape du Tour Down Under peut s'avérer décisive. Certes, faire la décision sur une échappée n'est plus trop pensable, d'autant moins encore depuis l'accession de l'épreuve à l'échelon ProTour, mais l'étape qui relie Unley à Stirling (132,5 km) est un grand classique et s'est souvent voulue décisive par le passé. La raison ? La course emprunte des routes plus accidentées que d'ordinaire et son final est dessiné sur un long faux-plat montant. Prise à vive allure, la chaussée qui conduit à la ligne d'arrivée peut s'apparenter à une jolie côte, étirer le peloton et provoquer des cassures parfois lourdes de conséquences dans un classement qui se joue aux secondes.

Ceux qui se sont présentés au départ du Tour Down Under avec un minimum d'ambition ont donc particulièrement jeté leur dévolu sur cette troisième étape, qui s'élance à un rythme soutenu. A vrai dire, on va assister à un flot continu d'attaques durant la première moitié de l'épreuve, aucune échappée ne parvenant jamais à prendre plus d'une minute d'avance. Tout cela rend la journée nerveuse, jusqu'à ce qu'une échappée de cinq coureurs ne se dégage à la mi-course. Les animateurs du jour se nomment Jack Bobridge (Garmin-Transitions), Simon Clarke (UniSA-Australia), Karsten Kroon (BMC Racing Team), Maciej Paterski (Liquigas-Doimo) et Jens Voigt (Team Saxo Bank). Leur entreprise va permettre au peloton de souffler un petit peu mais jamais les cinq échappés n'obtiendront plus d'une minute et demie d'avance sur leurs poursuivants.

© Sirotti
Derrière, certaines équipes commencent à rouler. Et on voit la formation Caisse d'Epargne d'Alejandro Valverde venir prêter main forte au Team HTC-Columbia, engagé dans la défense du Maillot Ocre de leader porté par André Greipel. Valverde dévoile clairement son intention d'exploiter le faux-plat final qui s'adapte bien à ses caractéristiques. Les coureurs de sa trempe y voient là l'occasion de vaincre les purs sprinteurs et permettent le retour du peloton sur les cinq échappés du jour avant le final dans Stirling. Le groupe se présente donc en masse au pied de la bosse, quand le champion du Portugal Manuel Cardoso (Footon Servetto) lance le sprint de loin en attaquant d'emblée. Le peloton lancé à ses trousses, l'attaquant contient finalement le retour de Valverde et Evans pour s'adjuger l'étape. Greipel conserve le Maillot Ocre de leader.

Demain vendredi, la quatrième étape se disputera entre Norwood et Goolwa (149,5 km).
Classement 3ème étape :
1. Manuel Cardoso (POR, Footon Servetto) les 132,5 km
2. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
3. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) m.t.
4. Peter Sagan (SVQ, Liquigas-Doimo) m.t.
5. Mauro Finetto (ITA, Liquigas-Doimo) m.t.
6. Michael Rogers (AUS, Team HTC-Columbia) m.t.
7. Luke Roberts (AUS, Team Milram) m.t.
8. Markus Fothen (ALL, Team Milram) m.t.
9. Anthony Roux (FRA, Française des Jeux) m.t.
10. Eduard Vorganov (RUS, Team Katusha) m.t.
Classement général :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) en 9h53'38"
2. Greg Henderson (NZL, Team Sky) à 14 sec.
3. Gert Steegmans (BEL, RadioShack) m.t.
4. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
5. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) à 16 sec.
6. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) m.t.
7. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) m.t.
8. Andriy Grivko (UKR, Astana) à 19 sec.
9. Graeme Brown (AUS, Rabobank) à 20 sec.
10. Robert Hunter (AFS, Garmin-Transitions) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Ven 22 Jan 2010 - 17:07

Tour Down Under # 4. La 4ème étape du Tour Down Under sourit au sprint à l'Allemand André Greipel, qui conforte encore son avance au classement général.



© Sirotti
Il n'a pas été en mesure d'accompagner les puncheurs hier lors du sprint en côte qui a marqué le terme de la troisième étape, mais en se maintenant néanmoins dans le peloton, l'Allemand André Greipel (Team HTC-Columbia) a préservé l'essentiel puisqu'il a pu conserver le Maillot Ocre de leader du classement général qui lui colle à la peau depuis le début de la semaine. En Australie, le coureur est déjà très populaire. En trois éditions, il s'est pratiquement adjugé une dizaine de victoires d'étapes. Vainqueur final il y a deux ans, il avait dû écourter sa série victorieuse l'année passée après une mauvaise chute. Or s'il parvient à passer à travers ce genre de désagrément cette année, André Greipel ira probablement ajouter son nom au palmarès pour la deuxième fois de sa carrière quand se terminera le Tour Down Under dimanche.

Pour y parvenir, il lui faudra en fait dompter demain les deux ascensions du Mont Willunga, où la course a souvent tendance à se décanter. Mais le leader du classement général possède à son avantage un certain nombre de secondes de bonifications récoltées au fil de ses sprints victorieux. Pour repousser un peu plus encore la menace d'un puncheur en vue de l'étape-reine, André Greipel doit donc encore gagner aujourd'hui dans une quatrième étape organisée entre Norwood et Goolwa (149,5 km). C'est un jour venteux qui se lève sur l'Australie. Pas une journée à mettre le nez à la fenêtre, ce que font pourtant Jonathan Castroviejo (Euskaltel-Euskadi), Stef Clement (Rabobank), Olivier Kaisen (Omega Pharma-Lotto), David Kemp (UniSA-Australia), Anthony Ravard (Ag2r La Mondiale) et Thomas Rohregger (Team Milram).

© Sirotti
Les six attaquants du jour s'échappent après quelques kilomètres de course seulement et obtiennent bien vite une avance supérieure à trois minutes. Il faut être courageux car dans ces conditions venteuses, on ne donne pas cher des chances de réussite d'une échappée. Aussi, les six hommes seront logiquement revus à 15 kilomètres de l'arrivée, laissant le champ libre aux sprinteurs. Libre ou presque, car Lance Armstrong (RadioShack) surprend momentanément son monde en tentant une percée dans le final avec son coéquipier Tomas Vaitkus. Un coup pour rien mais qui aura retenu l'attention ! Ce sont donc bien les sprinteurs qui sont de retour à Goolwa. Et sans plier face à la féroce concurrence, André Greipel s'en va glaner un troisième succès d'étape, confortant ainsi son avance au général en vue du week-end.

Demain samedi, la cinquième étape se disputera entre Snapper Point et Willunga (149 km).
Classement 4ème étape :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) les 149,5 km en 3h30'29"
2. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) m.t.
3. Graeme Brown (AUS, Rabobank) m.t.
4. Gert Steegmans (BEL, RadioShack) m.t.
5. Manuel Cardoso (POR, Footon Servetto) m.t.
6. Julian Dean (NZL, Garmin-Transitions) m.t.
7. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) m.t.
8. Matthew Goss (AUS, Team HTC-Columbia) m.t.
9. Robert Forster (ALL, Team Milram) m.t.
10. Yauheni Hutarovich (BLR, Française des Jeux) m.t.
Classement général :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) en 13h23'57"
2. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) à 20 sec.
3. Greg Henderson (NZL, Team Sky) à 24 sec.
4. Gert Steegmans (BEL, RadioShack) m.t.
5. Graeme Brown (AUS, Rabobank) à 26 sec.
6. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) m.t.
7. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) m.t.
8. Andriy Grivko (UKR, Astana) à 29 sec.
9. Robbie Hunter (RSA, Garmin-Transitions) à 30 sec.
10. Baden Cooke (AUS, Team Saxo Bank) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Sam 23 Jan 2010 - 17:03

Tour Down Under # 5. La 5ème étape revient à l'Espagnol Luis-Leon Sanchez mais André Greipel se maintient à la tête du classement général.



© Sirotti
Quand on est un compétiteur, on se prend forcément au jeu de la victoire. De compétiteur, André Greipel (Team HTC-Columbia) en est un sacré. Avec déjà trois succès en poche depuis l'ouverture de la saison mardi, le sprinteur allemand occupe logiquement la première place du classement général du Tour Down Under, une épreuve qu'il avait d'ailleurs remportée il y a deux ans. Or bien qu'il n'était pas venu en Australie afin d'y défendre une place au général, sa position privilégiée l'a fait naître à l'ambition. Si près du but, André Greipel souhaite à présent défendre son statut de leader. Il sait que s'il franchit sans encombre cette cinquième journée de course, la victoire finale lui sera quasiment acquise. Or la cinquième étape n'est quand même pas une partie de plaisir. Entre Snapper Point et Willunga (149 km), il va falloir avoir du punch.

C'est l'étape-reine du Tour Down Under, celle qui, par tradition, contient deux ascensions du Mont Willunga, une butte surplombant la cité de Willunga et dans laquelle les meilleurs prennent souvent un malin plaisir à tester leurs jambes. C'est une fois de plus ce qui va se produire à la faveur de la seconde ascension de la côte, à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. En vérité, nous allons assister à un final époustouflant, bien au-delà de nos prévisions, car c'est le champion du monde Cadel Evans (BMC Racing Team) en personne qui met le feu aux poudres. Dans sa roue, l'Australien entraîne le Slovaque Peter Sagan (Liquigas–Doimo) et les Espagnols Alejandro Valverde et Luis-Leon Sanchez (Caisse d'Epargne). Aussitôt, le quatuor se dote de plusieurs dizaines de secondes d'avance. Le classement général pourrait-il ainsi basculer en leur faveur ?

© Sirotti
Cette pensée est rapidement annihilée car le Team HTC-Columbia sent bien la course et entame rapidement la poursuite. Les secondes d'avance gagnées par les hommes de tête retombent. Malgré tout, les attaquants se disputeront la victoire d'étape dans les rues de Willunga. Cadel Evans voudrait s'imposer plus que tout devant un public qui l'adule, mais il est pris au piège entre les deux coureurs de la Caisse d'Epargne. Sous la flamme rouge, au moment où le peloton revient dans le dos des hommes de tête, Luis-Leon Sanchez démarre. Spécialiste de l'épreuve australienne, le coureur espagnol file alors vers la ligne d'arrivée pour remporter l'étape la plus importante du Tour Down Under. Mais le peloton revient sur ses talons, coupant la ligne 9 secondes plus tard pour permettre à André Greipel de conserver l'avantage au classement général.

Demain dimanche, le Tour Down Under se conclura dans les rues d'Adélaïde (90 km).
Classement 5ème étape :
1. Luis-Leon Sanchez (ESP, Caisse d'Epargne) les 149 km en 3h29'39"
2. Luke Roberts (AUS, Team Milram) à 2 sec.
3. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) à 4 sec.
4. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) m.t.
5. Peter Sagan (SVQ, Liquigas–Doimo) à 6 sec.
6. Markus Fothen (ALL, Team Milram) m.t.
7. Sebastien Rosseler (BEL, RadioShack) m.t.
8. Cameron Meyer (AUS, Garmin-Transitions) m.t.
9. Greg Henderson (NZL, Team Sky) à 9 sec.
10. Fabio Sabatini (ITA, Liquigas-Doimo) m.t.
Classement général :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) en 16h53'45"
2. Luis-Leon Sanchez (ESP, Caisse d'Epargne) à 11 sec.
3. Luke Roberts (AUS, Team Milram) à 17 sec.
4. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) à 20 sec.
5. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) à 21 sec.
6. Greg Henderson (NZL, Team Sky) à 24 sec.
7. Eduard Vorganov (RUS, Team Katusha) à 25 sec.
8. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 26 sec.
9. Markus Fothen (ALL, Team Milram) à 27 sec.
10. Andriy Grivko (UKR, Astana) à 29 sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Dim 24 Jan 2010 - 16:38

Greipel une seconde fois



Pros Publié le 24/01/2010 00:05
Tour Down Under # 6. La 12ème édition du Tour Down Under revient à l'Allemand André Greipel. L'Australien Chris Sutton conclut l'épreuve au sprint à Adélaïde.



© Sirotti
Deux ans après sa première conquête de l'épreuve, l'Allemand André Greipel (Team HTC-Columbia) a donc apposé pour la seconde fois de sa carrière son nom au palmarès du Tour Down Under. L'épreuve d'ouverture de la saison, disputée tout au long de la semaine en Australie, est donc devenue le terrain de chasse favori du sprinteur germanique, celui dont on dit qu'il pourrait être à même de rivaliser avec son coéquipier Mark Cavendish dans les sprints les plus engagés de la saison. Avec cinq victoires d'étapes en 2008, une en 2009 et trois en 2010, André Greipel est l'incontournable spécialiste des sprints du Tour Down Under. Fort logiquement, il sera à nouveau parvenu à remporter le classement général, aidé en cela par les secondes de bonification raflées aux arrivées et par une équipe HTC-Columbia aux aguets hier dans l'étape-reine.

La sixième et dernière étape ne peut plus rien apporter de nouveau au classement général de l'épreuve australienne. Bien sûr, les différences demeurent minces entre les leaders, mais cette étape finale a la forme d'un critérium de 90 kilomètres disputé dans les rues d'Adélaïde, là-même où avait démarré cette semaine d'exhibition en Australie il y a une semaine exactement. Les sprinteurs sont plus que favorisés par la nature du terrain, ce qui n'empêche pas plusieurs échappées de se former, à l'image de celle emmenée dans le final par Wesley Sulzberger (Française des Jeux), Trent Lowe (Garmin-Transitions) et Fabio Sabatini (Liquigas-Doimo). Le trio occupe la tête dans les cinq dernières boucles du circuit urbain, mais l'appétit dévorant des équipes de sprinteurs entraîne un regroupement général à l'abord d'un ultime sprint massif.

© Sirotti
Si André Greipel s'est montré imprenable depuis le départ de ce Tour Down Under, il n'est pas tout à fait infaillible. Ses adversaires en ont la conviction, à commencer par ceux du Team Sky, qui avaient ouvert victorieusement cette semaine australienne il y a une semaine au même endroit. Or quand Greg Henderson avait précédé Chris Sutton, cette fois le résultat est inversé. L'Australien Chris Sutton conclut l'étape en vainqueur, offrant à son pays une belle victoire sur ses terres en conclusion de cette belle semaine. Il précède Greg Henderson et Graeme Brown (Rabobank) tandis que André Greipel, 5ème, s'adjuge le classement général du Tour Down Under pour la deuxième fois de sa carrière, comme Stuart O'Grady en 1999 et 2001. La saison est lancée. Elle ramènera les coureurs en Australie fin septembre pour les Mondiaux !

Classement 6ème étape :
1. Chris Sutton (AUS, Team Sky) les 90 km en 1h53'20"
2. Greg Henderson (NZL, Team Sky) m.t.
3. Graeme Brown (AUS, Rabobank) m.t.
4. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) m.t.
5. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) m.t.
6. Allan Davis (AUS, Astana) m.t.
7. Matthew Goss (AUS, Team HTC-Columbia) m.t.
8. Yauheni Hutarovich (BLR, Française des Jeux) m.t.
9. Gert Steegmans (BEL, RadioShack) m.t.
10. José-Joaquin Rojas (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
Classement général final :
1. André Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) en 18h47'05"
2. Luis-Leon Sanchez (ESP, Caisse d'Epargne) à 11 sec.
3. Greg Henderson (NZL, Team Sky) à 15 sec.
4. Robbie McEwen (AUS, Team Katusha) à 17 sec.
5. Luke Roberts (AUS, Team Milram) m.t.
6. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) à 21 sec.
7. Eduard Vorganov (RUS, Team Katusha) à 25 sec.
8. Jurgen Roelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 26 sec.
9. Robbie Hunter (RSA, Garmin-Transitions) m.t.
10. Markus Fothen (ALL, Team Milram) à 27 sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mar 26 Jan 2010 - 19:45

Championnats du Monde Masters. L'événement s'est disputé samedi dernier à Mol, en Belgique. Ludovic Dubau et Jean-Claude Grange ont été sacrés.



© Vélo 101
Samedi dernier à Mol, en Belgique, se sont déroulés comme de coutume les Championnats du Monde Masters de cyclo-cross, une épreuve réservée aux coureurs de plus de 30 ans. De multiples titres ont été remis par tranches d'âge. Onze au total : huit pour les messieurs, trois pour les dames. De ces nombreuses courses, deux Français sont sortis vainqueurs. Le Reimois Ludovic Dubau, du Team New Cycling, s'est ainsi imposé sur cette épreuve dans la catégorie des 35-39 ans. Déjà sacré à deux reprises sur cette épreuve en 2006 et 2008, le tout premier champion de France de la catégorie a conquis un nouveau maillot arc-en-ciel ! Usé par une longue saison de cyclo-cross qui l'aura vu triompher à seize reprises, le Champenois était motivé par cette course qui lui réussit tant.

Placé sur une peu confortable cinquième ligne sur la grille, assez loin de ses principaux adversaires mieux placés à l'avant, le Français a réalisé un début de course très intensif pour revenir à l'avant dès la fin du deuxième tour sur une épreuve qui en comprenait sept. Profitant de son aisance technique sur les plages ensablées, Ludovic Dubau a pris la tête de la course dans le troisième tour, exploitant tous les passages techniques pour accentuer son avance qui aura culminé à 45 secondes au maximum. Au final, le champion s'est imposé de 24 secondes devant le Belge Jansen et l'Italien Folcarelli. A noter la belle 4ème place du Nancéen Pascal Perrin.
"Sur cette course, j'ai eu de très bonnes sensations physiques, de la fraîcheur mais surtout une grande motivation pour m'imposer avec mon nouveau vélo, a précisé Ludovic Dubau. J'ai utilisé le nouveau modèle de cyclo-cross New Cycling, le Terracotta, que j'ai allégé au maximum pour un poids de 7,250 kg. Il est très maniable et nerveux et ce furent de sacrés atouts sur ce parcours. Le voilà baptisé de belle manière." Autre satisfaction dans le camp tricolore, le titre de champion du monde Masters 55/59 ans est revenu à Jean-Claude Grange devant son compatriote Daniel Perret. La France a obtenu deux autres podiums par le biais d'Olivier Poupin, 3ème des 30/34 ans, et Claudia Saintagne, 3ème des 40/49 ans.
Classement Messieurs 30/34 ans :
1. Sebastian Hanniover (ALL)
2. Sven Van Eyndt (BEL)
3. Olivier Poupin (FRA)
4. Roel Van Houtum (PBS)
5. Patrick De Laat (PBS)
6. Angelo Mirtelli (ITA)
7. Tom Wilmsen (BEL)
8. Kris Snels (BEL)
9. Jan-Albert Krans (PBS)
10. Chyia (TCH)
Classement Messieurs 35/39 ans :
1. Ludovic Dubau (FRA)
2. Wim Jansen (BEL)
3. Mdssimo Folcdrelli (ITA)
4. Pascal Perrin (FRA)
5. Anthony Benbetka (FRA)
6. Mickael Guillard (FRA)
7. Wilfried Veldkamp (PBS)
8. Laurent Lecoeur (FRA)
9. Stefan Denowski (ALL)
10. Michael Lutschewitz (ALL)
Classement Dames 30/39 ans :
1. Gertie Willemems (BEL)
2. Mika Ogishima (JAP)
3. Ilona Meter (PBS)
4. Anja Reinders (PBS)
5. Uenke Lichtenstien (ALL)
6. Nadège Prudhomme (FRA)
7. Caroline Goward (GBR)
8. Felse Faust (ALL)
9. Annet Eendhuizen (PBS)
10. Sandra Leaud (FRA)
Classement Messieurs 40/44 ans :
1. Jens Schwedler (ALL)
2. Erik Teck (BEL)
3. Bert Vervecken (BEL)
4. Jean-Pierre Chalas (FRA)
5. Timo Berner (ALL)
6. Michael Stenzel (ALL)
7. Darren Atkins (GBR)
8. Emiel Borsboom (PBS)
9. Matteo Carrer (ITA)
10. Wim Krieckemans (BEL)
Classement Messieurs 45/49 ans :
1. Marc Druyts (BEL)
2. Dirk Mertens (BEL)
3. Jonny Bold (USA)
4. Danny Verhestraeten (BEL)
5. Johan Vanderaerden (BEL)
6. Ludwig Gladines (BEL)
7. Michel Groenendaal (PBS)
8. Peter Rohde (ALL)
9. Rene Ristau (ALL)
10. Philip Roach (GBR)
Classement Dames 40/49 ans :
1. Olberding Walton (ALL)
2. Marianne Gall (PBS)
3. Claudia Saintagne (FRA)
4. Anne Bertram (ALL)
5. Leal Antonia (USA)
6. Claudia Ravenel (ALL)
7. Diana Cuppens-Heynen (PBS)
8. Cora Verhoeve (PBS)
9. Boom Verstraten (PBS)
10. Teresa Jarzemkoski (USA)
Classement Messieurs 50/54 ans :
1. Mark Verloo (BEL)
2. Kevin Vines (USA)
3. Patrick Sluyts (BEL)
4. Wim Van Den Bergh (BEL)
5. Alain Guinle (FRA)
6. Alfons Schutters (BEL)
7. Benny Andersson (SUE)
8. Ap Bernaerts (PBS)
9. Walter Marynissen (BEL)
10. Xavier Berthon (FRA)
Classement Messieurs 55/59 ans :
1. Jean-Claude Grange (FRA)
2. Daniel Perret (FRA)
3. Dirk Van Sinay (BEL)
4. Jozef Staes (BEL)
5. Dave McMullen (GBR)
6. Daniel Van Oosterwyck (BEL)
7. Roger Van Tichelt (BEL)
8. Chris Geerts (BEL)
9. Alcantara Alonso (ESP)
10. Jan Steensma (PBS)
Classement Dames 50 ans et + :
1. Maryline Ruseckas (USA)
2. Lucia Pizzolotto (ITA)
3. Lillian Pfluke (USA)
4. Brinke Klein (PBS)
5. Christine Dufond-Dematteis
6. Carina Borjesson (SUE)
7. Catherine Boulangue (FRA)
Classement Messieurs 60/64 ans :
1. François Mertens (BEL)
2. Felix Luyten (BEL)
3. Edward Lievens (BEL)
4. Jan-Guido Geudens (BEL)
5. Fred De Kinkelder (PBS)
6. Jos Sas (BEL)
7. Jacobus Dekkers (BEL)
8. Leo De Busser (BEL)
9. Christian Jupilat (FRA)
10. Jean-Marc Chevalier (FRA)
Classement Messieurs 65 ans et + :
1. Romam Boelens (BEL)
2. Victor Barnett (GBR)
3. Herman Martens (BEL)
4. Klaas Stobbe (PBS)
5. Salvador Infante (FRA)
6. Lambert Van Den Wiel (PBS)
7. Armin Elpel (ALL)
8. Crit Alleleyn (PBS)
9. Ives Michael (GBR)
10. André Melet (FRA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mer 27 Jan 2010 - 18:08

Bbox Bouygues Telecom souhaite finir en beauté



Pros Publié le 27/01/2010 16:00
L'équipe Bbox Bouygues Telecom aborde la saison avec un objectif prioritaire : retrouver un repreneur pour perdurer en 2011.



© Vélo 101
Il y avait une certaine émotion ce midi au moment où se sont présentés les vingt-six coureurs de l'équipe Bbox Bouygues Telecom au siège de l'entreprise à Boulogne-Billancourt. Une saveur particulière puisqu'il s'agissait là de la dernière présentation du genre dans l'auditorium de la société, qui a annoncé l'été dernier qu'elle cesserait son partenariat à l'issue de la saison 2010. "Le sponsoring d'une équipe cycliste ne correspondait plus au mode de communication de Bouygues, a précisé son vice-président Emmanuel Forest. Nous avons choisi de nous associer pour une année supplémentaire à Jean-René Bernaudeau avant de passer la main. Nous sommes fiers d'avoir accompagné cette équipe et pouvons témoigner auprès d'un futur partenaire qui hésiterait à l'idée de succéder à Bouygues que le jeu en vaut la chandelle."

Le manager de l'équipe vendéenne, Jean-René Bernaudeau, avait néanmoins le sourire. Ses négociations avec un éventuel repreneur progressent bien et il connaît la qualité de son groupe sportif. Certes, l'équipe Bbox Bouygues Telecom a été rétrogradée en deuxième division sur un choix de la Commission des Licences, mais cette décision n'affecte pas le moins du monde le manager. L'équipe Bouygues sera présente sur le Tour de France et les plus belles courses du calendrier français. Et s'il faut se battre pour obtenir une place sur un événement plus coté, eh bien ses coureurs se battront ! Il possède dans ses rangs des valeurs sûres. Vainqueurs d'étapes sur le Tour de France en 2009, Thomas Voeckler et Pierrick Fédrigo demeureront les leaders naturels de la formation, Laurent Lefèvre arborant quant à lui le statut de capitaine de route.

© Vélo 101
Du côté des recrues, Jean-René Bernaudeau n'a pas été trop gourmand, mais les trois coureurs qui viendront en renfort en cette année cruciale possèdent tous des qualités indéniables. Freddy Bichot, Anthony Charteau et Nicolas Vogondy devraient faire honneur au maillot turquoise cette saison. Les autres devraient poursuivre leur épanouissement. Mûrissent en effet des coureurs comme William Bonnet, Cyril Gautier, Pierre Rolland, Johann Tschopp et Sébastien Turgot, sur lesquels on devrait pouvoir compter encore tout au long de l'année. Le message adressé par Jean-René Bernaudeau à sa formation est clair : réaliser une saison sans temps mort, avec de l'audace, de l'implication, de la rigueur et des valeurs propres à la formation. Car si toutes les belles histoires ont une fin, il reste aux Bbox d'écrire cette fin. Et du mieux possible.

L'effectif de Bbox Bouygues Telecom :
• Yukiya Arashiro (JAP)
• Giovanni Bernaudeau (FRA)
• Freddy Bichot (FRA)
• William Bonnet (FRA)
• Franck Bouyer (FRA)
• Steve Chainel (FRA)
• Anthony Charteau (FRA)
• Mathieu Claude (FRA)
• Pierrick Fédrigo (FRA)
• Damien Gaudin (FRA)
• Cyril Gautier (FRA)
• Yohann Gène (FRA)
• Saïd Haddou (FRA)
• Vincent Jérôme (FRA)
• Guillaume Le Floch (FRA)
• Laurent Lefèvre (FRA)
• Alexandre Pichot (FRA)
• Perrig Quémeneur (FRA)
• Pierre Rolland (FRA)
• Mathieu Sprick (FRA)
• Yuri Trofimov (RUS)
• Johann Tschopp (SUI)
• Sébastien Turgot (FRA)
• Thomas Voeckler (FRA)
• Nicolas Vogondy (FRA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Mer 27 Jan 2010 - 18:10

L'équipe Ag2r La Mondiale, présentée à Paris, souhaite défendre le cyclisme français au plus haut niveau avec un effectif beaucoup plus combatif.



© Vélo 101
L'hiver dernier, l'émergence de nouvelles équipes aux budgets sans équivalents a bouleversé le paysage du cyclisme. Deux équipes françaises n'ont pas été reconduites dans le ProTour, ce à quoi a échappé Ag2r La Mondiale, dont la licence a été renouvelée et qui demeure aujourd'hui l'une des deux formations françaises encore présente au plus haut niveau. On parle un peu moins français dans les pelotons internationaux, les coureurs qui ont repris au Tour Down Under la semaine passée ont pu en témoigner, et pour se maintenir à un tel niveau, il a fallu que les partenaires fassent un effort budgétaire supplémentaire. Vincent Lavenu n'a pas eu besoin d'user beaucoup d'arguments. Les dirigeants d'Ag2r ont la passion du vélo, et le regain de notoriété de leur entreprise les a convaincus depuis longtemps des bienfaits de ce partenariat.

"C'est une chance que d'avoir obtenu cette licence ProTour, a estimé Vincent Lavenu à l'occasion de la présentation de l'équipe rhônalpine, boulevard Haussmann à Paris. Nous sommes fiers de pouvoir peser sur le cyclisme mondial et de continuer à défendre le cyclisme français au plus haut niveau." Son équipe maintenue au sommet de la hiérarchie, Vincent Lavenu a revu son effectif. Il a intégré sept nouveaux coureurs et a souhaité bâtir un groupe plein d'envie autour de vrais bagarreurs. A ses talentueux Nicolas Roche, Rinaldo Nocentini, Cyril Dessel et Tadej Valjavec, il a ajouté du peps et de l'enthousiasme à son groupe en enrôlant des guerriers comme le champion de France Dimitri Champion, de retour dans un effectif ProTour après une année en continentale, Maxime Bouet, Ben Gastauer, David Le Lay ou Anthony Ravard. On en reparlera...

© Vélo 101
D'ailleurs, les résultats n'ont pas tardé à porter leurs fruits. La moitié des vingt-huit coureurs du groupe a déjà repris la compétition la semaine dernière, et la saison a démarré en fanfare, sur les consignes des dirigeants d'Ag2r La Mondiale. C'est que l'équipe tient à valider sur le terrain son statut de formation ProTour. Si son objectif prioritaire restera le Tour de France, dont Rinaldo Nocentini avait porté le Maillot Jaune sur huit étapes l'été dernier, la formation savoyarde souhaite gagner dès le début de la saison. Elle a abordé l'année avec un gros moral et envisage de marquer les esprits sur des courses comme Paris-Nice, Milan-San Remo et Liège-Bastogne-Liège ! Les nouvelles couleurs du groupe sportif, arborées depuis le dernier Tour de France, lui ont déjà porté chance. L'esprit combatif de la formation Ag2r ne peut que porter ses fruits.

L'effectif d'Ag2r La Mondiale :
• José-Luis Arrieta (ESP)
• Julien Bérard (FRA)
• Guillaume Bonnafond (FRA)
• Maxime Bouet (FRA)
• Dimitri Champion (FRA)
• Cyril Dessel (FRA)
• Hubert Dupont (FRA)
• Vladimir Efimkin (RUS)
• Alexander Efimkin (RUS)
• Martin Elmiger (SUI)
• John Gadret (FRA)
• Ben Gastauer (LUX)
• Kristof Goddaert (BEL)
• Sébastien Hinault (FRA)
• Blel Kadri (FRA)
• Yuriy Krivtsov (UKR)
• David Le Lay (FRA)
• Julien Loubet (FRA)
• René Mandri (EST)
• Loyd Mondory (FRA)
• Rinaldo Nocentini (ITA)
• Anthony Ravard (FRA)
• Christophe Riblon (FRA)
• Nicolas Roche (IRL)
• Nicolas Rousseau (FRA)
• Gatis Smukulis (LET)
• Ludovic Turpin (FRA)
• Tadej Valjavec (SLO)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Jeu 28 Jan 2010 - 10:23

Michelin présente sa nouvelle gamme VTT



VTT Publié le 28/01/2010 08:40
La marque Michelin a présenté à Chypre sa toute nouvelle gamme après deux années d'absence dans le monde du VTT.


Après deux années d'absence dans le monde du VTT, le manufacturier français a présenté à Chypre, devant un parterre de journalistes européens et américains, sa nouvelle gamme de pneumatique destinée à la pratique du tout terrain. Composée de trois nouveaux pneus, cette gamme se veut accessible au plus grand nombre. Elle est articulée autour de deux grands axes : les terrains (roulants, intermédiaires et extrêmes) avec le type de sculpture, et la pratique avec le cross-country, l'enduro ou bien encore la descente avec la section du pneu. La croisée de ces deux axes a permis de donner un tableau où le vététiste pourra faire un choix adapté.

Pour les terrains roulants, le pneu préconisé est le Wildrace'R, très proche du défunt XC Dry 2. Les pains de gomme (comprenez crampons) sont très proches et optimisés sur la bande de roulement afin d'augmenter le rendement et de limiter les crevaisons. La forme et la position des crampons latéraux sont identiques et facilitent les sorties d'ornières, améliorent la prise d'angle ainsi que le grip. La nouveauté réside dans l'arrivée de nouvelles sections. Nous avons roulé avec ce pneu en tubeless 2.25 en version Advanced Technology. L'Advanced Technology est réservée aux pneus en 127 TPI et représente le haut de gamme. Ce sont des pneus sur lesquels Michelin a mis tout son savoir-faire technologique en œuvre, tant sur la sculpture que sur le composé des tringles, des nappes de carcasses ou encore sur le mélange des gommes utilisées. Un petit mot sur les gommes Dual Compound pour tubeless, une gomme dure sur le dessous de la carcasse pour protéger contre les agressions et pour le maintien des crampons à l'effort. Une autre plus tendre sur le dessus, en contact avec le terrain, pour améliorer le grip.

Testé sur un terrain rocailleux et argileux en cours de séchage, avec une pression de 1.7 bar pour un pilote de 82 kg, les premières sensations ont été convaincantes. Le rendement est digne d'un slick, le confort est accru par la taille conséquente du ballonnet. La rigidité de la carcasse autorise les faibles pressions qui rajoutent confort et grip, même sur la roche humide. Mis à rude épreuve, nous n'avons déploré aucune crevaison.

Pour les terrains mixtes, c'est le Wildgrip'R qui doit répondre à vos besoins. Une fois encore, la sculpture de ce pneu est assez proche de son prédécesseur le XC AT, mais à l'inverse du Wildrace'R, des retouches ont été réalisées. Les crampons latéraux sont espacés régulièrement et leurs dimensions ont évolué (plus petit pour plus de souplesse) pour l'adhérence en courbe et les sorties d'ornières. Le crampon en losange du défunt XC AT a été revu pour améliorer sa durée de vie. Les angles de dépouilles des crampons ont eux aussi évolué (plus importants) pour améliorer l'assise et la résistance à l'arrachement. Enfin, les crampons ont été évidés pour un gain de poids. En clair au centre du pneu, les crampons sont massifs et suffisamment proches pour favoriser le rendement sans pénaliser le débourrage. Sur les côtés, la disposition des pains de gomme assure progressivité et efficacité dans les prises d'angles.

Nous l'avons testé en tubeless 2.00 en version Advanced Technology sur un terrain rocailleux et gras. Première constatation, ce pneumatique doit une fois encore être peu gonflé, 1.6 bar toujours pour 82 kg. Il est impressionnant de constater la rigidité de la carcasse et la dureté de la gomme des crampons. En termes de comportement, le rendement est bon, tout comme la motricité, surtout sur le gras. A l'inverse, si vous êtes trop gonflé, vous aurez une fâcheuse tendance à riper sur les rochers. Tout comme le Wildrace'R, pas de crevaison à déplorer durant cette prise en main. A noter que deux sculptures spécifiques en dimension 2.5 et 2.6 sont dédiées à la descente.

Enfin le dernier de la gamme, le Wildrock'R, est dédié aux terrains extrêmes. Pour la première fois, Michelin propose un pneumatique à l'aise dans la boue et la rocaille. Les crampons massifs disposés sur toute la largeur de la bande de roulement doivent permettre de résister aux contraintes de la boue et de la rocaille. Les crampons latéraux ont été dessinés en forme de griffe afin de garantir une excellente tenue en dévers et en courbe et favoriser la sortie d'ornière. Enfin, le sillon central est là pour apporter de la directivité, surtout sur terrain boueux. Nous n'avons pas testé ce pneu en dynamique. Mais auprès de certains pilotes d'enduro, nous avons constaté qu'ils n'ont pas hésité à descendre la pression à 1.1 bar pour des poids pilote aux alentours de 73 kg. Détail surprenant au toucher, la pression ressentie donne une impression plus proche des 2 bars que du 1 bar, on vous laisse imaginer la rigidité de la carcasse. Là encore, deux pneus sont dédiés à la descente.

En conclusion, même si la grande nouveauté chez Michelin réside essentiellement dans un choix important de dimensions, nous ne pouvons que nous féliciter de revoir le manufacturier français revenir au VTT, surtout qu'il nous a promis encore plein de nouveautés lors du prochain Eurobike. Wait and see...

Source : Vélo 101 > http://www.velo101.com/actualite/default.asp?id=17961&Section=VTT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5487
Age : 53
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   Jeu 28 Jan 2010 - 19:34

Cofidis : apporter une réponse sur le vélo !



Pros Publié le 28/01/2010 15:45
L'équipe nordiste Cofidis veut apporter une réponse sur le vélo pour retrouver une licence ProTour et convaincre son sponsor de rester en 2011.



© Vélo 101
L'équipe Cofidis a conclu ce midi le bal des présentations d'équipes dans le cadre fastueux de la salle Wagram, à deux pas de l'Arc Triomphe. Tapis rouge parsemé d'étoiles hollywoodiennes marquées du nom des coureurs, parterre d'invités de standing, cérémonie dans un ensemble architectural du second Empire... Rien qu'à cela, Cofidis a déjà l'allure d'une très grande équipe. Et pourtant, l'hiver dernier, l'Union Cycliste Internationale a estimé que les résultats du groupe n'étaient pas à la hauteur de son statut d'équipe ProTour. A cela s'est ajouté l'avenir incertain d'une équipe qui ignore encore si Cofidis se réengagera à ses côtés en 2011. Le couperet est donc tombé : la formation nordiste a perdu sa licence ProTour. Il n'en fallait pas davantage pour toucher Eric Boyer dans son orgueil. Électrisé, le manager tient à rétablir la situation.

Le discours tenu ce midi à Paris par les dirigeants de Cofidis est clair : apporter une réponse sur le vélo ! L'équipe a la ferme intention de démontrer qu'elle a le niveau d'une formation ProTour. Elle ambitionne de terminer la saison parmi les vingt premières équipes mondiales et bien plus encore en tête des groupes sportifs français. Pour y parvenir, Cofidis mise sur un effectif dynamique et enthousiaste, emmené par des capitaines de route tels que David Moncoutié et Stéphane Augé, des valeurs sûres comme Samuel Dumoulin, Amaël Moinard et Rémi Pauriol et de jeunes talents à l'image de Guillaume Blot, Julien El Farès et Rein Taaramae. Les Nordistes ont ainsi mis à disposition des coureurs de nouveaux moyens humains (un diététicien, un podologue, un posturologue...). Rien n'a été laissé au hasard. Même le maillot a été redynamisé !

© Vélo 101
C'est que cette saison 2010 s'annonce doublement décisive. Outre la reconquête d'une place au plus haut niveau de la hiérarchie, l'équipe doit éclaircir un avenir qui demeure incertain. La société de crédit en ligne Cofidis a décidé de prolonger son partenariat d'une année mais se donne encore le temps de la réflexion avant de communiquer, fin mars, une décision quant à la poursuite d'un partenariat qui a commencé en 1997. A budget égal et plutôt confortable, les coureurs de l'équipe nordiste auront donc tout à prouver dans les semaines à venir. "Nous voulons retrouver notre place au plus haut niveau et séduire la société Cofidis afin de renouveler notre contrat, a résumé le directeur sportif Francis Van Londersele. Les coureurs ont beaucoup travaillé afin de gagner d'emblée." Sur le modèle de la récente victoire de Samuel Dumoulin...

L'effectif de Cofidis :
• Stéphane Augé (FRA)
• Guillaume Blot (FRA)
• Mickaël Buffaz (FRA)
• Rémi Cusin (FRA)
• Jean-Eudes Demaret (FRA)
• Samuel Dumoulin (FRA)
• Leonardo Duque (COL)
• Julien El Farès (FRA)
• Julien Fouchard (FRA)
• Tony Gallopin (FRA)
• Kevyn Ista (BEL)
• Christophe Kern (FRA)
• Jens Keukeleire (BEL)
• Kalle Kriit (EST)
• Sébastien Minard (FRA)
• Amaël Moinard (FRA)
• David Moncoutié (FRA)
• Damien Monier (FRA)
• Rémi Pauriol (FRA)
• Nico Sijmens (BEL)
• Rein Taaramae (EST)
• Tristan Valentin (FRA)
• Romain Zingle (BEL)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)   

Revenir en haut Aller en bas
 
infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» infos diverses sur le VTT et autres ( vélo 101)
» Recherche infos diverses sur Vstrom
» infos diverses sur les grands joueurs
» Infos diverses
» Infos diverses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny ! :: Ici, on discute ! :: Vélo et compagnie-
Sauter vers: