Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny !

Cross-country / Enduro / Freeride / DH / Route / Cyclo-cross
 
AccueilAccueil  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Championnats du Monde Route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5540
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Championnats du Monde Route    Lun 27 Sep 2010 - 17:25

Cette semaine, six titres mondiaux seront remis en jeu à Geelong, en Australie, à l'occasion des Championnats du Monde. On avance nos montres de huit heures !


© Sirotti Cette semaine, six coureurs vont devenir champions du monde ! Et qui dit champion du monde inclue bien entendu toute la planète. Notre bonne vieille France mais aussi les territoires qui se situent de l'autre côté du globe, comme l'Australie, où le cyclisme conquérant a gagné de vrais passionnés en l'espace d'une décennie. La fédération internationale devait en tenir compte. Le vélo se parle à présent dans toutes les langues du monde et les Mondiaux ne peuvent plus concerner que le Vieux Continent. La volonté de l'UCI est d'expatrier son événement hors d'Europe une fois tous les cinq ans. Détentrice de deux des six titres qui seront remis en jeu cette semaine, dont le titre suprême avec Cadel Evans, l'Australie va ainsi recevoir pour la toute première fois les Championnats du Monde de cyclisme sur route. Cap est mis sur Melbourne.

Jamais les Mondiaux ne s'étaient tenus aussi loin du foyer traditionnel du cyclisme, bien qu'ils aient déjà visité l'Amérique et l'Asie depuis leur création en 1927. Cela nécessite quelques efforts d'adaptation. Melbourne se situe à vingt-quatre heures de vol de Paris... et en avance dans le temps puisque l'Australie orientale possède huit heures d'avance sur l'Hexagone. Et ça se compliquera ce week-end puisque les Australiens passeront à l'heure d'été dans la nuit de samedi à dimanche, ce qui signifie qu'il faudra encore avancer les montres d'une heure, soit neuf heures de décalage avec la France ! En d'autres termes, quand l'identité du nouveau champion du monde se révèlera dimanche vers 16h50, il sera 7h50 en France. Il y a de quoi avoir la tête complètement à l'envers, d'autant plus si l'on vous dit que les Mondiaux de Melbourne ont en fait lieu à Geelong, à 70 km de la deuxième cité d'Australie, au sud-est du continent.

Le cœur des Championnats du Monde va en effet battre sur la baie de Corio, dans une petite localité touristique où avait déjà été organisée une manche de la Coupe du Monde féminine. Les courses chronométrées qui ouvriront les festivités mercredi et jeudi se disputeront autour de Geelong sur un circuit de 22,9 kilomètres présentant quelques portions déstabilisantes pour les purs rouleurs, notamment une bosse de 1600 mètres de long avec des passages à 13 %. En fait, seule la course-reine commencera au départ de Melbourne puisque, particularité de ces Mondiaux, une portion en ligne de 82,3 kilomètres ouvrira l'épreuve avant l'entrée sur le circuit, une boucle de 15,9 kilomètres à accomplir à onze reprises. On l'a beaucoup dite propice à un sprint massif, il ne devrait guère en être le cas dimanche d'après les avis sur place des uns et des autres. D'autant plus que, pour la première fois, les oreillettes seront proscrites toute la semaine...

Le programme des Championnats du Monde 2010 :

• Championnat du Monde CLM Espoirs (mercredi 29 septembre) : 31,8 km
• Championnat du Monde CLM Dames (mercredi 29 septembre) : 22,9 km
• Championnat du Monde CLM Messieurs (jeudi 30 septembre) : 45,8 km
• Championnat du Monde Espoirs (vendredi 1er octobre) : 159 km
• Championnat du Monde Dames (samedi 2 octobre) : 127,2 km
• Championnat du Monde Messieurs (dimanche 3 octobre) : 262,7 km

Les champions du monde sortants :

• Championnat du Monde CLM Espoirs : Jack Bobridge (Australie)
• Championnat du Monde CLM Dames : Kristin Armstrong (Etats-Unis)
• Championnat du Monde CLM Messieurs : Fabian Cancellara (Suisse)
• Championnat du Monde Espoirs : Romain Sicard (France)
• Championnat du Monde Dames : Tatiana Guderzo (Italie)
• Championnat du Monde Messieurs : Cadel Evans (Australie)

La délégation française :

• CLM Espoirs : Johan Le Bon (Bretagne-Schuller) et Geoffrey Soupe (CC Etupes)
• CLM Dames : Jeannie Longo (AS Palais Sports Alpexpo)
• CLM Elites : Sylvain Chavanel (Quick Step) et Nicolas Vogondy (Bbox Bouygues Telecom)
• Espoirs : Arnaud Demare (CC Nogent-sur-Oise), Tony Gallopin (Cofidis), Romain Hardy (Bretagne-Schuller), Johan Le Bon (Bretagne-Schuller), Jean-Lou Paiani (Sojasun Espoir-ACNC) et Geoffrey Soupe (CC Etupes)
• Dames : Sophie Creux (ESGL 93-GSD Gestion), Christel Ferrier-Bruneau (Vienne-Futuroscope), Jeannie Longo (AS Palais Sports Alpexpo) et Edwige Pitel (SC Michella Fanini)
• Elites : William Bonnet (Bbox Bouygues Telecom), Sylvain Chavanel (Quick Step), Romain Feillu (Vacansoleil), Cyril Gautier (Bbox Bouygues Telecom), Anthony Geslin (FDJ), Sébastien Hinault (Ag2r La Mondiale) et Yoann Offredo (FDJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5540
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Mar 28 Sep 2010 - 19:12

Les épreuves chronométrées des Championnats du Monde emprunteront une grosse partie du circuit des courses en ligne. Les Espoirs et les Dames s'y essaieront demain.


© Sirotti C'est demain que s'ouvriront les Championnats du Monde 2010 en Australie, avec l'organisation en ouverture des épreuves chronométrées. Les Espoirs et les Dames s'essaieront les premiers sur les routes du sud-est du continent, imités jeudi par les hommes, sur lesquels nous reviendrons plus en détail demain, après validation des partants et attribution des ordres de départ. En attendant, les deux premières épreuves des Mondiaux de Melbourne vont permettre de découvrir, façon grandeur nature, le circuit qui fait tant parler de lui depuis des mois. On l'avait dit propice aux sprinteurs, on se demande qui est allé chercher des idées pareilles, et voilà que maintenant que les coureurs sont arrivés en Australie, toutes les idées reçues s'envolent en poussière. Peut-être qu'on en finira au sprint dimanche, mais certainement pas en peloton groupé !

Ces deux prochains jours, il ne sera pas tout à fait question de s'interroger sur le déroulement des courses en ligne, mais les épreuves chronométrées vont en tout cas permettre de découvrir le niveau de difficulté d'un circuit qui sera emprunté dans sa quasi intégralité par tous les concurrents. Demain matin (de 2h00 à 6h00, heure française), les Espoirs s'élanceront pour deux tours de 15,9 kilomètres reprenant la majeure partie du circuit des courses de vendredi, samedi et dimanche. Au total, il leur faudra accomplir 31,8 kilomètres. Les Français Johan Le Bon et Geoffrey Soupe sont engagés mais ils n'appartiendront pas au clan des favoris. Médaillé d'argent l'année passée, le Portugais Nelson Oliveira devra contenir l'Américain Taylor Phinney, qui a récemment vaincu Levi Leipheimer au Championnat des Etats-Unis de la discipline. Gare en outre à Alex Dowsett, Marcel Kittel, Benjamin King, Evgeny Kovalev et Tom Dumoulin.

Chez les femmes (de 7h00 à 8h50, heure française), la succession à Kristin Armstrong est ouverte. L'Américaine avait mis un terme à sa carrière sur son titre mondial et laisse l'Allemande Judith Arndt rêveuse, elle qui a terminé 4ème en 2005, 3ème en 2008 et 2ème en 2009. Seules Amber Neben, sacrée il y a deux ans, et l'inaltérable Jeannie Longo, quatre fois lauréate dans l'exercice, ont déjà remporté le titre par le passé. La course s'annonce ouverte, les femmes devant parcourir une grande boucle de 22,9 kilomètres empruntant là encore la majeure partie du circuit des courses en ligne. Le parcours commence en descente, ce qui devrait permettre aux coureurs de s'élancer sur un tempo élevé. Puis se présentera la première difficulté, celle du Mont Pleasant, une côte courte mais raide que les coureurs emprunteront par un autre versant ce week-end. Une descente de 2,5 kilomètres vers Queens Park, une seconde difficulté et un retour par la baie, que les coureurs longeront pendant 3 kilomètres (gare au vent) feront la particularité de ce tracé.

La liste de départ des Espoirs :

10h00 : Frayre-Moctezuma Eder (Mexique)
10h02 : Arthur Van Overberghe (Belgique)
10h04 : Jimmi Sörensen (Danemark)
10h06 : Michael Vink (Nouvelle-Zélande)
10h08 : Nikita Novikov (Russie)
10h10 : Hugo Houle (Canada)
10h12 : Luke Durbridge (Australie)
10h14 : Matteo Mammini (Italie)
10h16 : Silvan Dillier (Suisse)
10h18 : Daniil Fominykh (Kazakhstan)
10h20 : Fabio Silvestre (Portugal)

10h50 : Siarhei Papok (Biélorussie)
10h52 : Andrew Talansky (Etats-Unis)
10h54 : Ramunas Navardauskas (Lituanie)
10h56 : Johan Le Bon (France)
10h58 : Michal Kwiatkowski (Pologne)
11h00 : Javier-Eduardo Gomez (Colombie)
11h02 : Guillaume Van Keirsbulck (Belgique)
11h04 : Shem Rodger (Nouvelle-Zélande)
11h06 : Rohan Dennis (Australie)
11h08 : Jakub Novak (République Tchèque)
11h40 : David Boily (Canada)
11h42 : Martijn Keizer (Pays-Bas)
11h44 : Evaldas Siskevicius (Lituanie)
11h46 : Andreas Hofer (Autriche)
11h48 : Piotr Gawronski (Pologne)
11h50 : Gianluca Leonardi (Italie)
11h52 : Sebastian Balck (Suède)
11h54 : Andrei Krasilnikau (Biélorussie)
11h56 : Rasmus Christian Quaade (Danemark)
11h58 : Taylor Phinney (Etats-Unis)

12h30 : King-Lok Cheung (Hong Kong)
12h32 : Jesus Herrada (Espagne)
12h34 : Geoffrey Soupe (France)
12h36 : Blaz Jarc (Slovénie)
12h38 : Marcel Kittel (Allemagne)
12h40 : Tom Dumoulin (Pays-Bas)
12h42 : Evgeny Kovalev (Russie)
12h44 : Benjamin King (Etats-Unis)
12h46 : Alex Dowsett (Grande-Bretagne)
12h48 : Nelson Oliveira (Portugal)


La liste de départ des Dames :

15h00 : Veronica Leal (Mexique)
15h01 : Kimberley Yap (Malaisie)
15h03 : Chanpeng Nontasin (Thaïlande)
15h04 : Kathryn Bertine (Saint-Christophe-et-Niévès)
15h06 : Lesya Kalitovska (Ukraine)
15h07 : Valeria-Teresita Müller (Argentine)
15h09 : Mariana Mohammad (Malaisie)
15h10 : Tatiana Panina (Biélorussie)
15h12 : Yelena Antonova (Kazakhstan)
15h13 : Dinah Chan (Singapour)
15h15 : Svitlana Galyuk (Ukraine)
15h16 : Patricia Schwager (Suisse)
15h18 : Shara Gillow (Australie)
15h19 : Tara Whitten (Canada)
15h21 : Grace Verbeke (Belgique)
15h22 : Doris Schweizer (Suisse)
15h24 : Rosa-Maria Bravo (Espagne)
15h25 : Monrudee Chapookham (Thaïlande)
15h27 : Evelyn Stevens (Etats-Unis)
15h28 : Melissa Holt (Nouvelle-Zélande)
15h30 : Emma Johansson (Suède)
15h31 : Katazina Sosna (Lituanie)
15h33 : Tatiana Guderzo (Italie)
15h34 : Anne Samplonius (Canada)
15h36 : Charlotte Becker (Allemagne)
15h37 : Belen Lopez (Espagne)
15h39 : Jeannie Longo-Ciprelli (France)
15h40 : Vicki Whitelaw (Australie)
15h42 : Tatiana Antoshina (Russie)
15h43 : Emilia Fahlin (Suède)
15h45 : Emma Pooley (Grande-Bretagne)
15h46 : Noemi Cantele (Italie)
15h48 : Regina Bruins (Pays-Bas)
15h49 : Amber Neben (Etats-Unis)
15h51 : Olga Zabelinskaya (Russie)
15h52 : Linda Villumesen (Nouvelle-Zélande)
15h54 : Alexis Rhodes (Australie)
15h55 : Judith Arndt (Allemagne)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la cigogne

avatar

Nombre de messages : 1736
Age : 34
Localisation : sur les sentiers
Vélo : tous
Pratique : tout
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Jeu 30 Sep 2010 - 11:38

Cancellara gagne en mettant 1min02 à Millar au contre la montre individuel, à 47km/h de moyenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
teddy
Baroudeur
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 21
Localisation : Nançois (beach )
Vélo : Trek Remedy 7 2010 et Trek Madone 3.5 2012
Pratique : Enduro
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Jeu 30 Sep 2010 - 17:52

1. CANCELLARA Fabian SAX 58'09" 250
2. MILLAR David GRM 01'02" 150
3. MARTIN Tony THR 01'12" 120
4. PORTE Richie SAX 01'19" 108
5. ROGERS Michael THR 02'25" 96
6. MOERENHOUT Koos RAB 02'40" 84
7. SANCHEZ GIL Luis Leon GCE 02'44" 72
8. ZABRISKIE David GRM 02'51" 60
9. BODNAR Maciej LIQ 03'00" 53
10. LARSSON Gustav Erik SAX 03'01" 48
11. GRABSCH Bert THR 03'06" 43
12. KONOVALOVAS Ignatas CTT 03'07" 39
13. GUSEV Vladimir KAT 03'27" 35
14. OYARZUN GUIÑEZ Carlos Ivan - 03'30" 31
15. VOGONDY Nicolas BTL 03'39" 28
16. GRIVKO Andriy AST 03'40" 25
17. GUTIERREZ PALACIOS Jose Ivan GCE 03'42" 23
18. RASMUSSEN Alex SAX 03'45" 21
19. CHAVANEL Sylvain QST 04'00" 19
20. BRAJKOVIC Janez RSH 04'0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D@vid
Admin
avatar

Nombre de messages : 3199
Age : 46
Localisation : Ligny
Vélo : Cannondale Scalpel carbon 1 - Cannondale Synapse Hi Mod Ultegra
Pratique : Rando XC et route
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Jeu 30 Sep 2010 - 20:45

Belle place aussi pour Jeannie Longo, 5e du CLM… à 52 ans !

Quant à Contador, il est champion du monde de dégustation de steack dopant ! confused confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Baroudeur
avatar

Nombre de messages : 1366
Age : 56
Localisation : VELAINES 55
Vélo : Giant Anthem Adv. 27.5-1 / Kuota KEBEL
Pratique : Rando XC et Route
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Jeu 30 Sep 2010 - 22:15

Pour moi dimanche matin, au ptit-déj ça sera "saucisse de Morteau frites Coca" Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5540
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Sam 2 Oct 2010 - 11:25

Cyclisme - Mondiaux
01/10/2010 - 13:20 - Mis à jour le 02/10/2010 - 10:46
Pas si simple


Longtemps annoncé comme très favorable aux sprinters, le parcours de Geelong, terre d'accueil du Mondial 2010, apparait en réalité un peu plus corsé que prévu. Si une arrivée groupée n'est pas à exclure, il faudra être d'abord être costaud avant d'être rapide pour revêtir le maillot arc-en-ciel.
Il y a encore quelques mois, l'évocation du Mondial 2010 en Australie se résumait à un seul mot: sprint. Ce tracé des Antipodes était taillé pour une arrivée massive. Pas assez sélectif, trop soft, on a tout entendu. C'était quand tout le monde en parlait sur des "on dit". Depuis, au fil des reconnaissances, et à mesure que l'échéance s'est approchée, le discours s'est nuancé. Aujourd'hui, il est admis par une majorité d'observateurs et d'acteurs que Geelong ne se résumera pas à une gentille promenade du dimanche. Il faudra cravacher pour gagner. Et si sprint il y a, il ne sera probablement pas aussi massif que prévu initialement.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les deux principaux favoris pour succéder dimanche à Cadel Evans sont Philippe Gilbert et Filippo Pozzato. Deux hommes dont la pointe de vitesse n'est pas négligeable, certes, mais qui sont avant tout de formidables puncheurs. Et ce parcours hybride (avec, contrairement à la tradition, 100 premiers kilomètres en ligne et non sur un circuit, qui ne sera donc emprunté que sur 11 tours de 15.9 kilomètres) peut convenir à un homme tout terrain, surtout avec ce vent annoncé capricieux. Les deux principales bosses du circuit sont courtes, mais très pentues. Avec environ 1 kilomètre et 600 mètres, il ne faudra pas trainer pour attaquer. Mais les pourcentages seront là (9% de moyenne pour Challambra Crescent, la première des deux côtes). Les deux difficultés, placées à peu près au milieu des 16 km du circuit, vont en user plus d'un. "Ce sera dur", prévient d'ailleurs Gilbert.

Cavendish: "Trop dur pour moi"

Attention, il n'est pas du tout exclu qu'un sprinter s'impose dimanche. Mais pas n'importe lequel. Le problème, c'est que pour amener un pur sprinter à la victoire, il faudra des équipes capables de contrôler la course. Or beaucoup de nations, notamment des nations majeures, celles qui pèsent traditionnellement sur les débats, ont choisi de ne pas jouer la carte du sprint, ou alors très partiellement. Parfois par la force des choses, comme les Belges. Privés de Tom Boonen, ils miseront sur Philippe Gilbert. En Italie, Paolo Bettini a choisi de se priver de Daniele Bennati et Alessandro Petacchi. Il y a certes Mark Cavendish, mais il n'aura que deux équipiers à ses côtés au sein de la maigrichonne. Trop peu pour maîtriser quoi que ce soit. C'est donc la configuration du peloton, autant que celle du parcours, qui laisse penser que la course ne débouchera pas forcément sur un sprint d'envergure.

Car pour le reste, tout est ouvert. Trop facile pour imaginer qu'un homme seul puisse résister à un peloton lancé à ses trousses, mais suffisamment corsé, tout de même, pour pourrir la vie des sprinters. A certains types de sprinters en tout cas. Pour un Oscar Freire ou un Tyler Farrar, il ne devrait pas y avoir de souci. En revanche, on voit mal un Mark Cavendish sortir indemne d'un tel tracé. D'autant que la phase d'arrivée, en faux plat montant, ne sera pas simple. Cavendish le reconnait d'ailleurs lui-même, d'autant que la phase d'arrivée, en faux plat montant, ne sera pas simple. "D'après ce qu'on m'avait dit et ce que j'avais entendu, j'avais une vraie chance de l'emporter, raconte la star de Columbia HTC. Mais je n'avais pas vu le circuit moi-même. Maintenant que j'y suis allé, je dois revoir à la baisse mes objectifs. C'est trop dur pour moi." Comme quoi, il faut toujours se méfier des "on dit".






Dernière édition par mx le Sam 2 Oct 2010 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5540
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Sam 2 Oct 2010 - 11:29

Bronzini au sommet



L'Italienne Giorgia Bronzini a remporté le titre de championne du monde sur route, devant la Néerlandaise Marianne Vos et la Suédoise Emma Johansson, sur le circuit australien de Geelong. La Britannique Nicole Cooke a échoué à la quatrième place, juste devant l'Allemande Judith Arndt.
Giorgia Bronzini a donné à l'équipe féminine d'Italie son troisième titre en quatre ans dans la course en ligne des Championnats du monde samedi à Geelong. Bronzini s'est imposée au sprint devant la Néerlandaise Marianne Vos et la Suédoise Emma Johansson au terme des 127,2 kilomètres (huit tours de circuit) courus sous un ciel ensoleillé.

La Britannique Nicole Cooke et l'Allemande Judith Arndt, parties à l'avant à 6 kilomètres de l'arrivée, ont été reprises à moins de 150 mètres de la ligne. Cooke, sacrée en 2008 l'année de son titre olympique à Pékin, et Arndt, victorieuse en 2004, ont été débordées dans la ligne droite d'arrivée jugée en faux-plat montant. Elles ont pris respectivement les 4e et 5e places. Bronzini, championne du monde de course aux points en 2009 (piste), a condamné Vos (23 ans) à une nouvelle médaille d'argent, sa 4e en quatre ans. "Il m'a fallu faire un choix dans le sprint", a déclaré Vos. "Ou bien je lançais de loin et je prenais le risque de perdre la médaille d'or, ou bien j'attendais et Cooke et Arndt pouvaient très bien aller au bout".

" D ifficile à interpréter"

Bronzini (27 ans), troisième de la course arc-en-ciel en 2007 quand sa compatriote Marta Bastianelli avait conquis l'or, a succédé au palmarès à Tatiana Guderzo, une autre Italienne, qui a essayé en vain de passer à l'attaque dans le dernier tour. "J'ai dit aux filles, à Noemi (Cantele) et Tatiana (Guderzo), d'essayer de partir et, si elles n'y parvenaient pas, de travailler pour moi dans le sprint", a expliqué Bronzini en qualifiant le circuit de "difficile à interpréter".

"Tout dépend de l'intensité de la course", a-t-elle estimé. "Si la course avait été dure d'entrée, je n'aurais pas eu ma chance, je me serais mise au service de l'équipe". Dans le sprint, Johansson (27 ans) a dû couper son effort le long des barrières. La Suédoise, qui a protesté sur le moment, est revenue ensuite sur sa première impression: "Sur le coup, j'ai pensé que Marianne (Vos) avait dévié de sa ligne dans le sprint. Mais, ensuite, j'ai vu les images et j'ai compris que ce n'était pas le cas." Cinquième en 2007 puis quatrième en 2008, la Suédoise (2e de la course des JO de Pékin) est montée pour la première fois sur le podium mondial.

Giorgia Bronzini (ITA), vainqueur: "J'ai fait une course d'attente mais pour moi, c'était dur de garder ma place dans le premier peloton. Bien qu'étant en forme, je n'étais pas certaine de pouvoir tenir sur ce circuit. D'ailleurs, si la course avait été dure d'entrée, je me serais mise au service de l'équipe. Je me suis accrochée, je me suis dit dans le dernier tour que c'était ma chance. Je me suis retrouvée dans la roue de Marianne (Vos), je savais que j'avais la possibilité de la déborder."

Marianne Vos (NED), 2e: "Dans le final, j'avais de bonnes sensations. Je savais que Giorgia (Bronzini) était rapide et j'avais vu les Italiennes la remonter pour le sprint. L'an prochain, je reviendrai."

Emma Johansson (SUE), 3e: "Sur le coup, j'ai pensé que Marianne (Vos) avait dévié de sa ligne dans le sprint. Mais, ensuite, j'ai vu les images et j'ai compris que ce n'était pas le cas. Ce sont les barrières qui revenaient un peu vers l'intérieur de la route. J'ai même heurté avec le casque quelqu'un qui était au bord. J'espère qu'il n'a rien..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5540
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Sam 2 Oct 2010 - 13:35

Dimanche 3 octobre de 5h50 à 8h
Retransmission en direct du championnat du monde de route élite sur France 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5540
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Sam 2 Oct 2010 - 13:38

De l'audace sinon rien


Depuis plusieurs années, l'équipe de France peine à peser sur la course aux Championnats du monde. Tout indique que ce sera encore le cas cette année. Alors Laurent Jalabert, qui compte notamment sur Sylvain Chavanel et Romain Feillu, demande à ses hommes d'oser. L'audace sera leur meilleure arme.
Autant le dire tout de suite, Laurent Brochard a de bonnes chances d'être encore le dernier champion du monde français en date. Sacré en 1997, celui qui portait alors les couleurs de l'équipe festina attend encore son successeur. Même si le Mondial reste une course parfois pleine de surprises, elle laisse rarement de place au hasard. La loi des plus forts s'impose. Et celle loi, le cyclisme français n'a plus els moyens de l'appliquer. Il ya bien longtemps que les Tricolores ne pèsent plus sur la course dans ce contexte trop relevé pour eux.

Alors, que leur reste-t-il? L'audace, l'opportunisme. Des idées à défaut de pétrole. Pour jouer un rôle dimanche à Geelong, les hommes de Laurent Jalabert devront oser. Même sans garantie de résultat. L'ancien vainqueur de la Vuelta, conscient de ne pas disposer d'une arme fatale, voulait des pétards, capables d'exploser à tout moment de la course. Les Bleus doivent semer la zizanie et rompre le fil d'un scenario préétabli par les grosses écuries s'ils veulent passer du rôle de spectateurs à celui d'acteurs à part entière. A ce titre, tout le monde aura le droit de sortir. "Nous allons jouer un rôle actif, a promis Jalabert. Je n'ai que sept coureurs, contre neuf aux principales nations, mais ces sont coureurs n'aiment pas rester dans le peloton. Ils vont bouger."

Chavanel et Feillu en "leaders"

C'est vrai, ce côté bougeotte ressort de la sélection de Jalabert. Mais pour avoir un minimum d'organisation d ans le joyeux bazar qu'ils souhaitent mettre en place, les Français vont tout de même s'appuyer sur deux hommes de base: Sylvain Chavanel et Romain Feillu. Chavanel est sans doute un des rares en France à pouvoir tenir la distance imposée par un Championnat du monde (267 km). Il a la caisse pour cela. A 31 ans et sept participations derrière lui, il a aussi l'expérience. Le Poitevin était d'ailleurs le seul à être déjà présent à Mendrisio voilà un an. Même s'il n'était pas sur la Vuelta, comme le souhaitait Jalabert, il apparait incontournable.

Dans un autre registre, celle du sprint, l'autre carte majeure du sélectionneur, c'est Romain Feillu. Auteur d'une grosse fin d'été, avec notamment une victoire dans le Grand Prix de Fourmies et un podium sur Paris-Bruxelles, la petite flèche de Vacansoleil peut surprendre. Mais Feillu aura-t-il la caisse pour tenir la distance et être encore prêt à bagarrer dans le final? Jalabert le pense. "Oui, il a la capacité d'être là sur la fin. Il est en excellente condition", juge-t-il. Faute de disposer d'un leader mastoc à la Pozzato ou à la Gilbert, Jalabert fait avec ce qu'il a. Davantage dans la catégorie bonne petite équipe que grosse armada, les Bleus veulent oser, pour ne rien regretter. Une chose est sûre, ils n'ont rien à perdre puisque personne ne les attend.

LES SEPT FRANCAIS

William Bonnet (Bbox): 28 ans. 1re sélection. Pro depuis 2005
Sylvain Chavanel (Quick Step): 31 ans. 8e sélection. Pro depuis 2000
Romain Feillu (Vacansoleil): 26 ans. 2e sélection. Pro depuis 2007
Cyril Gautier (Bbox): 23 ans. 1re sélection. Pro depuis 2007
Anthony Geslin (FDJ): 30 ans. 3e sélection. Pro depuis 2002
Sébastien Hinault (AG2R-La Mondiale): 36 ans. 2e sélection. Pro depuis 1997
Yoann Offredo (FDJ): 23 ans. 1re sélection. Pro depuis 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mx
Admin
avatar

Nombre de messages : 5540
Age : 54
Localisation : Ligny
Vélo : Giant TCR Advanced SL - Scott Scale 29'
Pratique : Route / XC
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    Lun 4 Oct 2010 - 8:47

Championnat du Monde. Au bout d'une course aussi indécise que captivante, le Norvégien Thor Hushovd décroche le titre mondial devant Breschel et Davis.


© Sirotti Il a enfilé l'étoffe sacrée avec soin, comme pour mieux apprécier ce moment unique dans la vie d'un champion. La manche gauche d'abord, la droite ensuite, avant que le maillot ne glisse le long de son torse, l'enveloppant comme la deuxième peau qui sera sienne pendant un an. Et puis il a contemplé sa poitrine ceinte des cinq bandes de l'arc-en-ciel et il a acquiescé pour signifier que cette tunique sur ses épaules, elle avait fière allure. A Geelong, et au bout d'une course d'une grande intensité, Thor Hushovd est devenu champion du monde. Du circuit australien, on avait tout dit, tout imaginé aussi, mais le scénario qu'il nous aura été donné de vivre en ce dimanche après-midi ne pouvait être plus captivant, car époustouflant d'intensité dans ses deux dernières heures et empreint d'indécision jusque dans les derniers mètres.

Ces Championnats du Monde 2010 possèdent deux particularités nouvelles. D'abord, un tronçon en ligne reliant Melbourne au circuit de Geelong doit être parcouru sur la distance de 82,3 kilomètres. Cette originalité permet à cinq joyeux drilles de prendre part à la très longue échappée matinale qui viendra casser la monotonie d'une course appelée à se jouer tardivement. N'ayant aucune chance de peser sur le final, Matthew Brammeier (Irlande), Mohammed-Saïd Elammoury (Maroc), Oleksandr Kvachuk (Ukraine), Jackson Rodriguez (Venezuela) et Diego-Alejandro Tamayo (Colombie) choisissent de marquer ces Mondiaux par leur présence aux avant-postes de bon matin. Le peloton ne s'en fait guère, il les reverra, et leur accorde plus de 21'30" d'avance avant l'entrée sur le circuit d'arrivée, un tracé de 15,9 kilomètres à parcourir onze fois et présentant deux bosses situées à mi-parcours mais d'interminables bouts droits jusqu'à la ligne d'arrivée.



© Sirotti La seconde particularité de ces Mondiaux à l'autre bout du monde, c'est l'abolition des oreillettes. La course va présenter un visage humain. Sans l'apport des émetteurs, le physique sera primordial, le sens tactique capital. Et la tactique, justement, elle entre en ligne de compte à un peu plus de cinq tours de l'arrivée. On l'a répété, le circuit de Geelong peut échapper au sprint massif pour lequel on le prédestinait, mais à la condition de durcir la course de bonne heure. L'équipe d'Italie l'a bien compris et elle prend donc ses responsabilités à 90 kilomètres du but. Une mèche est allumée dans la sixième ascension du Mount Pleasant (1000 mètres à 7,5 %). Cinq coureurs de la squadra azzura se propulsent aux avant-postes, Gavazzi, Nibali, Pozzato, Tosatto et Visconti et avec eux ce sont les principaux favoris qui se découvrent.

Un sublime démarrage porte Philippe Gilbert seul en tête dans les 10 derniers kilomètres.

Loin du terme de l'épreuve, trente-deux coureurs se dégagent. Philippe Gilbert est là, Cadel Evans aussi, et l'on retrouve avec eux les Belges Hoste, Roelandts et Van Avermaet, les Allemands Greipel, Martin et Wegmann, les Espagnols Barredo, Plaza et Zubeldia, les Hollandais Boom, Moerenhout et Poels, les Australiens Gerrans et O'Grady, les Suisses Albasini et Morabito, les Russes Brutt et Trofimov et des nations isolées : la France (Offredo), la Colombie (Serpa), le Danemark (Sörensen), les Etats-Unis (Van Garderen), l'Irlande (Roche), la Norvège (Boasson-Hagen) et la Slovénie (Stangelj). La course marque un premier tournant et le petit paquet s'empresse de coopérer, portant rapidement son avantage à 1'25" sur le peloton qui se désintègre progressivement et à la tête duquel roule notamment l'équipe d'Espagne, vexée de n'avoir pas pu placer ses leaders à l'avant. Pendant ce temps, l'échappée matinale vit ses dernières minutes. L'Ukrainien Oleksandr Kvachuk sera le dernier à se rendre à 45 kilomètres de l'arrivée.



© Sirotti Une première sélection semble donc avoir été faite mais il convient d'insister encore dans les derniers tours de circuit. De nouveau, l'équipe d'Italie bouscule la course, par le biais de Nibali et Visconti cette fois, auxquels ne répondent que Moerenhout, Serpa et Sörensen. L'imposant groupe de tête fragilisé, il devient une proie facile pour le peloton, tout du moins ce qu'il en reste, et c'est finalement un regroupement général auquel on va assister à 25 kilomètres de l'arrivée. Tout est à refaire mais l'assaut des favoris n'aura pas été vain car la course a bel et bien été durcie et il ne reste plus que quarante coureurs en tête à l'entame du dernier tour de circuit. Le moment est venu pour les puncheurs de griller leur dernière cartouche. Et le super favori qu'est Philippe Gilbert, après une tentative avortée à 20 kilomètres du but, va marquer les esprits. Le peloton franchit le Mount Pleasant pour la dernière fois lorsque le Belge place un démarrage foudroyant. Il est certain que si la ligne d'arrivée avait été tracée au sommet de la côte, le Wallon aurait été imbattable. Seulement voilà, il reste 9 kilomètres à accomplir depuis le haut de la bosse jusqu'à la ligne d'arrivée, et l'interminable ligne droite qui ramène les coureurs sur le front de mer est une offense aux attaquants. Même avec les 20 secondes d'avance qu'est parvenu à obtenir Philippe Gilbert à la faveur de son sublime démarrage. S'il l'avait fait à Paris-Tours, il ne le fera pas à Geelong.

Momentanément pris en chasse par un groupe composé à nouveau de Cadel Evans, Philippe Gilbert doit accepter son sort à 3 kilomètres du but. La route était décidément trop longue vers la ligne blanche. Et c'est un groupe réduit à une vingtaine d'unités qui s'achemine vers le dernier kilomètre, avec à son bord les rapides Freire, Hushovd, Bole, Davis, Pozzato... et Romain Feillu, qui aura bel et bien été capable d'accompagner le peloton des tout meilleurs jusqu'au bout. Il en avait la conviction, il nous l'a démontré, et il ira chercher en Australie la 10ème place au sprint. Et de la vingtaine de coureurs qui déboule dans le faux-plat final, le Norvégien Thor Hushovd jaillit sur la gauche de la chaussée, remontant l'entreprenant Matti Breschel et le local Allan Davis. A 32 ans, le spécialiste des classiques du nord s'impose en colosse qu'il est à l'issue d'une épreuve fantastique qu'il aura su gérer à la perfection. C'est ça aussi, un champion du monde.

Consultez la galerie photos des Championnats du Monde

http://www.velo101.com/photos/galerie/championnats-du-monde/48

Classement :

1. Thor Hushovd (Norvège) les 257,2 km en 6h21'49" (40,4 km/h)
2. Matti Breschel (Danemark) m.t.
3. Allan Davis (Australie) m.t.
4. Filippo Pozzato (Italie) m.t.
5. Greg Van Avermaet (Belgique) m.t.
6. Oscar Freire (Espagne) m.t.
7. Alexandr Kolobnev (Russie) m.t.
8. Assan Bazayev (Kazakhstan) m.t.
9. Yukiya Arashiro (Japon) m.t.
10. Romain Feillu (France) m.t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Championnats du Monde Route    

Revenir en haut Aller en bas
 
Championnats du Monde Route
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Championnats du Monde sur route 2016 au Qatar
» Championnats du Monde UCI CLM et Route - 19 et 23 septembre (CM)
» DIRECT - Championnats du Monde Route UCI 2015 / Richmond, US
» Sélectif championnats du Monde campagne 2010 :
» Championnats du monde d'athlétisme handisport 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum des Baroudeurs de Ligny ! :: Ici, on discute ! :: Vélo et compagnie-
Sauter vers: